χ

L’Égypte, l’Algérie et l’Indonésie abandonnent les chasseurs russes Su-35 (média)

L’Égypte, l’Algérie et l’Indonésie abandonnent les chasseurs russes Su-35 (média)

Le 4 janvier 2022 à 17h00

Modifié le 4 janvier 2022 à 18h00

Les gouvernements égyptien, algérien et indonésien ont rejeté l'acquisition potentielle d'avions de combat russes modernes Sukhoi Su-35, selon un média spécialisé.

« L’industrie de la défense russe a perdu trois grosses commandes pour ses chasseurs Su-35 à la fois en raison de l’échec du remplacement des radars à balayage et de l’avionique, qui étaient auparavant importés d’un certain nombre de pays européens et d’Israël », ont déclaré des sources à Defense Blog.

La même source a expliqué que la Russie avait demandé à ses partenaires potentiels une autre prolongation pour résoudre les problèmes techniques et politiques qui ont surgi à la suite des sanctions et du blocage de l’importation de composants modernes en provenance des États-Unis, d’Europe et d’Israël pour produire le Su-35.

L’Indonésie a, pour sa part, officiellement annoncé l’abandon de ses projets d’acquisition de Su-35. Une annonce confirmée par le maréchal en chef de l’armée de l’air indonésienne, Fadjar Prasetyo, lors d’un entretien avec les médias locaux à Jakarta, selon la même source.

Par ailleurs, l’Égypte a mis fin à l’accord pour la fourniture de 30 chasseurs Su-35, jusqu’à ce que la partie russe puisse résoudre le problème avec des composants importés, malgré le fait qu’une douzaine d’avions aient déjà été produits.

L’Algérie, à son tour, a décidé de concentrer ses fonds financiers sur la modernisation des chasseurs Su-30SM déjà fournis par la Russie.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Khalid Zazou à la Fondation Universitaire Links. ‘ La réforme fiscale , bilan et perspectives ‘