χ

A Casablanca, les contrôles se poursuivent pour lutter contre le gaspillage d’eau

La Commune de Casablanca et la police administrative mènent des contrôles pour lutter contre le gaspillage de l'eau dans la métropole. Aucune sanction n'a été infligée pour l'instant.

A Casablanca, les contrôles se poursuivent pour lutter contre le gaspillage d’eau

Le 9 août 2022 à 13h49

Modifié 9 août 2022 à 16h08

La Commune de Casablanca et la police administrative mènent des contrôles pour lutter contre le gaspillage de l'eau dans la métropole. Aucune sanction n'a été infligée pour l'instant.

Contactées par nos soins ce mardi 9 août, deux sources à la Commune de Casablanca nous indiquent que suite au dernier communiqué interdisant tout agissement conduisant au gaspillage de l’eau, « aucune sanction n’a été infligée pour l’instant ».

« Les contrôles se poursuivent, et des mises en garde ont été effectuées, notamment auprès des stations de lavage de voitures utilisant l’eau potable, mais aussi de concierges utilisant l’eau de manière anarchique », nous confie l’une de nos sources.

« Les sanctions ne peuvent être infligées que s’il y a une consommation abusive de l’eau ou encore un détournement de canalisation par exemple », ajoute notre interlocuteur.

Rappelons qu’en cas d’infraction, les amendes peuvent aller de 100 DH à 500 DH, en fonction de l’agissement en question.

Et d’ajouter : « pour l’instant, nous n’avons pas encore reçu les rapports de la police administrative pour pouvoir livrer des données chiffrées à ce sujet ».

Moulay Ahmed Afilal, adjoint au maire de Casablanca confirme. « A ce jour, il n’y a eu aucune sanction, et ce n’est pas ce qui nous intéresse. Toutefois, les contrôles se poursuivent dans toute la ville par les membres de la police administrative ».

« Il y a eu des mises en garde, notamment auprès des stations de lavage de voitures utilisant l’eau potable », assure M. Afilal, qui rappelle que « la dernière circulaire du ministère de l’Intérieur, appelant à la rationalisation de l’utilisation de l’eau, a ordonné la fermeture de ces stations. Il n’y a donc que celles qui disposent de puits qui peuvent poursuivre l’activité de lavage des voitures ».

« Par son communiqué du 3 août, la Commune vise à sensibiliser les citoyens, et je peux dire que la majorité des Casablancais adhèrent à ce mouvement », conclut Moulay Ahmed Afilal.

Rappelons que la Commune de Casablanca a décidé, à partir du 3 août, d’interdire toute activité conduisant au gaspillage de l’eau, notamment l’arrosage à l’eau potable en journée des espaces verts, publics et privés, le lavage des véhicules et des engins avec de l’eau potable ou par le jet d’eau haute pression.

L’interdiction concerne également de nettoyage, par boyaux d’eau des avenus, rues, espaces publics, zones industrielles et divers commerces.

Tout acte contraire à l’économie dans l’utilisation de l’eau sera sanctionné en application des dispositions et procédures légales en vigueur en la matière.

Ces mesures interviennent pour faire comprendre aux Casablancais la gravité de la situation hydrique actuelle.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Delattre Levivier Maroc : Indicateurs 4ème trimestre et Profit Warning

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.