Médicaments contre la grippe : aucune pénurie à signaler pour le moment au Maroc

Plusieurs pays connaissent une pénurie de médicaments prescrits contre la grippe, comme le paracétamol ou l’amoxicilline. Au Maroc, le Conseil national de l’ordre des pharmaciens et le Conseil de l’ordre des pharmaciens fabricants et répartiteurs se veulent rassurants.

Au Maroc, le stock national des médicaments contre la grippe est actuellement suffisant.

Médicaments contre la grippe : aucune pénurie à signaler pour le moment au Maroc

Le 12 janvier 2023 à 16h58

Modifié 13 janvier 2023 à 9h40

Plusieurs pays connaissent une pénurie de médicaments prescrits contre la grippe, comme le paracétamol ou l’amoxicilline. Au Maroc, le Conseil national de l’ordre des pharmaciens et le Conseil de l’ordre des pharmaciens fabricants et répartiteurs se veulent rassurants.

Au Maroc, l’épidémie de grippe s’est déjà montrée plus virulente cet hiver par rapport aux deux dernières années. Une situation qui interpelle d’autant plus que plusieurs pays, à l’instar de la France, du Canada et des Etats-Unis, ont signalé l’indisponibilité de certains médicaments contre la grippe.

Pour faire le point sur l’état du stock national de ces médicaments, Médias24 a sollicité dans un premier temps le Conseil national de l’ordre des pharmaciens (CNOP) et le Conseil de l’ordre des pharmaciens fabricants et répartiteurs (COPFR). Nos deux sources se montrent rassurantes quant à la disponibilité, à l’échelle nationale, des médicaments contre la grippe. Selon elles, aucune pénurie n’est à signaler pour le moment.

Un stock "suffisant"

La pénurie internationale constatée concerne principalement l’antalgique le plus utilisé, le paracétamol, et l’amoxicilline, un antibiotique indiqué dans le traitement des infections bactériennes à germes sensibles, explique à Médias24 le Dr Hamza Guedira, président du CNOP.

"La pénurie est due au fait que 95% des matières premières à usage pharmaceutique sont fabriquées en Inde et en Chine. La récente explosion des cas de Covid-19 en Chine a augmenté les besoins locaux en médicaments. La flambée de l’épidémie y a aussi provoqué une forte perturbation de la chaîne de production", explique-t-il.

Au Maroc, le stock national des médicaments contre la grippe est actuellement suffisant. "Nous n’avons strictement aucun problème à ce niveau. Nous avons suffisamment de stocks ; les pharmacies ont les produits", affirme le Dr Guedira.

Pas d’anomalie dans l’approvisionnement

"Jusqu’à présent, nous n’avons constaté aucune anomalie sur le plan de l’approvisionnement à notre niveau", assure une source du COPFR à Médias24. "Nous avons toutefois observé une croissance de la demande pour ce type de médicaments", ajoute-t-elle.

Si les sources jointes par nos soins sont plutôt rassurantes, reste à connaître les données chiffrées sur le stock national de ces médicaments et leur pérennité. Médias24 a tenté de joindre le ministère de la Santé, en charge d’effectuer le suivi régulier des stocks auprès des laboratoires pharmaceutiques. Nous n’avons reçu aucune réponse au moment de la publication de cet article.

Pénurie nationale des médicaments anti-cancéreux 

Quels médicaments connaissent une pénurie au Maroc ? "Il y a des efforts à faire au niveau des anti-cancéreux", indique le Dr Guedira. Un problème loin d’être cantonné au Maroc, rappelle-t-il : "Après la pandémie de Covid, il y a eu énormément de perturbations. La production internationale devrait prochainement retrouver son cours normal. Ce que je peux vous dire, c’est que cette question relative au manque de médicaments, observée de temps à autre, n’est pas propre au Maroc. Cela arrive partout dans le monde."

En réponse à une question sur "la pénurie de certains médicaments pour les patients atteints de cancer avancé", adressée lundi 9 janvier par le groupe socialiste lors de la séance consacrée aux questions orales, Khalid Ait Taleb a rappelé la stratégie adoptée par le ministère pour assurer le stock stratégique et le stock de réserve de médicaments.

Cette démarche "ne signifie pas que le Maroc sera à l’abri de la pénurie de médicaments", en raison de l’augmentation des prix sur le marché international ou de l’absence des matières premières, avertit Ait Taleb.

Ces facteurs pourraient conduire les entreprises à ne pas importer de produits pharmaceutiques, ajoute-t-il, soulignant la nécessité de reconsidérer alors les prix "à un moment où nous faisons face à quelques difficultés".

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Ciments du Maroc: AVIS DE RÉUNION ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 29 MAI 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.