Voici les prévisions de Sogécapital Bourse pour les minières de la cote

B.B | Le 18/5/2022 à 17:34
La société de bourse prévoit une année 2022 de qualité pour Managem et CMT. La hausse de la production et le maintien des cours des métaux à des niveaux élevés cette année contribueront à leurs performances. Les revenus sont attendus en nette hausse. Elles bénéficieront aussi d’un effet change très positif suite à l’appréciation du dollar. La demande industrielle restera soutenue.

L’Association Professionnelle des Sociétés de Bourse (APSB) et la Bourse de Casablanca ont démarré la 3ème édition du cycle de conférences sur les résultats et les perspectives des sociétés cotées le 17 mai.

La première conférence organisée à la Bourse de Casablanca et retransmise sous format webinaire a notamment abordé les réalisations et perspectives du secteur minier de la cote. Ce dernier est actuellement celui qui performe le mieux en bourse avec une hausse en YTD de près de 31% alors que le MASI lâche 4,8% sur la même période (à la clôture de la séance du 17 mai, ndlr).

Lors de la présentation, l’analyste sénior de Sogécapital, Yousra Maarouf a dressé les perspectives des minières de la côte en se focalisant sur Managem et CMT. Elle a également rappelé que le contexte mondial était très complexe et marqué par une forte hausse de l’énergie et des matières premières avec une industrie minière qui a profité du contexte ainsi que des taux obligataires bas. La forte demande et les difficultés d’approvisionnement ont poussé à la hausse les cours des métaux.

Ces récentes hausses observées ont fortement bénéficié aux minières de la place. Cela s’est d’ailleurs vu dans les résultats du premier trimestre 2022 de Managem et sa filiale SMI. Les deux groupes ont affiché des hausses de chiffre d’affaires respectives de 122% et 84%, portées également par la hausse de la production. Les minières ont également bénéficié, comme annoncé dans un précédent article, du bon effet de change aux exportations. Cet effet se poursuivra.

Managem recommandé à l’achat grâce à un portefeuille à fort potentiel

La société de bourse recommande d’acheter le titre et anticipe un cours cible à 2 700 dirhams soit, un upside potentiel de 20% par rapport au cours actuel (mi-séance du 18 mai, ndlr).

Source : medias24.com

Yousra Maarouf souligne que « le groupe bénéficie d’un ensemble de catalyseur favoris le groupe, notamment un contexte de cours favorable sur le marché international ainsi qu’une forte appréciation du dollar par rapport au dirham faisant bénéficier Managem d’un effet de change positif ». Le groupe devrait également continuer de bénéficier d’un bon maintien de la forte demande en métaux stratégiques. Il s’agit de métaux qui rentrent dans la composition de matériaux utilisés pour remplir les objectifs de neutralité carbone ainsi que la préparation du déploiement de la 5G. « Il y a aussi les grands projets dans le secteur des infrastructures en UE et aux USA, qui viennent stimuler cette demande industrielle, notamment le ‘Global Gateway’ en Europe et le plan Biden aux USA » explique l’analyste.

Il convient aussi de noter que le groupe continuera de bénéficier de la hausse de la production tant avec sa filiale SMI (Argent), qu’avec la mine aurifère au Soudan. Rappelons qu’au T1-2022, 33% du chiffre d’affaires a été apporté par la contribution de l’Or de la mine guinéenne de Tri-K. L’analyste rappelle que le groupe « dispose dans sa mine au Soudan, de possibilité d’extension de ses capacités pour atteindre une production de 4 à 6 tonnes d’Or à horizon 2024 ». A l’annonce de ses résultats trimestriels, le groupe a également annoncé le lancement de la construction du projet cuprifère de Tizert au Maroc.

Sogécapital Bourse note également que l’opérateur minier présente d’un point de vue opérationnel, un endettement en forte baisse de 21% à fin 2021 à 4 345 MMDH. « Le groupe a également déployé sa feuille de route digitale sur ses sites a permis d’optimiser les cash-cost, ce qui se reflète sur la marge opérationnelle de la minière. Nous la stabilisons à 14% sur les deux prochaines années ». La société de bourse anticipe un chiffre d’affaires 2022 du groupe à 9,3 MMDH, en hausse de 26,3% par rapport à l’an dernier.

Néanmoins, il y a également différents facteurs de risques. Ils se portent principalement sur le comportement des métaux précieux. « Un resserrement monétaire des banques centrales pour pallier à l’inflation pourrait induire une baisse durable des cours. Un scénario de récession économique pourrait venir faire baisser les cours des métaux de base » précise Yousra Maarouf.

