χ

Maroc-France : voici les chiffres de délivrance des visas en 2022

Selon une source du Quai d’Orsay contactée par Médias24, les consulats français au Maroc ont constaté une "nette amélioration de la qualité des dossiers" et une augmentation du nombre de visas accordés au Maroc en 2022 qui pourrait atteindre 30% par rapport à 2021. Voici notre propre lecture de ces chiffres.

Maroc-France : voici les chiffres de délivrance des visas en 2022

Le 23 novembre 2022 à 9h35

Modifié 23 novembre 2022 à 9h49

Selon une source du Quai d’Orsay contactée par Médias24, les consulats français au Maroc ont constaté une "nette amélioration de la qualité des dossiers" et une augmentation du nombre de visas accordés au Maroc en 2022 qui pourrait atteindre 30% par rapport à 2021. Voici notre propre lecture de ces chiffres.

Après le temps de la crise qui dure depuis septembre 2021 vient celui du bilan chiffré. Il s'agit, dans le contexte de la décision française de réduire de moitié le nombre de visas accordés aux Marocains, de voir quels sont les chiffres réels.

200.000 dossiers seront instruits en 2022

Afin de brosser un état des lieux actualisé, Médias24 a contacté une source proche du Quai d'Orsay qui s'est montrée réactive, bien que le devoir de réserve ait limité la teneur de ses réponses aux questions que se posent les nombreux Marocains déboutés.

Sur le nombre de demandes déposées depuis le début de l’année 2022, le diplomate a indiqué qu'en dépit d'"un contexte encore marqué par les restrictions liées à la pandémie, avec des liaisons aériennes suspendues par les autorités marocaines jusqu'à début février 2022, les services consulaires français au Maroc ont pu instruire près de 180.000 demandes de visa entre janvier et octobre 2022".

Un rapide calcul permet d’estimer que le nombre total de demandes à la fin de 2022 sera au minimum de 200.000.

Notre interlocuteur s’est gardé de révéler le nombre de dossiers acceptés ou refusés. Il a cependant tenu à préciser que "les taux de refus évoqués dans certains médias marocains, et relayés par les réseaux sociaux, sont en total décalage avec la réalité".

C’est plutôt le contraire qui se serait passé récemment car, selon lui, "les services consulaires ont constaté une amélioration de la qualité des dossiers présentés à l’organisme TLS, qui s’est traduite dans les faits par une augmentation sensible du nombre de visas délivrés".

Le nombre de visas accordés devrait atteindre les 100.000

Tout en confirmant notre estimation globale de 200.000 dépôts en 2022, notre source n'a pas souhaité divulguer le taux de refus. Mais, en se fondant sur la décision française de n’accepter que 50% des demandes pour l'année en cours, on peut avancer qu’au moins 100.000 visas seront accordés aux demandeurs marocains.

Cette hausse d’au moins 30% signe un début laborieux de retour à la normale, quand on sait que 69.408 visas Schengen avaient été délivrés en 2021 (pour 157.100 demandes), 98.627 en 2020 et 346.032 en 2019 (pour 420.388 demandes), soit une chute de 80% entre 2019 et 2021.

Notre lecture

Voici d'abord un rappel des faits:

La décision de réduire de 50% le nombre de visas accordés au Maroc par la France date de fin août 2021. Elle a été annoncée un mois plus tard, le 28 septembre 2021, par une radio française.

Il s'agit d'une réduction du nombre de visas accordés, en se basant sur les chiffres de 2020. Voici les chiffres concernant les consulats de France au Maroc:

-2019: 420.388 demandes, 346.032 visas délivrés (18% de refus).

-2020: 98.627 visas délivrés.

-2021: 157.100 demandes, 69.408 visas délivrés (55,8% de refus).

-2022 (projection): 200.000 demandes, 100.000 visas délivrés (50% de refus).

La baisse de demandes en 2020 et 2021 est d'évidence liée à la pandémie et à la suspension de nombreuses liaisons aériennes pendant de longues périodes. Comparer les chiffres de 2022 par rapport à ceux de 2021 ou de 2020 n'est donc pas pertinent.

La baisse du nombre de demandes en 2022 de plus de moitié par rapport à l'année de référence 2019, signifie que les Marocains se sont détournés du visa Schengen français et ont probablement recherché des solutions alternatives, en s'adressant à des consulats d'autres pays.

La décision de Macron consiste à ramener le nombre de visas délivrés à la moitié de ceux de 2020. Autrement dit, à moins de 50.000 visas. Ce chiffre a été dépassé en 2021 et c'est normal car la décision n'est entrée en vigueur que fin août et jusqu'à cette date, le rythme de délivrance était dans la tendance habituelle. Si donc en 2022, le nombre de visas délivré atteint 100.000, cela signifie que l'objectif de limiter à 50.000 n'a pas été atteint. Par contre, le taux de refus reste très élevé et atteint 50%, ce qui ne peut pas être un taux naturel, mais artificiel. C'est-à-dire un taux voulu au niveau de la gestion des demandes reçues par les consulats français et qui ne dépend pas de la "qualité des dossiers".

Il n'y a donc, selon nous, pas lieu d'évoquer une amélioration de la situation de délivrance de visas par la France au Maroc.

 "La question des expulsions n’a toujours pas été réglée, mais…"

Sur l'incidence de la décision présidentielle de baisser de moitié le nombre de visas délivrés au Maroc, le diplomate a préféré botter en touche. Il se contente de la justifier par le fait que "la France avait des attentes légitimes en termes de lutte contre l’immigration illégale (…), mais qu’elle souhaitait poursuivre les échanges entre les autorités de nos deux pays sur la question des éloignements pour permettre la reprise des réadmissions, dont le nombre s’était effondré depuis 2020".

En d’autres termes, la question à l’origine de la baisse n’a toujours pas été réglée puisque "la reprise d’une activité normale en termes de délivrance de visa est liée à la reprise de ces éloignements".

Notre interlocuteur, qui se veut optimiste sur un accord à venir, a conclu en confiant "qu’au printemps 2022, des discussions à haut niveau avaient eu lieu à ce sujet entre les autorités des deux pays et que, depuis lors, un calendrier des réunions des groupes de travail sur les différentes thématiques avait été défini".

En réalité, la question des visas finira un jour ou l'autre par revenir à la normale. La seule question qui restera consiste à savoir si elle aura laissé un impact durable au sein de la population marocaine concernée.

France-Maroc : le problème de la délivrance des visas Schengen sera débloqué courant 2023 (source proche du Quai d'Orsay)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DANONE : Indicateurs du second trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Les régionales de l'investissement de la Banque populaire à Casablanca

Changement climatique : L’Afrique prend son destin en main (Ifrane Forum)