χ

Fournitures scolaires, l'autre problématique de la rentrée ?

Des tensions sont rapportées sur le marché de la fourniture scolaire et des cahiers. Les librairies évoquent une faible offre et une hausse des prix qui risquent d'engendrer une pénurie.

Fournitures scolaires, l'autre problématique de la rentrée ?

Le 22 août 2022 à 11h01

Modifié 22 août 2022 à 11h07

Des tensions sont rapportées sur le marché de la fourniture scolaire et des cahiers. Les librairies évoquent une faible offre et une hausse des prix qui risquent d'engendrer une pénurie.

Outre les manuels scolaires dont le problème de la hausse des prix a été réglée après l’intervention du gouvernement, un autre point préoccupe les libraires. « Il s’agit des fournitures scolaires et des cahiers », nous déclare Hassan El Kamoun, vice-président de l’association des libraires indépendants du Maroc.

« Le ministère de l’Industrie et du commerce a décidé l’année précédente de mettre en place des mesures en faveur de l’industrie nationale, notamment sur les cahiers de 50 et 60 g, assimilées à une interdiction ».  « Certes, nous sommes pour la préférence nationale, mais le problème c’est qu’au Maroc, il y a à peine deux entreprises qui font la production des cahiers et des fournitures scolaires et qui n’arrivent pas à gérer la demande nationale, vu leur faible infrastructure », poursuit notre interlocuteur.

Selon ce dernier, « les prix des cahiers et des fournitures scolaires ont augmenté d’environ 80%. A titre d’exemple, le cahier qui coûtait 5,40 DH, est à présent vendu à 10,70 DH ».

Une norme pour les cahiers

Une situation compliquée à quelques semaines de la rentrée 2022-2023. Contrairement aux manuels scolaires dont les prix sont réglementés, le marché des fournitures est lui libre. Risque-t-il d’y avoir des perturbation d’approvisionnent ?

Une source au ministère de l’Industrie nous explique qu’il « n’y a jamais eu d’interdiction d’importation des fournitures scolaires et des cahiers de l’étranger. Il s’agit d’une mesure mise en place par le ministère pour encourager la préférence nationale » pour la fabrication du manuel et du cahier scolaires à partir de la rentrée scolaire 2021. « Mais rien n’interdit aux libraires de les importer« .

Le mesure dont parle la source du ministère de l’industrie est la mise en place norme relative aux cahiers scolaires et articles assimilés fabriqués à partir de pâte vierge. Il s’agit de la norme NM 04.4.002 applicable que fabrication locale et importation doivent respecter.

« Cette norme vise à protéger nos élèves contre l’utilisation de mauvais cahiers scolaires et également à encourager l’industrie locale. Mais dans les faits, aucune importation n’est bloquée. Nous exigeons des cahiers aux normes », précise notre interlocuteur au ministère.

Donc les libraires ont le choix entre le produit local ou l’importation en respectant les normes.

Des conditions de ventes illégales ?

Par ailleurs, Hassan El Kamoun, dénonce certaines pratiques qu’ils jugent non conforme à la loi. « Ces industriels effectuent à présent des ventes conditionnées. Pour acquérir les cahiers, ils nous imposent également d’acheter les autres fournitures, tels que les stylos, les couvertures… »

« Il s’agit d’une pratique non conforme à la loi que nous dénonçons », déplore-t-il.

« Personnellement, j’ai déjà rapporté le problème au ministère de l’Education nationale, qui m’a demandé de déposer une requête au nom de l’Association auprès du Conseil de la concurrence, chose que nous comptons faire dans les prochains jours ».

En effet, l’article 61 de la loi 104-12 relative à la liberté des prix et de la concurrence, interdit à tout producteur, importateur, grossiste ou prestataire de services, entre autres, « de subordonner la vent d’un bien ou d’un produit ou la prestation d’un service pour une activité professionnelle, soit à l’achat concomitant d’autres biens ou produits, soit à l’achat d’une quantité importé, soit à la prestation d’un autre service ».

« S’il n’y a aucune intervention de la part des ministères de tutelle, il y aura également une pénurie sur ce volet », conclut-il.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS - Activité 2ème trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.