Wall Street évolue dans le rouge, un oeil sur la distribution et l’inflation

(AFP)

Le 17 novembre 2021

La Bourse de New York évoluait légèrement dans le rouge mercredi après avoir approché des records la veille, soutenue par de bonnes ventes au détail aux Etats-Unis.

A 15H00 GMT, l’indice Dow Jones lâchait 0,42%, le Nasdaq se repliait de 0,28% et le S&P 500 reculait de 0,33%.

Mardi, le Dow Jones avait grignoté 0,15% à 36.142,22 points, l’indice Nasdaq, à forte composition technologique, 0,76% à 15.973,85 points et l’indice élargi S&P 500 0,39%, à 4.700,90 points, avait frôlé son record.

« Les marchés ont oscillé autour de leurs records » en début de séance, relevaient les analystes de Schwab tout en soulignant que les préoccupations autour de l’inflation et de son impact sur la consommation restaient dans les esprits.

Au rang des indicateurs, les mises en chantier de logements neufs ont continué à reculer en octobre.

« Pas vraiment une bonne nouvelle », affirmait Patrick O’Hare de Briefing.com alors que la construction immobilière est ralentie par les pénuries d’approvisionnement et les prix élevés, malgré une demande qui reste forte.

Le mois dernier, 1,520 million de maisons et immeubles ont commencé à être construits dans le pays, soit 0,7% de moins qu’en septembre, selon les données du département du Commerce.

Mais, point positif, les permis de construire, un indicateur avancé du marché immobilier, ont en revanche rebondi plus que prévu, présentant une hausse de 4%.

Sur le plan des résultats trimestriels, si les distributeurs ont fait mieux que prévu, comme le géant Walmart (+0,35%) et la chaîne de bricolage Home Depot (+1,20% après +5,73% la veille) l’ont annoncé mardi, nombreux sont ceux qui ont tiré la sonnette d’alarme sur les hausses de prix.

Target chutait (-4,21%) malgré de bons résultats annoncés avant l’ouverture. La chaîne de grands magasins a indiqué que la hausse de ses coûts était plus forte que ce qu’elle répercutait sur ses prix au détail.

Les résultats trimestriels du géant des télécoms Cisco (-0,94%) et du fabricant de microprocesseurs Nvidia (-0,85%) étaient attendus après la clôture.

Visa, membre du Dow Jones, accusait le coup (-5,35%) après qu’Amazon a annoncé cesser d’accepter les paiements par carte de crédit Visa au Royaume-Uni à compter du 19 janvier 2022, en raison ebdes frais de traitement élevés facturés par Visa.

Tesla continuait d’avancer (+0,70% à 1.062 dollars), après avoir repris des couleurs la veille (+4,08%), malgré l’annonce de la cession d’un nouveau bloc d’actions par le directeur général Elon Musk, pour 931 millions de dollars. Cela porte à 7,8 milliards de dollars environ la valeur des titres cédés par le dirigeant depuis une semaine.

Rivian, introduit en Bourse la semaine dernière, subissait une très forte baisse (-9% à 156 dollars) après avoir défié la gravité (+15,16% mardi).

Le constructeur de véhicules électriques était entré mardi dans le cercle restreint des 100 plus grosses capitalisations du monde, devançant, au passage, Volkswagen.

Le spécialiste des tapis de course et vélos connectés Peloton, qui traverse une phase difficile au sortir de la pandémie qui avait dopé ses ventes, lâchait plus de 5% après une hausse de 15,50% alors qu’il a annoncé une prochaine augmentation de capital.

Sur le marché obligataire, les taux sur les bons du Trésor à 10 ans étaient stables à 1,63%.

Nasdaq

Le 17 novembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.