Taqa Morocco : le PDG présente les résultats du S1 2021 et livre les perspectives d’évolution du groupe

M.Ett | Le 22/9/2021 à 20:14
Le PDG de Taqa Morocco a présenté les résultats consolidés du 1er semestre 2021 et a livré les perspectives d’évolution du groupe en évoquant les projets qui sont en perspective.

Abdelmajid Iraqui Houssaini, Président du Directoire de Taqa Morocco, a tenu un webinaire de présentation des résultats financiers du premier semestre 2021, ce mercredi 22 septembre.

A rappeler que Taqa Morocco a soldé le premier semestre 2021 par une progression de 3,5% du résultat net part du groupe qui s’est situé à 444 millions de DH. Les indicateurs commerciaux et financiers ont été dévoilés dans cet article.

Concernant les indicateurs bilanciels, « Les fondamentaux de Taqa restent solides, avec des fonds propres qui atteignent 6,35 MMDH. Les structures bilancielles sont solides et équilibrée. Le niveau du gearing est en amélioration à 48% compte tenu du remboursement de la dette sur la période. Cela devrait améliore également notre ration dette nette/EBIDA pour la fin de cette année ».

« Les flux nettes de trésorerie sont en amélioration, en passant de 716 MDH à 1,16 MMDH, marquées par l’amélioration de la capacité d’autofinancement conjuguée à une baisse du fonds de roulement suite à l’évolution positive du prix de charbon sur les marchés internationaux », continue-t-il.

Ainsi, « nous avons une capacité de générer trésorerie excédentaire, capable de soutenir nos activités sur la centrale de Jorf et également de générer des cash-flow pour financer nos activités de développement », a-t-il indiqué.

Une augmentation des capacités de production est prévue

Taqa Morocco mise sur de nouveaux projets pour renforcer sa croissance, comme indiqué par son PDG : « Les perspectives de croissance de Taqa Morocco au niveau du site Jorf Lasfar, d’ici la fin de l’année, on prévoit une disponibilité qui va être conforme à nos réalisations actuelles à savoir on est dans un haut niveau en termes de disponibilité. Jusqu’à présent, notre plan de maintenance exécuté est en ligne avec notre modèle économique

« Concernant la croissance externe, notamment dans le domaine de l’énergie renouvelable, Taqa Morocco participe à l’appel d’offres solaire de Masen. Nous allons soumettre notre offre à fin septembre pour un site de 100 MW. Nous allons également suivre l’évolution de la loi 13 09 ISO pour développer des sites éolien au Maroc », a-t-il ajouté.

Ainsi, « les perspectives de croissances pour 2022 vont être axées essentiellement sur les énergies renouvelables, notamment le solaire et l’éolien ».

Sur le même registre, le PDG a fait le point sur la capacité installée sur le site de Taqa Morocco. « Nous avons aujourd’hui une capacité installée de 2.056 MW, qui représente 19% de la capacité installée nationale. Avec cela on réalise une efficience importante portant sur production nationale de 40%. Les capacités futures vont être dévoilées d’ici la fin d’année. Nous allons présenter notre feuille de route stratégique à la presse durant les résultats de fin d’année prévus pour mars 2022 », a-t-il indiqué.

 

lire aussi
  • | Le 2/11/2022 à 15:37

    Ciments du Maroc continue de baisser en bourse à cause du contexte économique

    BOURSE. Impacté par la baisse générale du marché et par le contexte économique, le titre Ciments du Maroc a accentué son déclin à la bourse. BKGR et CFG Bank recommandent toutefois de le conserver dans les portefeuilles.
  • | Le 1/11/2022 à 15:56

    Label’Vie baisse en bourse, mais ses fondamentaux restent solides (analyste)

    BOURSE. Le titre Label’Vie a perdu 9% depuis début 2022. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, explique que cette baisse n’a aucun lien avec les fondamentaux du groupe. Par ailleurs, BKGR et CFG recommandent de conserver le titre dans les portefeuilles et tablent sur une croissance de son cours.
  • | Le 31/10/2022 à 15:01

    Sonasid : la baisse du cours en YTD n’est pas justifiée (analyste)

    BOURSE. Depuis le début de l’année, le cours du sidérurgiste lâche plus de 7%. Néanmoins, les performances financières et les perspectives du groupe sont au rendez-vous. Le détournement du marché action vers l’obligataire pèse sur le cours. Les anticipations des baisses du cours de l’acier également. Fondamentalement, Sonasid conserve de très bonnes perspectives.
  • | Le 26/10/2022 à 16:53

    Bourse : Maroc Telecom poursuit sa baisse après la publication des résultats du T3 2022

    Face aux résultats trimestriels publiés par Maroc Telecom, CFG Bank recommande aux investisseurs d’acheter le titre. Un analyste de la place, joint par LeBoursier, considère que les investisseurs ont tendance à réagir davantage aux annonces négatives, d’où la poursuite de la dépréciation du titre Maroc Telecom. Analyse.
  • | Le 19/10/2022 à 15:00

    Marsa Maroc préserve un potentiel de croissance en bourse

    Impacté par la baisse générale du marché, le titre Marsa Maroc a perdu 22% depuis début 2022. Les fondamentaux du groupe restent toutefois solides, d’après un analyste de la place. BKGR et CFG tablent sur une hausse du cours. Analyse.
  • | Le 18/10/2022 à 17:38

    Voici les recommandations de CFG concernant les trois banques de son Stock Guide

    CFG Bank recommande aux investisseurs d’acheter le titre CIH Bank et de conserver Attijariwafa bank et BCP. Voici Les arguments de CFG, ainsi que les cours objectifs fixés pour ces trois banques.