χ

La Bourse de Paris reste sans entrain

(AFP)

AFP

Le 8 décembre 2022

La Bourse de Paris a terminé en légère baisse jeudi, jouant une partition prudente, comme depuis le début de la semaine, à l'approche de la symphonie des banques centrales la semaine prochaine.

L'indice vedette CAC 40 a reculé de 0,20% pour finir à 6.647,31 points. Depuis le début de la semaine, il a baissé de 1,41%, risquant de briser une série de neuf gains hebdomadaires.

La cote parisienne a faiblement oscillé autour de l'équilibre tout au long de la séance, après une ouverture en légère hausse.

Depuis le point bas fin septembre, les indices ont puissamment rebondi, aidés par la confiance des investisseurs sur le fait que le ralentissement de l'inflation, au moins aux États-Unis dans un premier temps, allait permettre d'avoir une inflexion dans la politique monétaire de hausse des taux directeurs.

Mais la force de cette remontée laisse aussi des analystes septiques. "Les banques centrales ne vont pas relâcher la pression en attendant d'être sûres de la trajectoire de l'inflation", nuance Patrice Gautry, de l'Union Bancaire Privée, pour qui "il est plus facile de passer de 10% à 5% d'inflation que de passer de 5% à 2%."

La banque centrale américaine se réunit le 13 et 14 décembre, et aura des derniers chiffres pour alimenter sa réflexion, avec vendredi les prix à la production aux Etats-Unis, et mardi ceux à la consommation.

Jeudi, ce sera au tour de la Banque centrale européenne d'annoncer ses décisions de politique monétaire.

Derichebourg a bondi de 3,92% à 5,43 euros. Le bénéfice net annuel du groupe de recyclage, qui avait déjà atteint un record l'an dernier, a crû de 36% lors de son exercice décalé 2021-2022, à 237millions d'euros, porté notamment par l'intégration de son concurrent Ecore, selon des résultats publiés mercredi.

Le titre est toutefois encore en perte de 46,5% depuis le début de l'année.

Dans son sillage, le groupe de restauration collective Elior, dont il détient près de 25%, gagnait aussi 4,12% à 3,03 euros.

L'action du club de football de l'Olympique lyonnais a gagné 6,88% à 2,33 euros après que "des progrès" ont été annoncés sur le processus de vente du club au milliardaire John Textor, qui traîne depuis plusieurs mois.

Les valeurs du luxe, poids lourd du CAC 40, ont terminé en hausse au lendemain de l'annonce d'un assouplissement général des restrictions sanitaires liées au Covid-19 en Chine, un de leurs principaux marchés.

Hermès a pris 0,07% à 1.517,50 euros, Kering stable à 522,60 euros, et LVMH 0,87% à 719 euros.

Euronext CAC40

Le 8 décembre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.