Auto Hall devrait bénéficier de plusieurs effets de bases favorables cette année

| Le 17/1/2023 à 16:06
Malgré la mauvaise conjoncture économique qui se profile, Auto Hall bénéficiera d'un bon effet de base grâce aux élargissements de son portefeuille, effectués en 2022. Les marques FCA-Stellantis ainsi que Maserati seront distribuées sur une année pleine. Le groupe pourra également compter sur la bonne contribution du marché de l'occasion avec sa plateforme Autocaz.

Le groupe Auto Hall a connu différentes perturbations en 2022 induites par les répercussions de la guerre en Ukraine. L’inflation a rogné le pouvoir d’achat des ménages, et les perturbations logistiques ont entraîné des pénuries sur certains matériaux, notamment les semi-conducteurs.

A fin septembre, le groupe affichait un chiffre d’affaires en retrait de 12% à 3.664 MDH. L’année 2022 entière devrait être marquée par une décroissance du chiffre d’affaires du fait du recul du marché. Ce dernier s’est contracté de 8% sur la période par rapport à l’année 2021 avec la vente de 161.410 unités.

En bourse, les investisseurs ont été sensibles à cette baisse dans les perspectives de profitabilité du groupe en 2022. Le cours a chuté de près de 37% sur la période à 65 dirhams.

Source : medias24.com

Cependant, il faut préciser que l’année 2022 pâtit d’un effet de base assez défavorable du fait que 2021 était exceptionnelle. Une source du marché nous rappelle que « plusieurs commandes et livraisons de véhicules qui devaient avoir lieu durant le S2-2021 ont été effectuées au S1-2021, ce qui a créé un effet de base défavorable ». De plus, le groupe a souffert d’un retrait des ventes de véhicules utilitaires légers (VUL) conséquence de la mauvaise campagne agricole de 2022.

« En 2022, le chiffre d’affaires devrait demeurer stable ou afficher une très légère baisse par rapport à 2021. Cela fait suite à la montée en puissance de la marque Chery et l’intégration de nouvelles marques comme Maserati, ainsi que le partenariat avec FCA-Stellantis », explique notre source.

Cette année, les indicateurs devraient se redresser malgré un contexte économique globalement défavorable.

Un effet de base positif en 2023

L’année 2022 a été marquée par la conclusion d’un partenariat avec FCA-Stellantis pour la commercialisation des marques Abarth, Alfa Romeo, Fia et Jeep. A fin septembre, le groupe annonçait déjà des ventes supérieures aux attentes.

Auto Hall a également pris le contrôle exclusif de la Société de développement automobile (SDA) en juin 2022, avec l’acquisition de 100% du capital et des droits de vote, auprès de la Société Maroc Emirats arabes unis de développement (SOMED), l’ancien importateur de Maserati au Maroc.

Cette année, le groupe bénéficiera d’un effet de base favorable avec les fruits de ses différents partenariats. « L’effet année pleine se ressentira sur l’intégralité de l’année concernant le partenariat scellé avec FCA-Stellantis. Au lieu de bénéficier des ventes sur une durée de trois ou quatre mois, le groupe pourra les vendre toute l’année en 2023. Il devrait également profiter de la croissance d’autre marque comme DFSK ou encore Opel qui ont gagné tous les deux des parts de marché », explique notre interlocuteur du marché. Une amélioration est également attendue sur les ventes de VUL du fait d’une meilleure campagne agricole attendue cette année.

Auto Hall devrait également bénéficier d’un bon effet d’accroissement de son réseau, grâce notamment à son ambition de passer à 100 showrooms d’ici 2025, contre un peu moins de 70 à fin 2022.

Une situation du marché encore tendue, mais qui devrait s’améliorer

L’année 2023 est marquée par un contexte assez complexe et tendu. La récession économique touchera de nombreux pays et l’inflation demeure encore élevée au Maroc, même si elle sera moins marquée que l’année dernière. Le pouvoir d’achat des ménages sera également déterminant pour le comportement des ventes de véhicules du groupe. D’autant plus que le resserrement monétaire opéré rendra plus cher les coûts des crédits pour acquérir un véhicule.

