Le groupe Atlantique en passe de prendre un nouveau virage avec l’entrée de CDG Invest dans son capital

| Le 23/4/2024 à 12:10
La filiale d’investissement de CDG est entrée dans le tour de table du groupe Atlantique en acquérant 20% du capital. Une opération qui permettra au groupe éducatif d’accélérer sa croissance et son développement. Le président du groupe Atlantique, Rachid M’Rabet, en a dévoilé les contours lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion, le mardi 22 avril.

CDG Invest, branche d’investissement de la CDG, est entrée dans le capital de l’acteur éducatif Groupe Atlantique à hauteur de 20%. Sur le sujet, le Conseil de la concurrence avait indiqué que "cette prise de participation sera réalisée à travers la souscription par la société CDG Invest d’actions de la société de l’université Atlantique dans le cadre d’une augmentation de capital d’un montant total de 10.000.000 dirhams".

Cette prise de participation intervient dans le cadre du Programme de CDG Invest "Génération Entrepreneurs", qui vise à accompagner et à financer les entreprises à fort potentiel de croissance. Il s’agit d’un partenariat public-privé qui aura pour but d’accélérer la croissance du groupe Atlantique et le dotera des moyens nécessaires pour accélérer le déploiement de son modèle d’enseignement supérieur.

Le 22 avril, le président du groupe Atlantique s’est exprimé lors d’un point de presse pour évoquer ce nouveau partenariat et les ambitions du groupe à court moyen terme.

Un tournant stratégique à venir

Cet investissement de CDG Invest permettra au groupe Atlantique d’accélérer sa stratégie de développement. Rachid M’Rabet, président du groupe Atlantique, a expliqué : "Nous avons signé avec la CDG un partenariat stratégique qui marque un tournant important pour notre groupe. Cela souligne la confiance dans le potentiel de croissance du groupe. Ce partenariat est plus qu’un accord, il apporte à notre groupe plusieurs avantages et possibilités."

Cela lui permettra notamment de bénéficier des ressources financières, humaines et d’infrastructures pour renforcer ses capacités et proposer de nouvelles formations. Le périmètre géographique pourrait également être élargi avec des ouvertures d’établissements supérieurs dans différentes régions du Royaume, voire à l’étranger.

"Nous sommes convaincus que nous pourrons renforcer notre position actuelle et aussi créer de la valeur ajoutée pour nos étudiants et nos partenaires", poursuit le président. D’ailleurs, il a rapidement évoqué les ambitions à court et moyen terme du groupe suite à ce nouveau partenariat stratégique.

La priorité donnée à l’autorisation de la faculté

Alors que les inscriptions étaient déjà ouvertes en 2023 pour l’année scolaire 2023-2024, le ministère de l’Enseignement supérieur avait rappelé que l’Université Atlantique n’était pas encore autorisée.

Avec ce nouveau partenariat, le groupe Atlantique compte régler ce sujet en priorité. "Ce qui est prévu au début de l’année prochaine, c’est le dépôt de notre dossier pour autoriser la faculté de droit et sciences politiques et obtenir la dénomination d’université privée. Cela doit être fait avant la fin janvier 2025, qui est la date limite", souligne le Rachid M’Rabet.

Le groupe compte également lancer un nouveau campus et lorgne les perspectives de développement à l’international à moyens termes. "Ce qui est prévu dans un horizon de 3-4 ans, c’est la construction d’un campus universitaire aux normes internationales avec une grande résidence, des terrains de sport, etc. Le campus pourrait abriter, en plus des écoles existantes, d’autres écoles, notamment une école de sciences médicales et du digital. Nous avons également l’ambition de nous implanter à l’international, au Sud et même au Nord", conclut-il.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 27/5/2024 à 12:11

    Alliances. Stratégie, projets, dividendes... Entretien avec la direction du groupe

    Lors d’un entretien avec Médias24, le directeur général délégué du groupe, Omar Lazraq, est revenu sur les raisons des performances notables de l’année 2023 et les perspectives de croissance du groupe après l’échéance de son business plan 2022-2025. Plusieurs grands projets de milliers de logements sont en cours de lancement ou le seront prochainement. Le groupe tirera profit des aides aux logements et du Mondial 2030.
  • | Le 27/5/2024 à 9:18

    Aradei Capital : l’AMMC vise une augmentation de capital de 250 MDH

    Cette opération se déroulera du 3 au 7 juin 2024.
  • | Le 26/5/2024 à 8:09

    Taux. Légère hausse à fin mars, la transmission du taux directeur aux taux réels se poursuit

    Une très légère hausse du taux débiteur moyen global a été observée au T1-24 à 5,4%. Cette hausse est dans la lignée normale de la lente transmission de la hausse du taux directeur aux taux réels. D'un trimestre à l'autre, les taux des crédits à l'équipement affichent la progression la plus forte du fait de la forte demande. Une correction est observée sur les taux des crédits immobiliers et de trésorerie.
  • | Le 24/5/2024 à 10:28

    Akdital : le chiffre d’affaires progresse de 61% à fin mars

    Le groupe poursuit le chemin de la croissance et accroît son développement territorial au premier trimestre. L’endettement recule légèrement de 2% à fin mars par rapport à la fin de l’année dernière. Le groupe prévoit 12 ouvertures cette année, dont deux déjà opérationnelles à Marrakech et Khouribga. La capacité litière serait portée d’ici fin d’année à 3.700 lits contre 2.300 lits en 2023.
  • | Le 23/5/2024 à 14:57

    Bourse. En 2023, les étrangers et les MRE détiennent 168 MMDH d'encours

    En 2023, alors que le montant des investissements des étrangers en valeur a progressé de 8% par rapport à 2022, la part que les étrangers détenaient dans la cote a légèrement reculé du fait de la hausse de la capitalisation boursière globale. La grande majorité des investissements étrangers sont stratégiques. Les investissements étrangers sont représentés à quasi parts égales par le Moyen-Orient et l'Europe.
  • | Le 23/5/2024 à 9:16

    Managem : baisse de 13% du chiffre d’affaires à fin mars

    La baisse des revenus provient notamment de la suspension temporaire des opérations polymétalliques sur le site de Guemassa et de la baisse de la production de cobalt en provenance de la mine de Bou-Azzer dans le but de préserver les ressources. Cela a été partiellement compensé par la hausse des cours du cuivre et des métaux précieux.