CMT : des marges opérationnelles très élevées et un rendement au rendez-vous

La société de bourse recommande la valeur CMT à l’accumulation et anticipe une stagnation du cours à 2 135 dirhams contre 2 115 dirhams au cours actuel (mi-séance du 18 mai, ndlr). La minière dispose à l’instar de Managem de nombreux avantages conjoncturels, propres à l’industrie minière.

Source : medias24.com

Le groupe n’exploite que 2 métaux différents à savoir le plomb et le zinc, des métaux de bases poussés à la hausse du fait de la demande. « La demande mondiale demeure soutenue envers ces deux métaux-là, alimentée par les besoins manufacturiers. En face, l’offre mondiale ne suit pas le rythme soutenu de la demande, ce qui pousse les cours à la hausse » explique l’analyste. Ces perturbations de l’offre proviennent en partie de perturbations de la chaîne logistique au Pérou, principal producteur.

Sogécapital Bourse anticipe un bon comportement des revenus de CMT cette année à 505 MDH  grâce à un effet cours et change favorable, avant de redescendre à 467 MDH en 2023, similaire à ce qui a été observé en 2021. Yousra Maarouf souligne que « la minière jouit d’une bonne maîtrise opérationnelle avec un niveau de marge d’exploitation très élevé à 41% en 2021. CMT a beaucoup investi pour augmenter ses capacités de production et l’optimisation de ses charges. Nous nous attendons donc à un maintien de ces niveaux élevé de marge à 45% en 2022 et 43% en 2023 ».

A rappeler que le groupe a décidé de baisser son dividende au titre de l’année 2021 à 88 dirhams contre 120 dirhams en 2020. Cette baisse résulte d’un besoin d’investissement du groupe vers son second puits, notamment. Cependant, au cours actuel, le rendement demeure au-delà des 4%.

 

lire aussi
  • | Le 3/8/2022 à 10:11

    Managem : le chiffre d’affaires en forte hausse de 81% à fin juin 2022

    Le groupe a bien profité de la contribution aurifère dans le chiffre d'affaires. Durant le second trimestre, l'Or de la mine de Tri-K comptait pour le tiers des revenus du groupe. La consolidation e la production et l'appréciation de la parité USD/MAD ont également poussé le chiffre d'affaires à la hausse.
  • | Le 1/8/2022 à 9:38

    Mutandis : chiffre d’affaires en hausse de 48% à fin juin 2022

    La hausse des prix de vente suite à l'augmentation des prix des intrants a été généralement bien acceptée. Les volumes de ventes progressent et le chiffre d'affaires dépasse le milliard de dirhams. Season a généré 235 MDH de revenus à fin juin. La dette bancaire recule de 18% par rapport à fin décembre 2021.
  • | Le 1/8/2022 à 9:05

    CDM : hausse de 17% du RNPG à fin juin 2022

    Le groupe a connu une bonne dynamique concernant les crédits à fin juin, en hausse de 4,7% par rapport au S1-2021. Le coût du risque a fortement baissé de 84% par rapport à la même période en 2021. Le RNPG ressort à 325 MDH, tiré par l'amélioration des marges et la baisse du coût du risque.
  • | Le 31/7/2022 à 19:10

    ODM lève 80 MDH sur le marché obligataire, une première dans le secteur de la santé au Maroc

    Le Groupe Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM) clôture avec succès une émission obligataire de 80 millions de dirhams auprès d'investisseurs privés, apprend Médias24.
  • | Le 31/7/2022 à 9:59

    L’encours des crédits bancaires dépasse les 1.000 MMDH à fin juin, les impayés reculent (BAM)

    D’un mois sur l’autre, l’encours du crédit bancaire progressé de 43 MMDH. Les créances en souffrance affichent un léger retrait de 688 MDH d’un mois sur l’autre à 86,7 MMDH. Elles augmentent cependant concernant les ménages. Sur 12 mois glissants, elles progressent de 4,8%.
  • | Le 29/7/2022 à 17:18

    En juin, le cash en circulation repart à la hausse et progresse de 8% sur une année glissante

    Le cash en circulation reprend une tendance haussière en juin 2022. Il progresse de 4,5 MMDH d’un mois sur l’autre. Parallèlement, les dépôts bancaires progressent de 2,2% par rapport au mois précédent, soit 23 MMDH en valeur.