« Il est possible que la hausse des taux freine en partie les ventes cette année. C’est encore difficile à dire. Comme pour la majorité des secteurs économique actuellement, l’aspect macroéconomique demeure compliqué même si d’un point de vue fondamental, la société évolue positivement en élargissant régulièrement son portefeuille », explique notre source.

Après une forte baisse des ventes sur l’ensemble du marché en 2022, notre interlocuteur table « sur une croissance modérée des volumes de ventes des véhicules particuliers, de l’ordre de 3% à 4%. Pour ce qui est des VUL, c’est plus complexe à prévoir, car cela dépend du niveau des précipitations et de la campagne agricole. Il se peut donc qu'elle  évolue positivement, mais timidement, entre 1,5% et 2,5% ».

Le groupe pourra également se focaliser sur un des autres leviers de croissance de 2023 à travers sa plateforme Autocaz réservée à la vente de véhicules d’occasion. « 2022 n’était que la première année pleine de leur activité et elle a porté ses fruits. A fin septembre, 1.500 unités avaient été vendues par ce canal. Il faut dire qu’actuellement, dans un cadre où les ménages souffrent économiquement, l’occasion offre un avantage prix et disponibilité meilleur que le neuf », conclut notre source.

lire aussi
  • | Le 26/1/2023 à 16:21

    Sociétés de placement immobilier : des rendements résilients attendus cette année

    Le secteur des Sociétés de placement immobilier a bien résisté à la baisse du marché l’an dernier, principalement porté par Immorente Invest et Aradei Capital. Cette année encore, Immorente devrait assurer un bon rendement à ses actionnaires, malgré le climat économique dégradé.
  • | Le 25/1/2023 à 16:43

    Avec sa capacité à générer du cash et ses bonnes performances, HPS est à un bon point d’entrée (Alpha Mena)

    Le groupe HPS va profiter de l’essor de l’industrie des paiements électroniques, avec des résultats 2022 anticipés comme record. Le titre représente actuellement un bon point d’entrée pour les investisseurs, selon la société de recherche Alpha Mena.
  • | Le 24/1/2023 à 14:44

    La Bourse de Casablanca lance un nouvel indice regroupant les petites et moyennes capitalisations

    Un nouvel indice mettant en avant les mid cap et small cap a été lancé par la Bourse de Casablanca ce mardi 24 janvier, dans le but de renforcer la liquidité du secteur et d’accompagner le lancement du marché alternatif. Une harmonisation des noms des indices a également été opérée sous la signature Masi.
  • | Le 14/1/2023 à 9:26

    Label’Vie : une croissance présente bien qu'amoindrie est attendue en 2023

    Cette année, le groupe devrait toujours afficher de la croissance, malgré un contexte économique peu favorable. Une baisse des volumes de ventes est possible du fait d'un éventuel recul de la consommation engendré par la perte de pouvoir d’achat des ménages. Les charges financières devraient s’alourdir, mais seront compensées par les remontées des dividendes d’Aradei et de l’OPCI Terramis.
  • | Le 11/1/2023 à 15:13

    Aradei Capital : hausses du chiffre d’affaires et du périmètre attendues en 2023

    La foncière bénéficiera d’un bon effet de base et d’un agrandissement de son périmètre en 2023. Cela impliquera une amélioration de ses revenus cette année et donc un dividende plus conséquent.
  • | Le 9/1/2023 à 15:38

    Managem : malgré la stagnation attendue des cours des métaux, 2023 se présente sous de bons auspices

    Le groupe devrait être impacté par une stagnation, voire une légère baisse des cours des métaux cette année. Cependant, il devrait bénéficier d’un bon effet volume et d’un effet de change avantageux, suite aux multiples hausses du taux directeur de la FED qui ont fait s’apprécier le dollar.