χ

Sahara, conjoncture, feux de forêt, Moudawana… voici les faits marquants de ce mois d'août

Août 2022 a principalement été rythmé par le dossier du Sahara. Les feux de forêt qui ont ravagé le nord du pays à plusieurs endroits ne sont pas passés inaperçus, tout comme la note de conjoncture économique et les mesures adoptées dans plusieurs villes pour préserver les ressources en eau potable.

Sahara, conjoncture, feux de forêt, Moudawana… voici les faits marquants de ce mois d'août

Le 29 août 2022 à 16h51

Modifié 29 août 2022 à 17h29

Août 2022 a principalement été rythmé par le dossier du Sahara. Les feux de forêt qui ont ravagé le nord du pays à plusieurs endroits ne sont pas passés inaperçus, tout comme la note de conjoncture économique et les mesures adoptées dans plusieurs villes pour préserver les ressources en eau potable.

Entre les multiples rebondissements au sujet du Sahara, la conjoncture économique et les différentes mesures instaurées pour s’adapter à la pénurie d’eau potable, rarement un mois d’août aura été aussi riche en actualité. Il a également été marqué par de multiples feux de forêt et un tragique accident d’autocar aux environs de Khouribga, où 25 personnes ont trouvé la mort.

Discours royaux :

– Lors de son discours du Trône, le 30 juillet 2022, le Roi Mohammed VI a tendu la main à l’Algérie. « Nous aspirons à œuvrer avec la présidence algérienne pour que le Maroc et l’Algérie puissent travailler, main dans la main, à l’établissement de relations normales entre deux peuples frères, unis par l’Histoire, les attaches humaines et la communauté de destin. »

Le Roi a également appelé à la révision de certaines dispositions de la Moudawana. « Dans un premier temps, le Code de la Famille a représenté un véritable bond en avant ; désormais, il ne suffit plus en tant que tel. L’expérience a en effet mis en évidence certains obstacles qui empêchent de parfaire la réforme initiée et d’atteindre les objectifs escomptés. Au nombre de ces écueils figure l’application incorrecte du Code en raison de divers facteurs sociologiques. »

– A l’occasion du 69e Anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le 20 août 2022, le Souverain a demandé à certains pays de clarifier leur position au sujet du Sahara.

« Je voudrais adresser un message clair à tout le monde : le dossier du Sahara est le prisme à travers lequel le Maroc considère son environnement international. C’est aussi clairement et simplement l’aune qui mesure la sincérité des amitiés et l’efficacité des partenariats qu’il établit.

« S’agissant de certains pays comptant parmi nos partenaires, traditionnels ou nouveaux, dont les positions sur l’affaire du Sahara sont ambiguës, nous attendons qu’ils clarifient et revoient le fond de leur positionnement, d’une manière qui ne prête à aucune équivoque. »

Sahara :

– Le Pérou décide de retirer la reconnaissance de la pseudo « rasd », comme indiqué dans un communiqué du ministère péruvien des Relations extérieures. La veille, la Colombie a fait un pas dans la direction contraire, en reconnaissant le polisario.

– L’Union européenne a réaffirmé son soutien à une solution politique juste, réaliste et durable, mutuellement acceptable au sujet de la question du Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier la résolution 2602.

– Isabel Rodríguez, ministre de la Politique territoriale et porte-parole du gouvernement espagnol, a assuré dans une interview accordée à la chaîne espagnole publique TVE que « Pedro Sanchez souhaite que le différend autour du Sahara, qui est au point mort depuis près de cinquante ans, ait une solution rapide dans le cadre des résolutions des Nations unies ».

– En visite au Maroc pour rencontrer Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Annalena Baerbock, ministre des Affaires étrangères de la République fédérale d’Allemagne a pour sa part indiqué que l’Allemagne considérait « le plan d’autonomie comme une bonne base pour une solution acceptée par les parties ».

– En marge des annonces économiques liées à cette rencontre, Nasser Bourita a réagi aux propos de Josep Borrell. Le Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité avait déclaré qu’il espérait « une consultation pour que le peuple sahraoui décide de son avenir ».

Crise Maroc-Tunisie :

– Dans le cadre de la 8e TICAD (Tokyo International Conference on African Development) qui s’est tenue les 27 et 28 août à Tunis, le président tunisien Kais Saied a accueilli en grande pompe le chef du polisario Brahim Ghali, contrairement à d’autres chefs d’Etat invités qui n’ont pas eu ce privilège.

– Le Maroc n’a pas tardé à réagir en rappelant son ambassadeur à Tunis. La Tunisie en a fait de même. De l’échange de communiqués entre les deux pays, il s’est avéré que l’invitation du polisario était illicite et que la procédure n’a pas été respectée.

Gigafactory :

– Dans une interview accordée par Ryad Mezzour à Médias24, le ministre de l’Industrie et du commerce a indiqué que le projet d’une Gigafactory serait conclu d’ici la fin de l’année.

– Ryad Mezzour a également annoncé le démarrage effectif du projet de Tanger Tech, après la signature d’une convention qui a permis de débloquer la commercialisation du projet.

Conjoncture économique :

– Publiée par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), la note de conjoncture dépeint un contexte économique où plusieurs secteurs affichent des tendances positives, excepté l’agriculture et le BTP.

Lettre de cadrage du PFL 2023 : 

– Le chef du gouvernement a adressé la lettre de cadrage du projet de loi de finances 2023 à l’ensemble des parties concernés, en insistant sur les chantiers prioritaires du gouvernement : renforcer les fondements de l’Etat social, relancer l’économie par le soutien à l’investissement, œuvrer pour la Justice territoriale et reconstituer les marges budgétaires pour garantir la pérennité des réformes.

Eau potable :

– Des mesures ont été prises par la Commune de Casablanca, qui a décidé d’interdire tout agissement conduisant au gaspillage de l’eau depuis le 3 août 2022.

– Des sanctions sont prévues et des contrôles sont menés par la Commune et la police administrative pour lutter contre le gaspillage de l’eau dans la métropole.

– L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEEP) a décidé de réduire les débits d’eau potable dans les réseaux de distribution des provinces de Settat et Berrechid.

– La RADEEJ a annoncé une réduction quotidienne du débit de l’eau potable dans les provinces d’El Jadida et de Sidi Bennour. Des coupures ne sont pas à exclure le soir.

Feux de forêt :

– En plus de la station balnéaire de Cabo Negro, plusieurs provinces ont été touchées ce mois-ci : Al Hoceima, Ifrane, Chefchaouen, Taounate, Mdiq-Fnideq.

– Le Moyen Atlas n’a pas été épargné, avec un feu de forêt à Khénifra.

– Plus au sud, la province de Tata a également été le théâtre d’un incendie qui a ravagé une oasis à Tamanart.

-La réactivité des équipes d’intervention au sol et la multiplication des largages par Canadair ont permis au Maroc de limiter les dégâts. Malheureusement, trois décès sont à déplorer parmi la protection civile.

Vahid Halilodzic limogé :

– Vahid Halilhodzic a été démis de ses fonctions à trois mois de la Coupe du monde. Walid Regragui, récent vainqueur de la Ligue des champions africaine avec le Wydad de Casablanca, est pressenti pour prendre la relève.

25 morts dans un accident d’autocar :

– Un accident est survenu le mercredi 17 août sur la route nationale n°11, reliant Khouribga et Fquih Ben Saleh, dans la commune de Boulanouare. Un autocar de transport des voyageurs s’est renversé, faisant 25 morts et plus de 30 blessés.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MUTANDIS : publie son document de référence.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.