Augmentation de capital d’Addoha: la famille Sefrioui souscrit à hauteur de 95%

| Le 24/1/2020 à 10:06

C’est confirmé. C’est la famille Sefrioui qui a souscrit plus que les autres actionnaires à l’opération d’augmentation de capital d’Addoha. 

Comme nous l’avons anticipé, l’opération d’augmentation de capital de l’immobilière Addoha n’a pas connu un fort engouement de la part des actionnaires minoritaires.

C’est la famille Sefrioui qui a apporté la grande part du montant souscrit. Ce qui prouve le manque de confiance persistant dans la valeur.

A l’issue de cette opération, 79.994.136 actions nouvelles de valeur nominale de 10 dirhams seront émises afin de porter le capital d’Addoha à 4,02 milliards de dirhams, d’après un communiqué.

La famille Sefrioui a souscrit à hauteur de 756,51 millions de dirhams pour plus de 75 millions d’actions, soit 94,5% du montant total souscrit.

Ainsi, la part de la famille Sefrioui passe de 56,6% à 64,1%.

Le flottant est descendu à 35,2% contre 42,6% avant l’opération.

A rappeler que Anas Sefrioui, détenant 56,6% du capital du groupe Addoha, s’était engagé à participer pleinement à l’opération de telle sorte à conserver au minimum sa position actuelle au sein du capital de la société en souscrivant à titre irréductible, en partie en numéraire et par compensation de créances. Mais également à titre réductible pour absorber les nouvelles actions non absorbées par l'exercice des DPS.

La créance détenue par Anas Sefrioui sur Addoha s’élevait, avant l’opération, à 1,16 milliard de DH.

Difficile de savoir à présent si la totalité de l'apport de la famille Sefrioui dans le cadre de l'augmentation de capital s'est fait par conversion de créance. Si c’est le cas, il n’y aura pas d’injection de liquidité effective au sein de la société, il s’agira d’un simple reclassement comptable.

Selon un analyste de la place, « l’objectif d'une augmentation de capital est d’injecter de la liquidité dans la société. Mais sachant que Anas Sefrioui détient une créance sur Addoha et qu’il a annoncé qu’elle sera convertie en capital dans le cadre de cette opération, cela veut dire qu’il n’y a pas une réelle rentrée d’argent ».

A rappeler que cette opération a comme objectif de permettre au groupe d’injecter de la liquidité immédiate, de renforcer la structure des fonds propres et d’investir dans les délais de croissance et notamment en Afrique de l’Ouest. 

Cette opération, dont la période de souscription a démarré le 19 décembre, a pris fin le mercredi 8 janvier 2020.

>>> Lire aussi : 

Clôture de l’augmentation de capital d’Addoha : voici les premières observations

Augmentation de capital d’Addoha : sentiment pas très positif sur le marché

 


 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 23/5/2024 à 14:57

    Bourse. En 2023, les étrangers et les MRE détiennent 168 MMDH d'encours

    En 2023, alors que le montant des investissements des étrangers en valeur a progressé de 8% par rapport à 2022, la part que les étrangers détenaient dans la cote a légèrement reculé du fait de la hausse de la capitalisation boursière globale. La grande majorité des investissements étrangers sont stratégiques. Les investissements étrangers sont représentés à quasi parts égales par le Moyen-Orient et l'Europe.
  • | Le 23/5/2024 à 9:16

    Managem : baisse de 13% du chiffre d’affaires à fin mars

    La baisse des revenus provient notamment de la suspension temporaire des opérations polymétalliques sur le site de Guemassa et de la baisse de la production de cobalt en provenance de la mine de Bou-Azzer dans le but de préserver les ressources. Cela a été partiellement compensé par la hausse des cours du cuivre et des métaux précieux.
  • | Le 22/5/2024 à 18:03

    Tiers de confiance. L'AMDIE va s'appuyer sur les experts-comptables pour débourser les primes à l'investissement

    Lors des 8e Assises de l'Ordre des experts-comptables tenues ce 22 mai, l'AMDIE a signé une convention avec l'OEC pour les désigner comme tiers de confiance dans les process de déboursement des primes à l'investissement. Explications de Ali Seddiki, directeur général de l'AMDIE.
  • | Le 22/5/2024 à 13:31

    Virement instantané : un volume de 15,2 MMDH d'opérations traitées à fin avril

    L'adoption du virement instantané s'accélère en 2024, près d'un an après son lancement le 1er juin 2023. Depuis sa mise en service jusqu'à fin avril 2024, plus de 10 millions d'opérations ont été effectuées pour un volume global de plus de 36 MMDH. Le nombre d'opérations traitées par jour en moyenne a progressé de 45% en 2024, à 45.000 par rapport à la moyenne en 2023.
  • | Le 22/5/2024 à 9:26

    BCP : hausse de 78% du RNPG au premier trimestre

    Le groupe affiche une amélioration de 25,5% de son PNB à fin mars 2024, poussé par les activités bancaires et le rebond des activités de marché. Le coût du risque progresse de 48% à 1,3 MMDH.
  • | Le 17/5/2024 à 15:08

    CFG Bank : indicateurs en forte hausse à fin mars, RNPG 2024 attendu en hausse de 40% à 50%

    Le groupe affiche une forte hausse de ses indicateurs à tous les niveaux à fin mars. Le PNB progresse de 44%. Le RBE progresse à un rythme plus soutenu, du fait d'une bonne maîtrise des charges qui croissent moins vite que le PNB. Le RNPG 2024 du groupe devrait progresser entre 40% et 50%.