BMCI : baisse de 47% du résultat net à fin septembre

| Le 30/11/2022 à 10:20
Le groupe affiche une bonne dynamique de distribution des crédits. Le PNB progresse timidement de 1% sous l’effet de la bonne tenue de la marge sur commissions et des opérations de marché.

Le groupe BMCI affiche à fin septembre une progression de 8% des crédits à la clientèle consolidés à 55,7 MMDH par rapport à fin 2021. Les dépôts clientèle consolidés, quant à eux, affichent une baisse de 1,7% à 41,7 MMDH par rapport à la fin de l’année dernière.

Sur 12 mois glissants, le PNB s’apprécie de 1% à 2,26 MMDH, "essentiellement du fait de la hausse de la marge sur commissions et du résultat des opérations de marché, respectivement de +6,9% et +4,8%, avec une baisse de -0,6% au niveau de la marge d’intérêts".

Le résultat brut d’exploitation ressort en baisse de 4,6% à 679 MDH. Le Coût du Risque Consolidé a enregistré une baisse de 4,7% à fin septembre 2022 à 412 MDH par rapport à fin septembre 2021. Le taux de couverture des créances par les provisions des comptes sociaux s’établit à 82,5%.

In fine, le résultat net du groupe ressort en baisse significative de 46,7% à 100 MDH. Une baisse qui résulte d’un effet de base défavorable car l’opération de création et de cession de l’OPCI "CLEO PIERRE SPI-RFA" a eu un impact exceptionnel sur l’exercice précédent.

lire aussi
  • | Le 1/2/2023 à 16:20

    Les relations économiques Maroc-Espagne en chiffres (DEPF)

    Dans un document diffusé le 1er février, la Direction des études et des prévisions financières a fourni des chiffres concernant les relations commerciales entre le Maroc et l'Espagne à fin 2021. Pour le Maroc, le solde est structurellement déficitaire. Mince consolation : la part des exportations marocaines 'à technologie moyennement élevée' vers l'Espagne est passée de 30% en 2011 à 52% en 2021.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.
  • | Le 30/1/2023 à 16:16

    Qui contrôle les principales banques commerciales au Maroc ?

    En fin d'année, le paysage bancaire a évolué avec la prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom. Voyons comment se répartit désormais le capital des principales banques commerciales du pays. Infographie.
  • | Le 23/1/2023 à 13:46

    En 2022, les dépenses de compensation ont atteint 42 MMDH

    Le Trésor a connu l’an dernier une amélioration de ses recettes, alors que les dépenses de compensation ont presque doublé par rapport à 2021. Le déficit budgétaire global demeure assez stable à 69,5 MMDH.