Ciments du Maroc continue de baisser en bourse à cause du contexte économique

| Le 2/11/2022 à 15:37
BOURSE. Impacté par la baisse générale du marché et par le contexte économique, le titre Ciments du Maroc a accentué son déclin à la bourse. BKGR et CFG Bank recommandent toutefois de le conserver dans les portefeuilles.

Ciments du Maroc se maintient en baisse en bourse. Ce titre a perdu en effet 28% depuis début 2022 jusqu’à la séance de ce mercredi 2 novembre, pour descendre à 1.368 dirhams. Certes, l'ensemble du marché suit actuellement une tendance baissière, mais la dépréciation de Ciments du Maroc est plus importante que celle du MASI (-18,6%).

Évolution du cours de Ciments du Maroc

Source : medias24.com

Joint par LeBoursier, un analyste de la place indique que « la conjoncture économique n’est pas très favorable pour l’activité de Ciments du Maroc. La preuve, les résultats du premier semestre sont en dégradation. Et les ventes du ciment continuent de baisser ».

« La conjoncture actuelle devrait faire ralentir l’activité de cette cimenterie. Du coup, pour le moment, on estime que ses perspectives d’évolution ne sont pas très favorables. »

A rappeler que le chiffre d’affaires du groupe Ciments du Maroc a connu une petite hausse de 1,4% en comparaison avec la même période de l’année précédente, pour se situer à 2 MMDH au premier semestre. Cette évolution est liée à la bonne tenue des ventes de clincker à l’export et des matériaux de construction.

En revanche, la hausse des coûts de production, notamment de petcoke, a pesé sur les marges et le résultat net. Ainsi, le résultat d’exploitation a reculé de 11,7% à 700 MDH. De son côté, le résultat net a perdu 17,8% à 482 MDH.

En ce qui concerne les ventes du ciment, elles se sont accentuées par rapport au mois d’août pour atteindre 8,33% à fin septembre. 9,38 Mt ont été livrées contre 10,23 Mt à fin septembre 2021, d’après les derniers chiffres de l’Association professionnelle des cimentiers (APC). A noter que sur l’unique mois de septembre, la consommation de ciment a baissé de 15,8% à 1,17 Mt, par rapport à septembre de l’année précédente.

Les analystes recommandent de conserver le titre

BMCE Capital Global Research (BKGR) et CFG Bank recommandent, dans leur dernier Stock guide, de conserver le titre Ciments du Maroc dans les portefeuilles.

Les analystes de BKGR tablent sur un ralentissement de la croissance de l’activité en 2022. « A l’instar de son principal concurrent marocain, nous anticipons pour Ciments du Maroc une croissance de l’activité commerciale en ralentissement en 2022, dans un contexte de hausse des prix, intégrant essentiellement un effet prix favorable combiné à une quasi-stagnation des ventes de ciment à l’échelle nationale, exacerbée par une faible reprise du secteur immobilier à court terme », expliquent-ils.

Ils anticipent également un fort ralentissement de la marge opérationnelle (MOP), en raison de l’alourdissement de ses achats consommés, notamment de petcoke (+43% y-t-d du prix du Brent).

« Dans l’attente d’un apaisement des tensions autour du contexte international et d’une réelle reprise du secteur immobilier, nous recommandons de conserver le titre dans les portefeuilles. »

Le cours objectif établi par BKGR pour Ciments du Maroc est de 1.778 dirhams. Le titre garde ainsi un potentiel de hausse d’environ 30%.

CFG Bank a recalculé un nouveau prix cible pour Ciments du Maroc, à la suite de la mise à jour du modèle économique qui a été effectuée par les analystes pour prendre en compte l'évolution de la consommation de ciment depuis le début de l'année, les nouvelles prévisions pour l'industrie du ciment, et les nouveaux prix du coke de pétrole.

« À la lumière de nos nouvelles prévisions, nous estimons que l'action se négocie actuellement à sa juste valeur. En effet, l'action CMA se négocie actuellement à terme EV/EBITDA multiples 2022E et 2023E de 13,3x et 12,7x respectivement. Nous estimons que ces niveaux de valorisation sont justifiés compte tenu des conditions actuelles du marché. »

Ils évaluent le titre à 1.409 dirhams, soit un petit potentiel de hausse de 2%.

« Par ailleurs, compte tenu de l'importante trésorerie positive de la société, nous n'excluons pas la possibilité pour Ciments du Maroc de redistribuer un dividende exceptionnel à court ou moyen terme, et/ou d'envisager de nouvelles opportunités de croissance externe qui contribueraient à améliorer ses perspectives de croissance », concluent-ils.

lire aussi
  • | Le 1/11/2022 à 15:56

    Label’Vie baisse en bourse, mais ses fondamentaux restent solides (analyste)

    BOURSE. Le titre Label’Vie a perdu 9% depuis début 2022. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, explique que cette baisse n’a aucun lien avec les fondamentaux du groupe. Par ailleurs, BKGR et CFG recommandent de conserver le titre dans les portefeuilles et tablent sur une croissance de son cours.
  • | Le 31/10/2022 à 15:01

    Sonasid : la baisse du cours en YTD n’est pas justifiée (analyste)

    BOURSE. Depuis le début de l’année, le cours du sidérurgiste lâche plus de 7%. Néanmoins, les performances financières et les perspectives du groupe sont au rendez-vous. Le détournement du marché action vers l’obligataire pèse sur le cours. Les anticipations des baisses du cours de l’acier également. Fondamentalement, Sonasid conserve de très bonnes perspectives.
  • | Le 26/10/2022 à 16:53

    Bourse : Maroc Telecom poursuit sa baisse après la publication des résultats du T3 2022

    Face aux résultats trimestriels publiés par Maroc Telecom, CFG Bank recommande aux investisseurs d’acheter le titre. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, considère que les investisseurs ont tendance à réagir davantage aux annonces négatives, d’où la poursuite de la dépréciation du titre Maroc Telecom. Analyse.
  • | Le 19/10/2022 à 15:00

    Marsa Maroc préserve un potentiel de croissance en bourse

    Impacté par la baisse générale du marché, le titre Marsa Maroc a perdu 22% depuis début 2022. Les fondamentaux du groupe restent toutefois solides, d’après un analyste de la place. BKGR et CFG tablent sur une hausse du cours. Analyse.
  • | Le 18/10/2022 à 17:38

    Voici les recommandations de CFG concernant les trois banques de son Stock Guide

    CFG Bank recommande aux investisseurs d’acheter le titre CIH Bank et de conserver Attijariwafa bank et BCP. Voici Les arguments de CFG, ainsi que les cours objectifs fixés pour ces trois banques.
  • | Le 17/10/2022 à 15:35

    Immobilier coté : “L’amélioration des résultats n’a pas été suffisante pour faire réagir les investisseurs” (Analyste)

    Le secteur immobilier continue d'afficher un manque de dynamisme en bourse, malgré l’amélioration des résultats semestriels des promoteurs. Un analyste joint par LeBoursier retrace l’évolution des immobilières cotées.