Tunisie. Benali ne s’était pas enfui, un audio de la BBC confirme les révélations de Médias24

Tunisie. Benali ne s’était pas enfui, un audio de la BBC confirme les révélations de Médias24

Le 14 janvier 2022 à 13h05

Modifié le 15 janvier 2022 à 14h35

Un nouveau pas est effectué vers la reconstitution de la vérité quant à cette journée décisive du vendredi 14 janvier 2011, date à laquelle la Tunisie a basculé. La BBC publie des enregistrements audio de Benali avec différents responsables tunisiens après son départ de Tunisie, dans lesquels il manifeste son souhait de rentrer immédiatement.

Début 2018, Médias24 avait publié, en exclusivité, des révélations recueillies auprès de sources primaires tunisiennes concernant la révolution tunisienne, et cette journée du 14 janvier 2011 qui a vu le pays basculer. Nous expliquions l’imbrication des événements qui ont conduit au départ de Benali et surtout, que ce départ n’était pas une fuite : Benali accompagnait sa femme et son fils et comptait revenir. Mais l’opinion dominante dans les médias et dans la plus grande partie de l’opinion publique, c’est que Benali s’est enfui ce vendredi 14 janvier 2011.

Nous avions publié en 2018 une partie des révélations que nous avions recueillies auprès de personnalités qui n’ont pas quitté Benali durant toute la journée de ce 14 janvier 2011, jusqu’au pied de l’avion.

Ce jour-là, l’avenue Bourguiba était l’épicentre de ce soulèvement, ou grande colère, ou encore révolution. Des dizaines de milliers de manifestants s’étaient massés devant le ministère de l’Intérieur, bâtiment qui se trouvait sur cette avenue hautement symbolique.

Les autorités tunisiennes avaient instauré un couvre-feu à 17 heures, ce qui montre à quel point la situation était critique.

Benali avait décidé de mettre sa famille à l’abri, et il avait choisi la ville de Jeddah, en Arabie saoudite, pour cela. En fin de journée, il a accompagné notamment sa femme et son fils jusqu’à l’aéroport militaire d’où ils devaient décoller, puis il était censé revenir au palais présidentiel de Carthage. Il est monté dans l’avion avec eux mais n’en est pas redescendu, choisissant de les accompagner jusqu’au bout puis de revenir à bord du même avion dans la nuit.

La BBC vient de mettre en ligne (ci-dessous) de courts enregistrements audio de Benali effectués soit dans l’avion, soit dans le pavillon officiel à l’aéroport de Jeddah.

On entend Benali appeler le ministre Ridha Grira ; le chef d’état-major, le général Rachid Ammar ; son ami intime et confident Kamel Letaief, le ministre de la défense Ridha Grira et enfin un autre de ses amis, Tarak Benamar, célèbre producteur de cinéma installé à Paris. Il pose à chacun la même question : je veux revenir dans quelques heures, me conseillez-vous de le faire ou d’attendre ?

Ces audios confirment sans aucun doute que Benali ne s’est pas enfui, mais qu’il y a eu méprise. D’ailleurs, dans notre article, nous expliquions l’enchaînement des événements et l’origine de cette méprise.

La voix de Benali et de celle de ses correspondants sont parfaitement audibles et reconnaissables. La BBC explique avoir « passé plus d’un an à mener des recherches sur l’authenticité de ces enregistrements. Ils ont été analysés par un certain nombre d’experts en audiologie légale au Royaume-Uni et aux États-Unis, qui ont recherché des signes de falsification ou d’édition, ou un traitement deep fake qui reproduit artificiellement les voix. Aucune suggestion d’aucune sorte de manipulation n’a pu être trouvée ».

Ci-dessous, la vidéo complète des audios de Benali :

Document. Tunisie: L’incroyable récit du départ de Benali

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.