χ

Conjoncture. La tendance sectorielle globalement positive sauf pour l'agriculture et le BTP

Comment évolue l'économie marocaine ? Dans sa note mensuelle de conjoncture, la DEPF dépeint un contexte économique où plusieurs secteurs affichent des tendances positives.

Conjoncture. La tendance sectorielle globalement positive sauf pour l'agriculture et le BTP

Le 26 août 2022 à 13h40

Modifié 29 août 2022 à 13h04

Comment évolue l'économie marocaine ? Dans sa note mensuelle de conjoncture, la DEPF dépeint un contexte économique où plusieurs secteurs affichent des tendances positives.

La récente note de conjoncture de la Direction des Etudes et des Prévisions Financières présente un tableau de l’évolution des tendances sectorielles. Tous les secteurs analysés affichent une reprise hormis l’agriculture et le BTP.

Activités primaires : la pêche et l’export évoluent positivement

Si l’on sait qu’avec une production céréalière de 34 millions de quintaux (en baisse de 67%), le secteur de l’agriculture affiche un recul par rapport à l’année dernière, les activités à l’export s’en sortent plutôt bien.

La DEPF note un « dynamisme maintenu des exportations du secteur agricole, en valeur, malgré un contexte conjoncturel peu favorable et des conditions climatiques difficiles de l’actuelle campagne agricole ».

Au terme du premier semestre 2022, le chiffre d’affaires à l’export du secteur d’agriculture et agro-alimentaire était de 46,3 milliards de dirhams, en affermissement de 24,8%, bénéficiant d’une hausse de la valeur des expéditions de l’industrie alimentaire de 30,8% (après +8,7%) et des produits d’« agriculture, sylviculture et chasse » de 19,1% (après +8,8%).

Idem pour l’activité de la pêche côtière et artisanale. Le volume des débarquements de la pêche côtière et artisanale s’est consolidé de 19,8% à fin juillet. Quant à la valeur de ces débarquements, elle s’est accrue de 7%.

Phosphate : baisse des volumes, hausse de la valeur

Pour le secteur de phosphates et dérivés, la production de phosphate roche a baissé de 13,8% au premier semestre, après une hausse de 2% un an auparavant. De même, la production de ses dérivés a reculé de 2,4%.

Concernant les exportations de phosphates et dérivés, leur valeur s’est renforcée de 84,3% au terme du premier semestre 2022, atteignant 57,5 milliards de dirhams, après une hausse de 24,3%. 

La DEPF note aussi une « orientation globalement favorable de l’activité du secteur de l’énergie électrique ». La production de l’énergie électrique au niveau national s’est renforcée de 3,2% au terme du premier semestre 2022. Comparativement à la même période de l’année pré-crise (2019), la production de l’énergie électrique continue de s’inscrire à la hausse : +3% à fin juin. 

S’agissant de la consommation de l’énergie électrique, elle s’est appréciée au terme du premier semestre 2022 de 4,9%. Par rapport à fin juin 2019, la consommation de l’énergie électrique a augmenté de 7,1%.

Construction: une activité impactée par des perturbations conjoncturelles

« Après avoir enregistré une évolution positive de sa valeur ajoutée au premier trimestre 2022, soit une hausse de 1,8% en une année et de 10,6% par rapport à son niveau d’avant la crise, l’activité du secteur de construction s’annonce moins favorable au T2-2022 et au premier mois du T3-2022« , commente la DEPF.

Les ventes de ciment, principal baromètre de l’activité du secteur, se sont repliées de 7,4%, en glissement annuel, au terme des sept premiers mois de 2022.

Concernant les crédits à l’immobilier, leur encours a poursuivi son évolution positive au terme du premier semestre 2022, soit +2,1% à 297,5 milliards de dirhams, après +4,6% un an auparavant et +1,7% à fin juin 2020. Cette évolution recouvre l’accroissement des crédits à l’habitat de 2,5% à 236,4 milliards de dirhams et une légère hausse des crédits aux promoteurs immobiliers de 0,3%, après un recul de 6,9% un an auparavant.

A fin juin, les recettes touristiques récupèrent 81,4% de leur niveau pré-crise

Les indicateurs du secteur touristiques ont enregistré des scores se rapprochant significativement de leur niveau antérieur à la crise, au deuxième trimestre 2022. Malgré la fermeture des frontières pendant près de deux mois, au début de l’année en cours, le nombre des arrivées touristiques a été de l’ordre de 3,4 millions, au terme du premier semestre 2022, soit une hausse de 303,4% en glissement annuel. En outre, ce secteur a enregistré 6,2 millions de nuitées (+128,9%). Ces deux indicateurs, comparés à la même période de 2019, représentent respectivement 63% et 54%, à fin juin 2022.

« L’amélioration observée au premier semestre 2022, confortée par les différentes mesures gouvernementales entreprises pour redynamiser le secteur, la reprise notable de confiance des touristes internationaux pour le voyage et l’engouement vers la destination “Maroc”, se poursuivrait au cours du troisième trimestre, période de grande affluence touristique », commente la DEPF.

Quant aux recettes touristiques, elles ont totalisé 27,3 milliards de dirhams au terme des six premiers mois de 2022. Ces recettes sont en progression de 206,1% en glissement annuel, pour atteindre un taux de récupération par rapport à fin juin 2019 de 81,4%.

Reprise significative de l’activité aérienne

Dans le sillage de l’amélioration des indicateurs de l’activité touristique, les statistiques du secteur de transport aérien sont dans le vert. « Ce secteur a bénéficié de la réouverture des frontières nationales ainsi que des mesures gouvernementales mises en œuvre pour la relance de l’activité de ce secteur et de celui du tourisme, dont l’allégement des restrictions sanitaires aux voyages, à partir du 18 mai et le lancement de l’opération Marhaba 2022 le 5 juin 2022 », rappelle la DEPF.

Concernant le trafic commercial aérien international, le nombre de passagers accueillis au niveau des aéroports nationaux a dépassé les 8,7 millions de passagers, à fin juillet 2022, représentant 70% des passagers enregistrés, durant la même période de l’année 2019.

Concernant les mouvements aéroportuaires, près de 90.000 mouvements ont été enregistrés, à fin juillet 2022, représentant 75% des mouvements enregistrés à fin juillet 2019.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata: Principaux états de synthèse semestriels S1 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.