Dossier Cet article est issu du dossier «Séisme tragique au Maroc le 8 septembre 2023» Voir tout le sommaire

Dons du sang : “La mobilisation exceptionnelle ne doit pas se relâcher durant au moins un mois” (Dr Darid)

Médias24 fait le point sur les dons du sang avec la directrice du Centre régional de transfusion de Casablanca. Soulignant la mobilisation exceptionnelle des donneurs, le docteur Amal Darid les appelle à poursuivre l’effort au moins durant tout le mois pour satisfaire les besoins des patients dans un état critique jusqu’à leur sortie de réanimation.

Dons du sang : “La mobilisation exceptionnelle ne doit pas se relâcher durant au moins un mois” (Dr Darid)

Le 11 septembre 2023 à 10h52

Modifié 11 septembre 2023 à 10h52

Médias24 fait le point sur les dons du sang avec la directrice du Centre régional de transfusion de Casablanca. Soulignant la mobilisation exceptionnelle des donneurs, le docteur Amal Darid les appelle à poursuivre l’effort au moins durant tout le mois pour satisfaire les besoins des patients dans un état critique jusqu’à leur sortie de réanimation.

"Hier [samedi 9 septembre] nous avons réalisé un chiffre record de 4.500 personnes qui se sont présentées dans les dix sites mobiles disséminés sur toute la région de Casablanca-Settat avec la mobilisation de personnels de nombreuses institutions comme les Forces armées royales", s’est félicitée la directrice du Centre régional de transfusion sanguine de Casablanca.

"Une affluence exceptionnelle des donneurs casablancais"

Une mobilisation qui, selon elle, s’est poursuivie ce dimanche 10 septembre avec pratiquement le même afflux de donneurs provenant aussi bien de personnes anonymes que d’éléments de la DGSN de Casablanca et de la Gendarmerie royale. Un flux tellement important qu’il a fallu reporter au lundi 11 septembre les propositions de dons des très nombreux supporters ultras des équipes de football du Raja et du Wydad.

Rappelant que ses équipes ont travaillé jusqu’à 4 heures du matin pour reprendre deux heures plus tard à l’aube, le docteur Amal Darid s’est aussi félicité du soutien de la Fondation Mohammed VI, qui a réussi à collecter 1.500 poches dans ses sites de Bouskoura et de Cheikh Khalifa.

Selon notre interlocutrice, la région de Casablanca devait réaliser ce dimanche et les prochains jours "un chiffre phénoménal de 3.000 dons de poches" comparé aux 200 dons quotidiens collectés en temps normal.

"6.000 poches de sang nécessaires chaque jour pour faire face aux besoins des blessés graves"

"Nous allons essayer de garder ce rythme pour faire face aux besoins quotidiens de la capitale économique, qui sont de 600 poches, et envoyer le reste dans la région sinistrée de Marrakech qui manque de personnel et n’a réussi à collecter que 300 dons", nous explique la directrice, ajoutant que la majorité des besoins actuels seront satisfaits par les donneurs de Casablanca.

Tout en espérant que le nombre des 1.400 blessés en réanimation qui nécessitent un minimum de trois poches par jour n’augmente pas dans les jours qui viennent, le médecin estime à 6.000 poches par jour les besoins actuels des 2.050 patients hospitalisés.

Sur le niveau de collecte des groupes sanguins rares pour satisfaire les besoins des 1.400 blessés dans un état critique qui nécessitent des transfusions permanentes, le médecin explique que si les groupes O+ et A+ sont courants dans les pays méditerranéens comme le Maroc, les groupes négatifs A-, O- et surtout AB- sont beaucoup plus rares et doivent par conséquent faire l’objet de davantage de dons.

"Le niveau de dons actuel sera suffisant si la mobilisation se poursuit"

À la question de savoir si les centres chargés de la collecte de poches de sang disposaient de la quantité nécessaire pour satisfaire la demande, elle affirme que le niveau actuel de collectes dans la région de Casablanca, ajouté à celui des autres régions du Maroc, sont à ce jour suffisantes.

En effet, en dehors de la région de Casablanca qui a réalisé un chiffre exceptionnel, les onze autres centres régionaux du Royaume sont arrivés à collecter une moyenne de 300 à 500 poches par jour.

Au niveau national, cela représente environ 6.000 dons, soit un chiffre total de 18.000 poches disponibles car chaque volontaire donne en réalité trois poches (dons de sang, plaquettes et plasma)

"Si la seule région de Casablanca continue à collecter une moyenne de 3.000 dons par jour, soit 9.000 poches au total, cela devrait suffire à satisfaire les besoins actuels", conclut la directrice. La mobilisation des donneurs ne doit absolument pas se démentir durant un minimum d’un mois car les besoins quotidiens en poche de sang des blessés graves ne sont pas près de s’arrêter, souligne-t-elle.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
SOMMAIRE DU DOSSIER

A lire aussi


Communication financière

COSUMAR: INDICATEURS TRIMESTRIELS AU 31 MARS 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.