Sonasid : la nouvelle licence d’importation des billettes n’impactera pas le groupe

| Le 24/6/2024 à 15:31
L’importation des billettes d’acier utilisées pour fabriquer le fil machine et le rond à béton est désormais assujettie à une licence. Une mesure qui devrait protéger la production locale. Sonasid, acteur coté du secteur, ne sera pas impacté par cette mesure, nous informe son directeur général. Le groupe produira lui-même l'intégralité de ses billettes dès cette année.

La billette est un matériau utilisé dans l’industrie de la sidérurgie-métallurgie, notamment pour la production de fil machine et de ronds à béton vendus aux acteurs du BTP. Le 14 juin dernier, l’Administration des douanes et impôts indirects a publié une circulaire informant que les importations de billettes seront soumises à une licence d’importation.

Cette décision intervient dans le but de protéger la production locale et d'assurer une certaine traçabilité de l’origine des billettes. Il convient de rappeler que quelques entreprises locales approvisionnent 70% du marché. Les 30% restants sont fournis par des importations. C'est cette part qui fait l'objet de la mesure de protection (licence d'importation). Les conditions de délivrance des licences d'importation n'ont pas été explicitées.

Un meilleur contrôle souhaité sur les origines de la billette

Cette mesure, même si les contours ne sont pas encore totalement explicités, aura pour but d'établir une traçabilité de la billette qui entre au Maroc, et de doper le marché local face aux importations étrangères.

Contacté à ce sujet, Ismaïl Akalay, directeur général de Sonasid, nous explique que "les autorités ont décidé de mettre en place une licence pour importer de la billette, car les importations étaient généralement effectuées depuis des pays non producteurs de billettes. Soumettre l’importation de billette à une autorisation permettra de connaître son origine ainsi que sa qualité. C’est une information importante car ces données étaient inconnues".

Mais le dirigeant rappelle que "cela devrait notamment avoir un impact en cas de mise en place d’une éventuelle taxe carbone". Pour le moment, les conditions de délivrance des licences n'ayant pas été détaillées, il est impossible de savoir s'il y aura des interdictions d'importation de certains types de billettes ou en fonction de leur provenance. Le futur le dira.

Côté bourse, quelles sont les implications opérationnelles pour un opérateur côté comme Sonasid ?

Sonasid deviendra producteur de billettes dès cette année

Le groupe côté n’est factuellement pas concerné par la décision douanière et la licence sur l’importation de billette. En effet, le groupe assure la production de ses billettes au niveau de son aciérie depuis des années, et importait une quantité limitée de certaines nuances dont il ne disposait pas. Grâce à son plan d'excellence opérationnelle, visant à optimiser sa production et à réduire ses coûts, Sonasid produira l'intégralité de sa billette à partir de cette année.

"Il existe sur le marché international une nuance spécifique de billettes nécessaire à la production de certains aciers. N’étant pas en mesure de la produire au Maroc, Sonasid importait en moyenne 40 à 60 Kt par an de cette qualité de billette. Dans le cadre de l’exécution de notre plan stratégique portant sur l’excellence opérationnelle, l’optimisation des coûts et le développement de produits à haute valeur ajoutée, nous avions consacré un investissement de 5 millions d’euros afin de permettre à Sonasid de produire pour la première fois au Maroc cette billette", nous explique Ismaïl Akalay.

Le groupe a opté pour ce choix de façon à limiter ses coûts. "Nous prévoyons de démarrer cette année la production de cette billette. Nous attendons également d’importants gains en termes de coûts pour cette nouvelle nuance produite par Sonasid en comparaison avec celle qui était importée. À l’avenir, à l’exception de quelques achats réalisés de manière opportune si le prix se rapproche de celui de la ferraille, nous n’en importerons plus".

Si une éventuelle taxe carbone est mise en place, le groupe pourrait en revanche en bénéficier du fait de sa production majoritairement alimentée par les énergies renouvelables. "Les billettes produites à partir du minerai en provenance du Moyen-Orient notamment commençaient à rentrer au Maroc de manière importante. Aujourd’hui , nous émettons 400 kilos de CO2 par tonne de billette produite, alors que la billette importée produite à base minerai en émet 2 tonnes", conclut le dirigeant.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 18/7/2024 à 16:39

    Marsa Maroc veut se positionner comme un acteur majeur en Méditerranée occidentale

    Après plusieurs annonces marquantes qui impacteront positivement la dynamique de développement du groupe à Agadir, à Nador West Med ou encore à Cotonou au Bénin, Marsa Maroc nous explique ses choix.
  • | Le 17/7/2024 à 18:16

    Akdital réussit son augmentation de capital et comptera 51 établissements de santé d'ici 2026

    Souscrite 29 fois, l'augmentation de capital réalisée par le groupe a connu un grand succès. Le groupe accélérera sa croissance dans les mois à venir pour livrer un établissement de santé par mois au cours des quinze prochains mois. D'ici fin 2026, Akdital devrait en détenir 51 au total, avec une capacité de plus de 5.700 lits.
  • | Le 16/7/2024 à 14:29

    La hausse des cours des métaux précieux devrait se poursuivre sur le reste de l'année

    Les anticipations de la hausse du taux directeur de la FED joue en faveur du cours du dollar. Ce dernier augmente quand la rentabilité de la monnaie américaine diminue. Les facteurs géopolitiques mondiaux et l'instabilité qui en découle, jouent également dans l'appréciation de l'Or. Cette situation sera bénéfique aux minières qui l'ont dans leurs portefeuilles.
  • | Le 16/7/2024 à 10:26

    Comptes bancaires : 3,3 millions de nouveaux comptes bancaires ouverts en 2023

    Fin 2023, 36,3 millions de comptes bancaires étaient ouverts. 17,4 millions de personnes physiques détenaient des comptes bancaires. On y compte 38% de femmes et 62% appartenant à des hommes. La majorité de ces comptes bancaires sont des comptes chèques et 30% sont des comptes sur carnet.
  • | Le 15/7/2024 à 15:47

    Dislog Group : deux prochaines acquisitions dans le pipe avant fin 2024

    Après huit acquisitions effectuées en 2023, le groupe en prévoit quatre cette année, dont deux déjà actées. Les deux restantes porteront sur le secteur de la santé et de l'alimentaire. Voici ce que l'on sait des deals à venir. 
  • | Le 14/7/2024 à 11:31

    Trésor : les recettes de l'Etat augmentent de 13% à 175 MMDH à fin juin 2024

    Les recettes à fin juin progressent nettement, alors que les dépenses enregistrent un léger retrait par rapport à la même période l'année dernière. La charge de compensation enregistre une détente de 67,5% à 4,56 MMDH au premier semestre.