χ

La liaison routière vers Rabat, promise aux habitants de Tamesna, s’arrête en fait à Témara

Initialement prévu pour relier la nouvelle ville de Tamesna à la capitale, le tracé de la route provinciale n°4018 mène finalement à Témara, occasionnant une perte de temps pour les habitants.

La liaison routière vers Rabat, promise aux habitants de Tamesna, s’arrête en fait à Témara

Le 8 novembre 2022 à 15h41

Modifié 8 novembre 2022 à 19h38

Initialement prévu pour relier la nouvelle ville de Tamesna à la capitale, le tracé de la route provinciale n°4018 mène finalement à Témara, occasionnant une perte de temps pour les habitants.

Dans une lettre adressée au ministère de l’Équipement et de l’eau, le Collectif des habitants de Tamesna, ville nouvelle située à une vingtaine de kilomètres de Rabat, s’interroge sur le changement opéré au niveau du tracé de la route provinciale (RP) n°4018.

Sur les plans affichés par Al Omrane, développeur de la ville, la RP n°4018 devait relier directement, et en quelques minutes, Tamesna à la rocade qui mène vers Rabat. D’après le Collectif, cette promesse a convaincu plusieurs personnes travaillant à Rabat d’habiter à Tamesna.

Lancés en 2013, les travaux de cette route, d’une longueur totale de 13,3 km, ont été répartis entre trois tronçons, respectivement de 2,7 km, 4,3 km et 6,3 km. Si les deux premiers ont été réalisés conformément au tracé initialement indiqué, le troisième tronçon est plus problématique.

Changer de tracé ?

“Alors qu’il devait aboutir au niveau de la rocade de Rabat, ce dernier mène plutôt à la ville de Témara, plus précisément au quartier urbain de Chiga”, explique le Collectif des habitants de la ville de Tamesna.

“Le passage par cette zone urbaine a un impact majeur sur la distance parcourue et sur la durée du trajet Tamesna-Rabat ; plus encore pour les personnes qui empruntent quotidiennement la navette”, déplore le Collectif, qui exprime son désarroi et dit se sentir floué par la différence entre le plan de la route et son tracé final.

Le Collectif s’interroge donc, dans sa lettre adressée au ministère de l’Équipement et de l’eau, sur la nature des travaux réalisés sur le troisième tronçon de la RP n°4018, espérant que le nouveau tracé soit amené à changer pour retrouver sa vocation initiale, à savoir relier Tamesna à Rabat.

À l’instar de Tamansourt à Marrakech, Tamesna fait partie du projet des villes nouvelles destinées à décongestionner les grandes agglomérations urbaines. Le projet a été construit en 2007 sur 840 hectares. Mais comme plusieurs villes nouvelles, Tamesna souffre de l’insuffisance pénalisante des moyens de transport publics (bus, tramway…) reliant cette ville à la capitale.

Interrogée sur la raison de cette lacune, Fatima-Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, avait expliqué à Médias24 que la ville de Tamesna était “concernée par un plan de relance pour bénéficier d’un raccordement routier avec la capitale”.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

TAQA Morocco : Publication du Rapport ESG 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.