χ

Délivrance des visas Schengen : un point avec la consule générale de France à Rabat

Alors que la diminution de moitié des visas habituellement accordés fait toujours l’objet d’un dialogue avec le Maroc, la consule générale de France à Rabat se veut optimiste. Elle penche pour un retour progressif à la normale, si les réadmissions de personnes en situation irrégulière reprennent au rythme de 2019.

Délivrance des visas Schengen : un point avec la consule générale de France à Rabat

Le 15 juin 2022 à 14h58

Modifié 15 juin 2022 à 17h59

Alors que la diminution de moitié des visas habituellement accordés fait toujours l’objet d’un dialogue avec le Maroc, la consule générale de France à Rabat se veut optimiste. Elle penche pour un retour progressif à la normale, si les réadmissions de personnes en situation irrégulière reprennent au rythme de 2019.

Au Maroc, l’opinion dominante est que la France délivre beaucoup moins de visas aux Marocains qu’auparavant. Cette opinion repose, d’une part, sur le durcissement annoncé officiellement par la France en septembre 2021 et, d’autre part, sur le constat de raréfaction, voire d’absence de rendez-vous.

Elle repose aussi sur les informations qui circulent au sujet d’entreprises n’ayant pu obtenir de visas pour leurs cadres. Après vérification auprès d’une multinationale, Médias24 a pu constater que des visas avaient été refusés à des cadres qui devaient se rendre en France pour un séminaire.

Le sujet des visas est source de tensions. Beaucoup au Maroc considèrent qu’obtenir un visa lorsque les conditions requises sont satisfaites est un droit, compte tenu des relations économiques et humaines entre les deux pays.

D’autres estiment que la baisse drastique, ou supposée telle, du nombre de visas octroyés aux Marocains est humiliante.

D’autres enfin, comme le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, pensent « qu’il s’agit d’un problème franco-français » car, selon eux, les arguments avancés par la France ne sont pas fondés.

Dans ce contexte marqué par une hausse de la demande comme de l’insatisfaction, interviewer un diplomate français est un exercice difficile. Car ce dernier représente un pays, dont il doit défendre les positions.

Sandrine Lelong-Motta, consule générale de France à Rabat, a accepté de se prêter au jeu des questions-réponses. Selon notre interlocutrice, le rythme des demandes est revenu à son niveau antérieur à la pandémie, et ce depuis mars 2022.

Notons qu’elle évoque le nombre des demandes plutôt que celui des visas octroyés. Or, ce sont ces derniers qui importent aux Marocains.

Rappelons les chiffres :

– En septembre 2021, la France annonce une réduction de moitié du nombre de visas accordés au Maroc, en se fondant sur l’année 2020 qui avait été exceptionnellement basse en raison de la pandémie.

– Nombre de visas octroyés par la France aux Marocains en 2019 : 346.042.

– En 2020 (année du confinement et de la pandémie) : 98.627.

– En 2021 : 69.408.

Voici l’interview :

Près de 2.000 rendez-vous pour déposer une demande de visa à destination de la France sont ouverts chaque jour au Maroc.

Médias24 : Depuis la réouverture des frontières et le passage du Maroc en zone verte, avez-vous observé un rush des demandes de visas Schengen pour la France ? Si oui, peut-on avoir quelques chiffres qui témoignent de l’évolution de la demande pendant et après la crise sanitaire ?

Sandrine Lelong-Motta : Avec la crise sanitaire et les différentes suspensions des liaisons aériennes au Maroc, la plupart des demandeurs avaient dû différer leurs projets de voyage. Ainsi, 420.000 demandes ont été déposées en 2019, contre 102.000 en 2021.

Avec l’évolution favorable des conditions de déplacement due à la situation sanitaire et à l’approche de la période estivale, la demande connaît une hausse importante, en particulier depuis mars 2022.

Pour vous donner un ordre de grandeur, presque 2.000 rendez-vous pour déposer une demande de visa à destination de la France sont ouverts chaque jour sur l’ensemble du territoire marocain.

