Dossier Cet article est issu du dossier «Maroc-Espagne» Voir tout le sommaire

Rabat et Madrid franchissent une nouvelle étape dans les relations bilatérales

La 12e Réunion de haut niveau entre le Maroc et l'Espagne s'est tenue ce jeudi 2 février, huit ans après la dernière édition. Une rencontre exceptionnelle, marquée par un discours franc de part et d'autre. La réunion s'est soldée par la signature de 19 mémorandums d'entente dans plusieurs domaines.

Entretien bilatéral entre le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez. 02022023-Rabat

Rabat et Madrid franchissent une nouvelle étape dans les relations bilatérales

Le 2 février 2023 à 16h49

Modifié 2 février 2023 à 18h43

La 12e Réunion de haut niveau entre le Maroc et l'Espagne s'est tenue ce jeudi 2 février, huit ans après la dernière édition. Une rencontre exceptionnelle, marquée par un discours franc de part et d'autre. La réunion s'est soldée par la signature de 19 mémorandums d'entente dans plusieurs domaines.

"Plus de dialogue politique et sécuritaire, plus d'investissements, plus d'échanges. Aussi plus d'interconnexions, plus de mobilité et plus de communication entre nos sociétés." C'est ainsi que le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, résume les bases de la nouvelle ère des relations entre le Maroc et l'Espagne lors de son discours à l'ouverture de la Réunion de haut niveau (RHN) tenue ce jeudi 2 février. 

Le chef de l'exécutif espagnol confirme la volonté de l'Espagne de "consolider la nouvelle étape que nous avons ouverte dans les relations entre le Maroc et l'Espagne". 

Une RHN réussie qui remplit ses objectifs

De son côté, Aziz Akhannouch a salué les avancées qui ont été réalisées, permettant de retenir pour thématique de cette session "un partenariat privilégié, résolument orienté vers l’avenir".

"Les concertations franches et continues autour des différentes questions bilatérales, régionales et internationales, menées sur hautes instructions de S.M. le Roi Mohammed VI, ont permis de rapprocher les points de vue à propos de dossiers d’intérêt commun", avance le chef du gouvernement marocain. Il salue "la position de l’Espagne à propos de la première cause nationale, qui soutient la proposition marocaine d’autonomie dans le Sahara marocain".

Pour Aziz Akhannouch, "la rencontre d’aujourd’hui est un moment particulièrement important pour passer en revue et évaluer le bilan de la coopération dans les domaines politique, sécuritaire, économique, culturel et social. Elle offre également l’occasion d’ancrer la nouvelle vision du partenariat entre les deux pays pour les prochaines années, à travers les jalons de la feuille de route adoptée par les deux gouvernements et en application de ses dispositions".

Le contexte de mutations régionales et internationales profondes, avec en tête les défis sécuritaires qui s’imposent désormais aux pays de la région, appelle plus que jamais "l’intensification des efforts pour faire face aux dangers qui guettent la sécurité de la région et qui sont liés à l’immigration illégale, à la traite des personnes, au trafic de drogue, au terrorisme, aux groupes séparatistes et aux factions armées, et ce, sur la base d’une approche globale réunissant les dimensions sécuritaire et sociale", ajoute le chef de l'exécutif marocain.

La mise à jour du Traité de bon voisinage 

Les deux chefs de gouvernement s'accordent sur le fait que la transparence, la communication permanente, le discours franc et le respect mutuel sont les maîtres mots de la relation.

"Nous aurons toujours recours au dialogue et non au fait accompli", promet Sanchez.

"Nous le faisons, je pense, avec un grand sens des responsabilités et aussi une conscience historique et, surtout, avec la profonde conviction de l'énorme potentiel qui reste à explorer dans cette relation qui va bien au-delà du simple voisinage", poursuit-il.

Dans ce sens, Pedro Sánchez a annoncé le lancement prochain des discussions pour la mise à jour du Traité de bon voisinage, d’amitié et de coopération, un des points de la déclaration conjointe signée en avril 2022. Ce traité, qui date de 1991, doit être revu sur la base des principes, des paramètres et des priorités devant guider leurs relations bilatérales, dans les années à venir.

"Nous assumons un engagement de respect mutuel, selon lequel dans notre discours et dans notre pratique politique, nous allons éviter tout ce que nous savons offenser l'autre partie, surtout ce qui touche nos sphères respectives de souveraineté", rappelle le chef du gouvernement espagnol qui note avec "satisfaction le degré élevé de respect de tous les points de la déclaration commune du 7 avril 2022".

Un dialogue politique et sécuritaire renforcé 

A l'issue de la RHN, un programme de travail qui vise à promouvoir toutes les facettes de la relation bilatérale, de manière équilibrée et mesurée, a été adopté. 

Selon Sánchez, cet agenda comprend "un dialogue renforcé du point de vue politique, également du point de vue de la sécurité, avec un mécanisme de contrôle systématique du respect des accords".

Il comprend également "une association économique avancée qui développe de nouveaux projets d'investissement". A ce titre, Sánchez ne manque pas de citer l'ouverture annoncée des douanes commerciales à Bab Sebta et Beni Ensar. 

"Ensemble, nous allons garantir une réouverture de manière ordonnée et progressive, jusqu'à ce que le passage des personnes et des marchandises soit pleinement normalisé, comme nous l'avons convenu l'année dernière", précise-t-il. 

UE : le Maroc peut compter sur l'Espagne

En ce qui concerne le contexte international marqué par les crises successives, le chef du gouvernement espagnol évoque la relation distinguée du Maroc avec l'UE. "Et dans ce contexte, la Présidence espagnole du Conseil de l'Union européenne cette année, je pense, offre l'occasion de faire ici aussi un saut qualitatif", déclare-t-il. 

"Nous encourageons donc le Maroc à le faire, et nous nous proposons de pouvoir collaborer de toutes les manières possibles. Et dans le même sens, nous devons travailler à donner un contenu concret à notre vocation permanente d'être un pont entre l'Europe et l'Afrique", conclut Pedro Sánchez. 

Une vingtaine d'accords signés

Au terme de la RHN, les différents ministres marocains et espagnols ont signé plusieurs accords sous la présidence de Aziz Akhannouch et de Pedro Sánchez. Ils ont concerné divers domaines dont la migration, les infrastructures, l'énergie, l'enseignement, la santé, la formation...

Ci-dessous le texte intégral de la déclaration conjointe : 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: “SICAV CIMR ATTADAMOUN” AVIS DE CONVOCATION

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.