Cosumar évolue bien en bourse grâce à ses bons fondamentaux (analyste)

| Le 3/2/2022 à 18:03
Le titre Cosumar a bien évolué durant le premier mois de l’année 2022. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, revient sur les facteurs favorisant sa bonne performance.

Cosumar figure parmi les 10 titres les plus actifs de la cote au titre du mois de janvier, d’après le résumé mensuel publié par la bourse de Casablanca. La valeur a drainé en effet un volume de 148,6 millions de DH durant le mois dernier.

Le titre a gagné à peu près 5% (contre 4% pour le MASI) depuis le début de cette année en s’établissant à 273 DH à la clôture de la séance de ce jeudi 3 février.

En 2021, le titre s’est apprécié de 24,2% pour atteindre un cours de 261 DH, dépassant ainsi la hausse enregistrée par le MASI pendant la même année (+18%).

Evolution du cours de Cosumar

Source : medias24.com

Qu’est-ce qui favorise cette évolution ?

Contacté par LeBoursier, un analyste de la place répond : « la progression du titre est portée en grande partie par les bons fondamentaux du groupe. Ses résultats sont en hausse, et son endettement reste maîtrisé »

Son activité commerciale a en effet bien évolué au cours du troisième trimestre de l’année 2021. Le groupe a affiché un chiffre d’affaires de 6.838 millions de DH à fin septembre, en hausse de 6,3% par rapport à la même période en 2020. Cette évolution a été soutenue par les allègements sanitaires et la reprise du marché local.

« Le titre adhère à un secteur défensif. Cette caractéristique a beaucoup été mise en avant depuis le début de la crise du Covid. D’ailleurs, l’activité de Cosumar a bien résisté face à la crise en 2020. Certes, les bénéfices avaient baissé, mais c’était dû à l’impact du don au fonds Covid. Malgré la baisse de ses réalisations, le dividende est resté quasi-stable», continue-t-il.

Les réalisations du groupe au cours de l’année 2021 ont été globalement en ligne avec les anticipations des sociétés de bourse de la place.

A rappeler que le résultat net part du groupe consolidé (RNPG) du groupe a reculé de 12,3% à 810 millions de DH en 2020, principalement impacté par le don de 100 millions de dirhams au fonds Covid-19. Au titre de l’exercice 2020, le groupe a distribué un dividende de 6 dirhams par action, contre 7 dirhams au titre de l’exercice 2019.

Qu’en-t-il de ses perspectives d’évolution pour l’année 2022 ?

« Le groupe garde un bon potentiel de croissance au Maroc et sur le marché africain. Mais, globalement ses perspectives d’évolution dépendront de l’évolution du prix du sucre à l’international. L’activité à l’export a pâti un peu en 2021 à cause de la baisse des prix de vente du sucre », estime notre interlocuteur

Sur le même registre, Attijari Global Research (AGR) avait changé sa recommandation d’acheter à vendre malgré la bonne évolution des résultats du groupe et ce, par mesure de prudence et dans l’attente de nouveaux éléments qui pourraient influencer l’activité.

De son côté, CFG bank avait recommandé aux investisseurs de conserver le titre. La banque trouve que les réalisations du groupe ont bien évolué à fin septembre 2021, mais une légère baisse des marges est attendue et la marge de raffinage à l’export est à surveiller.

lire aussi
  • | Le 2/11/2022 à 15:37

    Ciments du Maroc continue de baisser en bourse à cause du contexte économique

    BOURSE. Impacté par la baisse générale du marché et par le contexte économique, le titre Ciments du Maroc a accentué son déclin à la bourse. BKGR et CFG Bank recommandent toutefois de le conserver dans les portefeuilles.
  • | Le 1/11/2022 à 15:56

    Label’Vie baisse en bourse, mais ses fondamentaux restent solides (analyste)

    BOURSE. Le titre Label’Vie a perdu 9% depuis début 2022. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, explique que cette baisse n’a aucun lien avec les fondamentaux du groupe. Par ailleurs, BKGR et CFG recommandent de conserver le titre dans les portefeuilles et tablent sur une croissance de son cours.
  • | Le 31/10/2022 à 15:01

    Sonasid : la baisse du cours en YTD n’est pas justifiée (analyste)

    BOURSE. Depuis le début de l’année, le cours du sidérurgiste lâche plus de 7%. Néanmoins, les performances financières et les perspectives du groupe sont au rendez-vous. Le détournement du marché action vers l’obligataire pèse sur le cours. Les anticipations des baisses du cours de l’acier également. Fondamentalement, Sonasid conserve de très bonnes perspectives.
  • | Le 26/10/2022 à 16:53

    Bourse : Maroc Telecom poursuit sa baisse après la publication des résultats du T3 2022

    Face aux résultats trimestriels publiés par Maroc Telecom, CFG Bank recommande aux investisseurs d’acheter le titre. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, considère que les investisseurs ont tendance à réagir davantage aux annonces négatives, d’où la poursuite de la dépréciation du titre Maroc Telecom. Analyse.
  • | Le 19/10/2022 à 15:00

    Marsa Maroc préserve un potentiel de croissance en bourse

    Impacté par la baisse générale du marché, le titre Marsa Maroc a perdu 22% depuis début 2022. Les fondamentaux du groupe restent toutefois solides, d’après un analyste de la place. BKGR et CFG tablent sur une hausse du cours. Analyse.
  • | Le 18/10/2022 à 17:38

    Voici les recommandations de CFG concernant les trois banques de son Stock Guide

    CFG Bank recommande aux investisseurs d’acheter le titre CIH Bank et de conserver Attijariwafa bank et BCP. Voici Les arguments de CFG, ainsi que les cours objectifs fixés pour ces trois banques.