χ

Maroc-Allemagne : l'énergie en tête des priorités de la future coopération économique

Reconstruction verte, efficacité énergétique, développement des énergies renouvelables… les enjeux énergétiques sont au centre de la future collaboration économique entre le Maroc et l’Allemagne.

Maroc-Allemagne : l'énergie en tête des priorités de la future coopération économique

Le 25 août 2022 à 19h13

Modifié 25 août 2022 à 19h14

Reconstruction verte, efficacité énergétique, développement des énergies renouvelables… les enjeux énergétiques sont au centre de la future collaboration économique entre le Maroc et l’Allemagne.

La voie est toute tracée pour le renforcement de la coopération économique entre le Maroc et l’Allemagne. Un important volet a été consacré à la coopération économique et au développement dans la déclaration conjointe de Nasser Bourita et son homologue allemande Annalena Baerbock à l’issue leur entretien ce jeudi 25 août à Rabat.

Dans la déclaration conjointe, « les deux ministres se sont félicités du succès de la coopération au développement, ancienne et bien structurée, entre le Maroc et l’Allemagne ».

Cette coopération “englobe plusieurs domaines dont l’énergie, le développement des investissements et les échanges commerciaux », précise Nasser Bourita lors du point presse organisé en marge de l’entrevue avec son homologue allemande.

Elle porte sur deux domaines principaux du « développement économique durable, de la formation et de l’emploi, du climat et de l’énergie, de la transition juste y compris des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la gestion des ressources en eau ».

Les orientations ainsi que les accords sur le développement ultérieur du portefeuille de coopération seront définies dans le cadre de négociations intergouvernementales annuelles sur la coopération au développement, est-il précisé par les deux pays.

Les six priorités de coopération germano-marocaine

Les priorités de la coopération future entre le Maroc et l’Allemagne ont été  définies d’un commun accord et se déclinent en six points :

– Développement économique durable, formation et emploi :

  • Promotion d’un développement économique durable et inclusif.
  • Promotion du travail décent, notamment en favorisant la formation professionnelle et technique
  • Promotion de la Reconstruction verte après la pandémie de Corona.

– Climat, énergie et transition juste :

  • Lutte contre le changement climatique ainsi que la promotion de l’adaptation au changement climatique, y compris dans le secteur de l’eau.
  • Coopération dans les domaines de l’efficacité énergétique, du développement des énergies renouvelables, de l’agriculture et de la sylviculture durables et de la biodiversité.
  • Développement et promotion d’un secteur de l’hydrogène vert et du Power- to-X.

Favoriser les opportunités offertes par le progrès technologique et la numérisation, soulignant ainsi l’ambition du Maroc de développer une économie verte et d’intégrer la décarbonisation.

– Favoriser la participation et l’inclusion des femmes, des jeunes.

– Soutenir les aspects de la migration, y compris la promotion de la migration régulière en tant que vecteur de développement.

– Promouvoir les actions d’intérêt mutuel au titre de la coopération triangulaire.

L’énergie et la transition énergétique au coeur de la coopération

L’énergie au sens large englobant la transition énergétique prends une place importante dans la coopération économique.

Un secteur important pour un pays comme l’Allemagne, qui s’est fixé l’objectif de devenir climatiquement neutre en 2045, via la réduction de la consommation d’énergie fossile et en misant sur l’énergie éolienne et hydraulique.

Le Maroc et l’Allemagne prévoient de développer le secteur de l’hydrogène vert et du Power-to-X (la conversion d’électricité ou de son stockage, utilisant l’énergie électrique excédentaire). A l’avenir, les deux pays envisagent également de soutenir le développement de possibilités d’exportations énergétiques.

De quoi relancer l’accord conclut entre les deux pays, le 10 juin 2020 à Berlin, portant sur le développement de la production de l’hydrogène vert. Un segment sur lequel le Maroc dispose d’atouts indéniables qu’il compte mettre à profit pour devenir un acteur majeur dans ce domaine.

L’Allemagne est en avance dans le domaine de l’hydrogène. Ce mercredi 24 août, dans une première mondiale, elle a inauguré une ligne ferroviaire fonctionnant entièrement à l’hydrogène.

En tout cas, les résultats positifs du partenariat énergétique maroco-allemand (PAREMA), salués par les deux parties, traduisent les potentialités futurs.

“Le PAREMA a en effet constitué une plateforme pour une coopération fructueuse dans les domaines de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables et de l’hydrogène vert” se félicitent les deux ministres dans la Déclaration conjointe. Une journée de l’énergie est à l’étude pour marquer le 10ème anniversaire du PAREMA.

Les deux parties conviennent « d’encourager de nouveaux projets énergétiques bilatéraux ».  et « se félicitent du protocole d’accord prévu dans le cadre du programme H2 UPP et d’autres instruments B2G relatifs à l’hydrogène ».

Par ailleurs, le Maroc et l’Allemagne partagent aussi la même satisfaction au sujet de la finalisation des négociations relatives à la feuille de route sur le commerce de l’électricité durable (SET) et espèrent une signature rapide avec les autres États européens signataires.

Car au-delà de la coopération bilatérale, le Maroc et l’Allemagne soutiennent également la passerelle énergétique MENA-Europe, en misant sur le renforcement des infrastructures énergétiques entre les deux régions, notamment au niveau des réseaux électriques et de l’infrastructure de l’hydrogène.

Encourager l’investissement dans les deux sens 

En termes d’investissements, les deux Ministres ont convenu de convoquer la Commission économique mixte dans les meilleurs délais. L’objectif est d’encourager les entreprises marocaines et allemandes à s’engager et à investir davantage dans les deux sens.

La Déclaration conjointe a d’ailleurs rappelé la nouvelle nouvelle charte de l’investissement qui offre des opportunités d’investissement au Maroc. Dans ce sens, l’Allemagne considère le Maroc comme un site d’investissement important pour les entreprises allemandes en Afrique, grâce à son développement dynamique. Des atouts qui en font un partenaire essentiel pour une coopération commerciale triangulaire Maroc-Allemagne-Afrique.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

APEXIA SOCIAL INFRASTRUCTURES SPI: Extrait de document d’information

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.