Délivrance de visas Schengen aux consulats français : le retour à la situation de 2019 n’aura pas lieu avant 2024

Après l’annonce par la ministre française des Affaires étrangères d’un retour à la normale, une source fiable nous révèle que, malgré les efforts en cours, il faudra attendre l'an prochain pour retrouver le niveau d'octroi de visas français Schengen qui prévalait en 2019, année de référence.

TLS Contact est le prestataire de collecte de demandes de visa au Maroc pour le compte des ambassades de cinq pays : la France, l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Belgique.

Délivrance de visas Schengen aux consulats français : le retour à la situation de 2019 n’aura pas lieu avant 2024

Le 4 janvier 2023 à 18h42

Modifié 5 janvier 2023 à 0h22

Après l’annonce par la ministre française des Affaires étrangères d’un retour à la normale, une source fiable nous révèle que, malgré les efforts en cours, il faudra attendre l'an prochain pour retrouver le niveau d'octroi de visas français Schengen qui prévalait en 2019, année de référence.

"Deux semaines après les consignes du Quai d’Orsay de restaurer une relation consulaire complète, le nombre de demandes de visas traités puis validés par les six consulats français du Maroc n’a pas cessé d’augmenter, ce qui a permis de décongestionner les plannings de prise de rendez-vous et de multiplier les créneaux horaires pour d’autres candidats", nous affirme une source autorisée.

Selon notre interlocuteur, la validation "de nombreuses demandes de visas, parfois en stand-by depuis plusieurs mois, a eu pour effet mécanique de libérer de l’espace et, in fine, de faire baisser la tension du système informatique qui était complètement saturé par un nombre ingérable de demandes de rendez-vous de dépôt de dossiers aux centres de TLS.

Dans l'incapacité de révéler le nombre exact de visas accordés au cours des quinze derniers jours, notre interlocuteur nous a cependant assuré qu’"au moins 90% des passeports conservés dans les consulats avaient été remis récemment, via les centres TLS, à leurs détenteurs avec leur visa".

Selon lui, les visas professionnels et médicaux en attente auraient été priorisés par rapport à ceux qui avaient été déposés pour motif touristique.

Devant notre insistance pour connaître le sort des 10% de passeports restants rendus sans visa, notre source a indiqué que les demandes de visa n’avaient pas été refusées, mais que leurs détenteurs allaient devoir actualiser certaines pièces de leur dossier, comme les réservations d’hôtel, billet d’avion, rendez-vous médical ou tout justificatif relatif à l’objet de leur séjour en France.

“La capacité de réception de TLS est largement sous-exploitée”

Assurant s’attendre à une charge de travail importante lors des prochains mois, il a affirmé que les consignes de souplesse du Quai d’Orsay, lors du dépôt des dossiers, avaient entraîné un traitement beaucoup plus rapide, permettant d’augmenter sensiblement leur nombre quotidien.

"Si la dynamique actuelle se poursuit, soit entre 1.000 et 1800 dépôts/jour contre moins de 700 durant la crise, on devrait dépasser 300.000 demandes à la fin de l’année en cours contre seulement 200.000 en 2022", a estimé notre source.

Selon cette dernière, les sept centres TLS de Rabat, Casablanca, Marrakech, Agadir, Fès, Oujda et Tanger ont encore beaucoup de marge pour traiter davantage de dossiers.

La capacité de traitement du personnel, censé examiner et réceptionner les pièces nécessaires pour décrocher un visa, avant de les transmettre aux consulats, serait en réalité, selon lui, de 3.500 dossiers par jour, soit plus du double traité actuellement à savoir une moyenne de 1.400 dépôts quotidiens.

Une assertion confirmée par une visite aux locaux de TLS Rabat où nous avons en effet pu constater que plusieurs guichets étaient vides et inexploités (manque de dossiers ?), alors que la fluidité était remarquable au niveau de tous les autres comptoirs (dépôt des pièces, prise d’empreintes digitales…).

Un nouveau goulot d’étranglement en perspective

Si le Quai d’Orsay s’était engagé à une levée immédiate de toutes les mesures restrictives relatives à la délivrance de visas aux demandeurs marocains, il faudra cependant attendre de réexaminer les dizaines, voire centaines de milliers de demandes refusées arbitrairement entre septembre 2021 et le 15 décembre dernier pour retrouver le même niveau de délivrance de visas qu'en 2019.

"Depuis l’annonce d’un examen tout aussi vigilant des dossiers, mais beaucoup moins strict que depuis une année, la hausse du nombre de demandes va provoquer en janvier et février un goulot d’étranglement au niveau des prises de rendez-vous", avance notre source, en ajoutant que le véritable retour à la normale, concernant le nombre de visas octroyés, devrait prendre au moins vingt-quatre mois.

Pour retrouver le niveau de visas délivrés durant l’année de référence, il faudra attendre 2024 avec un nombre de dossiers qui dépasse 400.000 et un taux de refus de 18% identique à celui de 2019.

En se basant sur les chiffres de délivrance des années précédentes, "le retour à la normale automatique" prôné par le Quai d’Orsay ne pourra donc pas avoir lieu avant la fin de l’année 2024.

- 2019 : 346.032 visas délivrés pour 420.388 demandes, soit un taux d’acceptation de 82%.

- 2020 : 98.627 visas délivrés.

- 2021 : 69.408 visas délivrés pour 157.100 demandes soit 55,8% de refus.

- 2022 (projection) : 100.000 visas accordés pour 200.000 demandes soit 50% de refus.

- 2023 (estimation) : 300.000 demandes ; si retour au taux d'acceptation de 82%, 246.000 visas seront accordés.

- 2024 (estimation) : plus de 400.000 dossiers déposés, soit plus de 330.000 visas délivrés.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

TAQA Morocco: AVIS RECTIFICATIF DE CONVOCATION DES ACTIONNAIRES À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE ANNUELLE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.