Les consulats généraux s’adaptent quotidiennement en ouvrant de nouveaux créneaux toutes les semaines, avec une distinction selon le type de visa demandé (court séjour/long séjour, personnes s’étant vu délivrer ou non un visa, conjoints de Français, étudiants, chauffeurs routiers…).

– Sachant qu’il n’y a eu aucune nouvelle déclaration française depuis le 28 septembre 2021 sur le différend entre le Maroc et la France sur la baisse de 50% des visas, où en est ce dossier ? La baisse en question est-elle toujours d’actualité ou revient-on progressivement à la normale ?

– Les annonces de l’automne 2021 concernant le Maroc ont trouvé leur origine dans le faible nombre de retour dans leur pays des Marocains en situation irrégulière en France.

La France poursuit un dialogue constant avec le Maroc en matière migratoire et, comme indiqué, les mesures restrictives sur les visas seront réversibles dès que les retours de Marocains en situation irrégulière en France reprendront au rythme de 2019.

– Peut-on avoir une idée des durées accordées ? A partir de combien de visas ou sous quelles conditions un Marocain peut-il décrocher un visa d’une durée maximale de quatre ans ? 

– L’examen d’une demande de visa se fonde sur le caractère complet et la qualité du dossier présenté. La demande de visa doit être effectuée à l’occasion d’un voyage et contenir toutes les pièces prévues par le Code communautaire des visas Schengen, notamment un billet d’avion (ou une réservation), une preuve d’hébergement (une réservation d’hôtel ou une attestation d’accueil délivrée en mairie), une attestation d’assurance et des justificatifs financiers.

Toutes les pièces sont vérifiées par le service des visas, et tout document frauduleux entraîne le refus de la demande (même une fausse réservation d’hôtel).

La durée de validité d’un visa de circulation (entrées multiples) dépend de nombreux critères, comme la bonne utilisation des précédents visas ainsi que les justificatifs du dossier.

– Quels ont été les principaux changements au niveau de la procédure de dépôt des dossiers chez TLS ?

– Il n’y a eu aucun changement pour la procédure de dépôt chez TLS.

– Le durcissement – par exemple, l’obligation de présenter une facture d’hôtel réglée au lieu d’une simple réservation – va-t-il durer et devenir la règle ?

– Il n’est pas demandé de présenter une facture d’hôtel réglée, mais toutes les réservations sont vérifiées (notamment les dates). Malheureusement, beaucoup d’agences de voyages – sans parler des officines – fournissent de fausses réservations. Ce sont les demandeurs qui sont ensuite pénalisés.

– Que comptez-vous faire pour réduire l’allongement des délais d’obtention d’un rendez-vous chez TLS ?

– Comme indiqué précédemment, près de 2.000 rendez-vous toutes catégories confondues, pour déposer une demande de visa à destination de la France, sont ouverts chaque jour sur tout le territoire marocain.

– Même question pour la vente illégale de rendez-vous, qui ne cesse de se développer…

– Nous déconseillons formellement le recours aux officines.

Pour éviter les dérives observées chez certaines d’entre elles, qui tentent de « préempter » les rendez-vous sur le site TLS pour les revendre à un prix exorbitant, nous avons pris des mesures en matière de cybersécurité et mis en place un prépaiement des frais de service dans un très court délai pour valider le rendez-vous.

– Comment se présente l’été en termes de demandes et de visas octroyés ?

– Les services des visas seront comme toujours mobilisés. La campagne étudiante sera traitée comme chaque année, et dans les meilleures conditions, afin de ne pas pénaliser les étudiants.

– Avez-vous remarqué une baisse des demandes estivales au profit des consulats espagnols ?

Depuis mars 2022, le volume de demandes de visas pour la France est revenu à son cours normal (2.000 par jour).

Baisse de 29,6% des visas français délivrés aux Marocains en 2021

Visas Schengen, un sésame de plus en plus difficile à obtenir au Maroc

Visas : la France exige de rétablir le niveau de réadmission d’immigrés refoulés

La France réduit de 50% l’octroi des visas aux Marocains

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Centrale Danone : annonce légale

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.