Bourse : mouvement sur le capital de la BCP d'un montant de plus de 2 MMDH

| Le 28/12/2022 à 14:10
Le groupe mutualiste a connu, les 21 et 22 décembre, un important mouvement sur capital initié par les Banques populaires régionales de Nador-Al Hoceima, Marrakech-Beni Mellal, Tanger-Tétouan et Fès-Meknès, avec la cession de plus de 8,6 millions de titres BCP à des institutionnels. Une opération qui intervient trois mois après un mouvement similaire de trois autres BPR. Détails.

Quatre nouvelles banques populaires régionales ont franchi à la baisse le seuil de participation de 5% dans le capital de la BCP, annonce l'AMMC, ce mardi 27 décembre. Les opérations de cession, qui ont eu lieu entre le 21 et le 22 décembre, ont concerné plus de 8,68 millions d'actions pour un montant unitaire de 234 dirhams, soit une somme totale dépassant de peu les 2 milliards de dirhams. Il s'agit de la BP Nador-Al Hoceima, la BP Marrakech-Beni Mellal, la BP Fès-Meknès et la BP Tanger Tétouan. Les cessions ont été faite au profit de la CIMR, MAMDA et la MCMA. 

Les quatre BPR emboitent le pas à la BP Kénitra, la BP Centre Sud et la BP Oujda qui avaient cédé en septembre dernier, plus de 8 millions de titres BCP aux autres actionnaires institutionnels du groupe pour un montant de 2 milliards de dirhams.

Nos sources à la BCP nous expliquait, en septembre, que ces opérations ont pour but d’affermir l’institutionnalisation du tour de table de la BCP et de renforcer les fonds propres consolidés du groupe, en vue d’accélérer la réalisation de son plan stratégique. Les opérations, détaillées ci-dessous, permettront d’injecter du cash frais dans les quatre BPR. Et comme les BPR sont également contrôlées par la BCP à travers des participations croisées, cette cession va dégager également de la marge pour l’ensemble du groupe.

Le détail des opérations

La BP Nador-Al Hoceima a cédé sur le marché de blocs 2.744.716 actions au cours unitaire de 234 dirhams au profit de la CIMR. Montant de la transaction : 642 MDH. 

De son côté, la BP Marrakech-Beni Mellal a cédé sur le marché de blocs 1.880.058 actions BCP au même cours unitaire, au profit de la MAMDA pour un montant total de 440 MDH. 

Concernant la BP Fès-Meknès, l'opération a concerné 1.896.494 actions au profit de la MAMDA et MCMA pour la somme totale de 443,8 MDH.

Enfin, la BP Tanger Tétouan a cédé 2.156.751 BCP au profit de la BP Rabat-Kénitra et MCMA pour un total de 504,6 MDH.

Les quatre BPR détiennent désormais, chacune, 4,4% du capital de BCP. Elles affirment arrêter leurs cessions sur la valeur BCP sur les six mois qui suivent le franchissement du seuil précité.

Par ailleurs, la BP Tanger-Tétouan et la BP Fès Meknès, ont acquis, le même jour de leur cession, respectivement 34.738 et 30.500 actions BCP sur le marché central.

Voici pourquoi les BPR Kénitra, Oujda et Centre Sud ont cédé 4% de leurs parts dans la BCP

lire aussi
  • | Le 1/2/2023 à 16:20

    Les relations économiques Maroc-Espagne en chiffres (DEPF)

    Dans un document diffusé le 1er février, la Direction des études et des prévisions financières a fourni des chiffres concernant les relations commerciales entre le Maroc et l'Espagne à fin 2021. Pour le Maroc, le solde est structurellement déficitaire. Mince consolation : la part des exportations marocaines 'à technologie moyennement élevée' vers l'Espagne est passée de 30% en 2011 à 52% en 2021.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.
  • | Le 30/1/2023 à 16:16

    Qui contrôle les principales banques commerciales au Maroc ?

    En fin d'année, le paysage bancaire a évolué avec la prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom. Voyons comment se répartit désormais le capital des principales banques commerciales du pays. Infographie.
  • | Le 23/1/2023 à 13:46

    En 2022, les dépenses de compensation ont atteint 42 MMDH

    Le Trésor a connu l’an dernier une amélioration de ses recettes, alors que les dépenses de compensation ont presque doublé par rapport à 2021. Le déficit budgétaire global demeure assez stable à 69,5 MMDH.