χ

Wall Street perd un peu d’élan après des indicateurs mitigés

(AFP)

AFP

Le 25 novembre 2014

La Bourse de New York perdait un peu d’élan après l’ouverture mardi, tiraillée entre une croissance meilleure que prévu aux Etats-Unis et un recul inattendu du moral des ménages: le Dow Jones cédait 0,09% tandis que le Nasdaq grignotait 0,05%.

Vers 15H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average perdait 16,64 points, à 17.801,26 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, s’appréciait de 2,51 points, à 4.757,34 points.

L’indice élargi S&P 500 lâchait 0,04% ou 0,84 point, à 2.068,57 points.

Wall Street avait tranquillement emmené le Dow Jones (+0,04% à 17.817,90 points) et le S&P 500 (+0,29% à 2.069,41 points) à de nouveaux sommets lundi à l’orée d’une semaine écourtée par la fête de Thanskgiving jeudi, tandis que le Nasdaq était dopé par Apple (+0,89% à 4.754,89 points).

Mardi, les indices avaient débuté la séance nettement dans le vert, « continuant d’aller de l’avant dans le sillage de la révision, inattendue, à la hausse du Produit intérieur brut au troisième trimestre aux Etats-Unis », ont souligné les analystes de Charles Schwab.

Selon la deuxième estimation du département du Commerce publiée mardi, le PIB a en effet augmenté de 3,9% en rythme annualisé de juillet à septembre, une révision en hausse de 0,4 point de pourcentage par rapport à la première estimation qui s’était établie à 3,5%.

Cette révision en hausse au troisième trimestre reflète notamment une progression des dépenses de consommation légèrement plus forte que prévu par rapport à la première estimation (+2,2% au lieu de +1,8%).

Autre indicateur positif, sur le front de l’immobilier: les prix des logements ont rebondi en septembre après trois mois consécutifs de repli, selon l’enquête Case-Shiller publiée par Standard & Poor’s.

Mais l’annonce après l’ouverture du recul surprise en novembre du moral des ménages américains, calculé par l’indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board, a freiné l’ascension des indices.

Du côté des valeurs, le joaillier américain Tiffany gagnait 2,77% à 107,92 dollars malgré des résultats trimestriels moins bons que prévu, ses ventes souffrant notamment en Asie.

Les chiffres du fabricant de potages vendus en conserves ou en briques Campbell Soup étaient eux bien supérieurs aux attentes et le titre montait de 1,14% à 45,10 dollars.

Le groupe informatique Hewlett-Packard, qui diffusera ses propres comptes après la clôture, s’adjugeait 1,28% à 37,98 dollars.

Apple, en hausse de 0,53% à 119,25 dollars, flirtait pour sa part avec la barre des 700 milliards de dollars de capitalisation.

Le spécialiste de la diffusion de vidéos en streaming Netflix reculait en revanche de 3,14% à 345,27 dollars. La firme Stifel a abaissé sa recommandation de « acheter » à « conserver ».

Les valeurs bancaires évoluaient dans le rouge: Bank of America reculait de 0,20% à 17,15 dollars, Citigroup de 0,24% à 54,27 dollars, JPMorgan Chase de 1,12% à 60,28 dollars, Morgan Stanley de 0,70% à 35,37 dollars et Goldman Sachs de 0,83% à 188,50 dollars.

Le marché obligataire évoluait en légère hausse. Signe d’un intérêt accru, le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,296% contre 2,310% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,002% contre 3,019% la veille.

NasdaqNyse

Le 25 novembre 2014

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.