Bons du Trésor : Le report du grand emprunt national ne change pas les perspectives du marché

M.Ett | Le 27/10/2021 à 18:05
Le report du grand emprunt national ne change pas les perspectives d’évolution du marché des Bons du Trésor, d’après les explications d’un gestionnaire de fonds de la place.

Le grand emprunt national qui était très épié par le marché n’aura finalement pas lieu en 2021, comme annoncé par la ministre de l’Economie et des Finances, mardi 26 octobre.

A rappeler que cet emprunt, qui devait être lancé après les élections, vise la mobilisation de l’épargne des particuliers pour financer l’effort étatique pour faire face à la crise du Covid-19.

Ce projet était à un stade avancé. Son cadre général était déjà fixé. Il devait être coté en bourse. Et il risquait de concurrencer un peu le marché des Bons du Trésor.

La question qui se pose est de savoir si le report de cette opération changerait les perspectives d’évolution du marché des taux pour cette année ?

En réponse à cette question, un gestionnaire de fonds spécialisé dans les placements taux, souligne : « Avec ou sans cet emprunt national, l’impact sur le marché reste très minime. Le montant prévu pour cet emprunt tournait autour de 5 à 10 milliards de DH. 5 milliards de DH c’est l’équivalent de deux séances de levées primaires ».

De plus, « l’impact de cette opération sur la liquidité reste le même. Que le Trésor fasse une levée auprès des particuliers ou sur le marché primaire, ça reste la même chose. Elle concernera toujours de la liquidité locale. Sauf si cet argent sortait vraiment du circuit et qu’à travers cette opération, on arrive à les ramener sur le marché, cela changerait un peu la donne ».

Par ailleurs, d’après notre source, il importe de revenir sur les dernières nouvelles qui devraient impacter positivement le marché.

« Du côté des perspectives du marché, il y a de bonnes news qui vont influencer l’évolution des taux d’intérêts. Il s’agit de l’information liée aux financements alternatifs du Trésor portant sur une opération qui passera par les OPCI», indique notre interlocuteur.

Et d’ajouter : «Il y a aussi l’annonce de la ministre des Finances durant la présentation du PLF qui a souligné la volonté du Trésor de continuer sur la diversification de ses sources de financement. Le marché a bien reçu ces news et cela se traduit par une baisse des taux. Une hausse de la demande se fait sentir aussi depuis les 3 à 4 dernières séances ».

Pour le reste de cette année, « le marché devrait connaître la même tendance. Les nouvelles actuelles devraient être consommées davantage, elles ne sont pas encore totalement intégrées par le marché. La courbe des taux devrait poursuivre sa baisse », anticipe-t-il.

lire aussi
  • | Le 25/7/2022 à 16:36

    Marché obligataire : affaiblissement de la demande et effet vendeur

    Les rachats de fin de semestre et la dynamisation du marché privé pèsent sur le marché obligataire. Cela a provoqué un effet vendeur sur la dette souveraine, d’après un gérant de fonds de la place, joint par LeBoursier.
  • | Le 4/7/2022 à 16:01

    Marché obligataire : faible levée et baisse de la volumétrie à cause de l’attentisme des investisseurs

    Le marché obligataire connaît une faible levée du Trésor sur le marché primaire et une baisse de la volumétrie sur le marché secondaire, d’après le dernier point hebdomadaire diffusé par BMCE Capital Global Research. Un gestionnaire de fonds de la place, joint par LeBoursier, apporte des explications.
  • | Le 8/6/2022 à 17:31

    Taux : le Trésor augmente le poids de ses souscriptions sur le compartiment moyen terme

    Pression sur le marché domestique, hausse des taux, orientation vers le compartiment moyen terme… Voici les principales observations tirées de l’évolution du marché des taux au cours du premier trimestre par Attijari Global Research.
  • | Le 25/5/2022 à 17:51

    OPCVM : un mouvement de rachat est observé face à l’incertitude

    Les investisseurs en OPCVM qui étaient en phase d’attentisme ont décidé de réagir en effectuant des rachats, d’après un gérant de fonds de la place qui table sur une poursuite de la tendance actuelle. Par ailleurs, une réallocation vers les Obligations court terme est observée.
  • | Le 16/5/2022 à 18:17

    Creusement du déficit de liquidité bancaire et hausse des taux obligataires

    Le marché monétaire connait un creusement de la liquidité bancaire. Cette tendance contribue à la poursuite de la hausse des taux sur le marché obligataire. Un expert du marché, joint par LeBoursier, apporte des explications et livre ses prévisions.
  • | Le 24/1/2022 à 18:23

    Marché obligataire : les taux augmentent mais une stabilisation est anticipée au 1er semestre

    Les taux obligataires ont connu une hausse en ce début d’année. Joint par LeBoursier, un directeur d’une salle des marchés explique la hausse observée et livre se prévisions pour le 1er semestre 2022.