Virements instantanés : les premières offres attendues au premier trimestre 2023

| Le 1/1/2023 à 10:15
L’année 2023 sera marquée par l’arrivée du virement bancaire instantané. Selon une source professionnelle, les tests se poursuivent avec un objectif de lancer les premières offres au cours du premier trimestre de l'année.

La réception instantanée et interopérable des virements bancaires pour les particuliers et entreprises arrive bientôt. Un virement bancaire effectué d’une banque à une autre est généralement traité à J+1 voire J+2. Après le lancement effectif de ce système, un virement ou un paiement sera effectué en quelques secondes.

Selon une source du marché, "les tests interbancaires démarrés en 2022 se poursuivent avec un objectif de les faire aboutir le mois prochain". Plusieurs acteurs prennent part à ce chantier à savoir les banques, BAM et le Groupement pour un système interbancaire marocain de télécompensation (GSIMT).

"Les premières offres clients incluant le virement instantané sont attendues d’ici mi-février", avance notre source.

Mi-novembre, les tests entre les banques étaient toujours en cours. Décembre devait être consacré à d’autres tests sur une population restreinte, avant le démarrage officiel du service début 2023.

Le déploiement de ce service passe par la modernisation du système de compensation interbancaire. «Il faut que la chaîne de traitement des virements, donc la chaîne de compensation, devienne une chaîne online, comme la monétique. Nous allons continuer d’offrir les deux services, celui avec traitement sous J+1 et le service instantané », nous indiquait précédemment Younes Karkouri, président du directoire de Operations Global Services, filiale de Bank of Africa spécialisée dans le traitement des services bancaires.

L'ouverture de cette possibilité représente une opportunité pour les banques de lancer des nouveaux services bancaires pour leurs clients particuliers et entreprises.

Voici ce que l’on sait du virement bancaire instantané prévu avant fin 2022

lire aussi
  • | Le 1/2/2023 à 16:20

    Les relations économiques Maroc-Espagne en chiffres (DEPF)

    Dans un document diffusé le 1er février, la Direction des études et des prévisions financières a fourni des chiffres concernant les relations commerciales entre le Maroc et l'Espagne à fin 2021. Pour le Maroc, le solde est structurellement déficitaire. Mince consolation : la part des exportations marocaines 'à technologie moyennement élevée' vers l'Espagne est passée de 30% en 2011 à 52% en 2021.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.
  • | Le 30/1/2023 à 16:16

    Qui contrôle les principales banques commerciales au Maroc ?

    En fin d'année, le paysage bancaire a évolué avec la prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom. Voyons comment se répartit désormais le capital des principales banques commerciales du pays. Infographie.
  • | Le 23/1/2023 à 13:46

    En 2022, les dépenses de compensation ont atteint 42 MMDH

    Le Trésor a connu l’an dernier une amélioration de ses recettes, alors que les dépenses de compensation ont presque doublé par rapport à 2021. Le déficit budgétaire global demeure assez stable à 69,5 MMDH.