Activité monétique : les opérations ont progressé de 17,2% entre 2021 et 2022

| Le 22/3/2023 à 16:16
En 2022, les cartes marocaines ont enregistré au Maroc 494,2 millions d’opérations, pour un montant de 399 milliards de DH en paiements et en retraits.

Le Centre monétique interbancaire (CMI) a publié, le mercredi 22 mars, son rapport sur l'activité monétique au Maroc au titre de l'année 2022.

Plusieurs aspects ont été analysés, notamment l’activité monétique marocaine globale, l'encours des cartes, l'activité des cartes marocaines, celle des cartes marocaines à l'international et des cartes étrangères au Maroc ainsi que le paiement via Internet.

Les opérations monétiques en hausse

En 2022, les réalisations globales de l’activité monétique, comprenant les opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques, les opérations de paiement auprès des commerçants et e-marchands, les opérations de paiement sur les GAB et les opérations de Cash Advance par cartes bancaires marocaines et étrangères au Maroc, ont atteint 518,5 millions d’opérations pour un montant global de 428,2 MMDH.

L’activité est ainsi en progression de 17,2% en nombre d’opérations et de 15,1% en montant par rapport à l’année 2021.

La tendance haussière concerne également l'activité des cartes marocaines, celle des cartes marocaines à l'international, ainsi que l'activité des cartes étrangères au Maroc.

Durant l’année 2022, les cartes marocaines ont enregistré au Maroc 494,2 millions d’opérations pour un montant de 399 MMDH en paiements et en retraits, soit une progression de 15% en nombre d’opérations et de 11,7% en montant global des opérations.

Au 31 décembre 2022, l'activité des cartes étrangères au Maroc a enregistré une très forte hausse durant l’année 2022, avec une progression de 93,2% en nombre d’opérations et de 95,9% en montant global par rapport à l’année 2021.

L’activité des cartes marocaines à l’international, elle, a réalisé une progression significative avec 29,7% en nombre d’opérations et de 66,5% en montant global durant l’année 2022 par rapport à l’année 2021.

Le paiement en ligne, une pratique en forte progression

En 2022, l’encours des cartes bancaires émises par les émetteurs marocains est resté à un niveau de 19 millions de cartes bancaires en circulation, dont plus de 14,1 millions de cartes avec la fonctionnalité du sans contact.

L’activité du paiement via Internet est restée sur un trend fort ascendant, avec une progression de 35,6% du nombre d’opérations et de 24,3% du montant global durant l’année 2022 par rapport à l’année 2021, souligne encore le rapport du CMI.

L’adoption progressive mais très forte du paiement sans contact se poursuit, ajoute-t-on de même source. Le Maroc est passé d’un ratio sans contact de 35,6% en nombre et de 15,7% en montant, durant l’année 2021, à un taux de 52,1% en nombre et de 29,5% en montant en 2022.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 20/5/2024 à 13:58

    Enquête. Masen réussira-t-elle à dépasser le legs du passé ?

    Sous-performance des premières centrales solaires CSP, modèle économique et technologique risqué, certains investissements hasardeux... Le passif de Masen est lourd. Volontariste, l'agence préfère regarder vers l’avenir en travaillant sur le développement de 4.300 MW d'EnR nouvelles. Alors que la structuration du système électrique est aujourd’hui mise à l’index, Masen pourra-t-elle remporter le pari de la transition énergétique ? Enquête exclusive.
  • | Le 20/5/2024 à 10:30

    2,3 MMDH pour tripler la capacité d'accueil de l'aéroport Ibn Batouta de Tanger

    Approuvé lors de la session ordinaire de mai 2024 du Conseil de la ville de Tanger, le projet d'extension de l'aéroport international Ibn Batouta de Tanger mobilisera plus de 2,28 milliards de DH, sur une période de 48 mois. Objectif : transformer l'aéroport en un hub moderne et augmenter sa capacité d'accueil à 4,4 millions de passagers par an d'ici 2050.
  • | Le 20/5/2024 à 9:36

    Entretien. Huit décennies de présence de L’Oréal au Maroc avec Vismay Sharma, président de la zone

    Le géant français des cosmétiques, L’Oréal, a fêté jeudi 16 mai ses 80 ans au Maroc. Spécificités du marché cosmétique marocain, croissance des ventes au Maroc, perspectives d’avenir... Dans un entretien accordé en exclusivité à Médias24, Vismay Sharma, président de la zone Asie du Sud-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique du Nord et membre du comité exécutif de L’Oréal, revient sur les moments clés de la présence du groupe au Maroc au cours des huit dernières décennies.
  • | Le 18/5/2024 à 11:54

    Cannabis : 150 nouveaux écotypes identifiés pour la Beldya au Maroc

    "Pour la Beldya, rien n’est fait au hasard. Les recherches sur cette variété locale se poursuivent et donnent de bons résultats, d’où son autorisation cette année" par l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis, a expliqué son directeur général, Mohamed El Guerrouj.
  • | Le 18/5/2024 à 9:48

    Produits alimentaires. Comment les entreprises marocaines se positionnent au Canada

    REPORTAGE. Afin de renforcer leur présence, élargir leur portefeuille client ou se faire une place sur le marché nord-américain, plus d’une dizaine d’entreprises marocaines participent au Salon international de l’alimentation, qui se tient à Montréal, du 15 au 17 mai. Voici comment elles se donnent les moyens de leurs ambitions.
  • | Le 17/5/2024 à 14:46

    Cannabis : les compléments alimentaires et les produits cosmétiques seront vendus en pharmacie

    En réponse aux interrogations de certains pharmaciens ayant pris part à l'atelier de travail organisé ce vendredi 17 mai par la Fédération marocaine de l'industrie et de l'innovation pharmaceutique (FMIIP) autour du cannabis, Mohammed El Guerrouj, directeur général de l'ANRAC, a rassuré sur le circuit de vente des compléments alimentaires et des produits cosmétiques.