Taqa Morocco devrait continuer à profiter de la hausse du prix du charbon

| Le 29/8/2022 à 15:28
Taqa Morocco affiche des indicateurs d’activité en hausse au titre du premier semestre 2022, grâce à l’envolée du prix du charbon à l’international. Un membre du directoire d’une société de bourse de la place commente les réalisations du groupe et donne son avis par rapport au titre.

Les indicateurs d’activité du premier semestre 2022 de Taqa Morocco affichent une bonne mine.

Le chiffre d’affaires a marqué une forte progression de 70,5% en atteignant 5.906 MDH au premier semestre 2022 contre 3.465 MDH au premier semestre 2021.

Cette belle évolution s’explique, d’après le groupe, par la bonne performance opérationnelle de l’ensemble des unités tenant compte du plan de maintenance, avec la réalisation de la révision mineure de l’Unité 3 (25 jours) au premier trimestre 2022 et de la révision majeure de l’Unité 6 au premier trimestre 2021. S’ajoute à cela la forte hausse des frais d’énergie, consécutive à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international.

Pendant cette période, les investissements ont légèrement reculé. L’endettement net consolidé est resté stable.

Le groupe a également indiqué, dans sa communication financière, qu’il poursuit son ambition de diversification de son portefeuille d’actifs vers les énergies bas carbone en étudiant différentes opportunités de développement sur le mix énergétique national.

Contacté par LeBoursier, un membre du directoire d’une société de bourse de la place commente l’évolution des indicateurs d’activité de Taqa Morocco. « L’activité de cet opérateur a très bien évolué au cours du premier semestre de l’année. Le chiffre d’affaires a marqué une hausse à deux chiffres grâce à la hausse des cours du charbon et du dollar à l’international. »

Cette tendance haussière devrait se poursuivre. « L’évolution de l’activité du groupe reste ainsi tributaire en grande partie de l’évolution des cours du charbon et du dollar. Pour le reste de cette année, on table sur une poursuite de la progression du chiffre d’affaires, notamment grâce à la relance des centrales à charbon en Europe, ce qui va créer une hausse de la demande », poursuit notre interlocuteur.

« L’activité du groupe profite de la conjoncture économique actuelle. Le chiffre d’affaires devrait poursuivre sa hausse. Mais celle-ci ne pourra pas se répercuter complètement sur les résultats. Ceux-ci dépendent, entre autres, des prix qui sont facturés à l’ONEE et de l’évolution de l’endettement du groupe », ajoute-t-il.

« Le titre Taqa Morocco est une valeur sûre »

En bourse, le titre Taqa Morocco affiche une évolution positive depuis début 2022, au moment où la cote casablancaise suit une tendance baissière quasi générale.

Le titre a gagné 10,4% depuis début 2022 en se situant à 1.160 dirhams ce lundi 29 août.

Notre interlocuteur estime que « la hausse du titre est bien fondée. Il profite du fait que le modèle économique permet au groupe d’être couvert contre les aléas économiques grâce au contrat établi avec l’ONEE. Le titre Taqa est une valeur sûre. Il est demandé grâce à son rendement et à son profil de risque. C’est une valeur qui est demandée, surtout dans un contexte qui reste marqué par la baisse des taux obligataires et la baisse quasi générale du marché boursier », conclut notre source.

Cette valeur a aussi profité de l’annonce des cinq lots qui ont été remportés par le groupe pour le développement de sites solaires attribués par l’Agence marocaine des énergies durables (MASEN).

Évolution du cours de Taqa Morocco

Source : medias24.com

Le titre Taqa Morocco est recommandé à l’accumulation dans les portefeuilles par BMCE Capital Global Research (BKGR), avec un cours objectif de 1.167 dirhams. La valeur garde un petit potentiel de progression de 0,6% en comparaison avec un cours de 1.160 dirhams (observé à la clôture de la séance de ce lundi).

lire aussi
  • | Le 27/9/2022 à 17:22

    Voici pourquoi Maroc Telecom continue de baisser en bourse

    Nouvelle sanction, hausse du taux directeur, risque inflationniste… Voici les facteurs qui alimentent la baisse du titre Maroc Telecom en bourse.
  • | Le 20/9/2022 à 16:05

    Immorente Invest : le rendement demeure solide (analyste)

    Les réalisations d’Immorente Invest sont en ligne avec les prévisions initiales du groupe. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, commente les réalisations du groupe.
  • | Le 14/9/2022 à 14:30

    Risma : le taux d’occupation devrait encore s’améliorer au second semestre

    Le chiffre d’affaires du groupe a plus que doublé à fin juin. Le taux d’occupation s’élevait à 44% et devrait encore progresser au second semestre, du fait de l’excellente saison estivale. La valeur recèle du potentiel et demeure un point d’entrée intéressant au cours actuel. La profitabilité devrait être de retour dès 2023, grâce à l’assainissement du portefeuille et à la normalisation progressive des revenus.
  • | Le 12/9/2022 à 16:34

    SNEP consolide sa hausse en bourse

    SNEP consolide sa hausse en bourse grâce à la bonne évolution de ses indicateurs d’activité à fin juin 2022 et au dépôt de la demande de reconduction des mesures antidumping, d’après un analyste de la place. Le titre conserve encore un potentiel de hausse.
  • | Le 8/9/2022 à 16:05

    Banque cotée : le point sur l’évolution récente de BMCI

    Opérations d’aller-retour sur le marché boursier, changement à la tête de la direction, baisse du résultat net... Voici les dernières actualités de BMCI.
  • | Le 5/9/2022 à 17:12

    Mutandis : forte hausse des résultats au premier semestre 2022

    Le groupe Mutandis dégage des résultats semestriels en forte hausse au titre du premier semestre 2022. Cette évolution est tirée en grande partie par la contribution significative de la marque Season. Joint par LeBoursier, un analyste de la place commente les réalisations du groupe.