χ

Projet de dessalement de l’Oriental, le marché de l’étude adjugé pour 12,5 MDH

Le groupement marocain composé des entreprises CID, Agro Concept et Medsurvey va réaliser les études de faisabilité et de mise en œuvre de la future station de dessalement d’eau de mer de l’Oriental.

Projet de dessalement de l’Oriental, le marché de l’étude adjugé pour 12,5 MDH

Le 25 juillet 2022 à 10h39

Modifié 2 août 2022 à 8h46

Le groupement marocain composé des entreprises CID, Agro Concept et Medsurvey va réaliser les études de faisabilité et de mise en œuvre de la future station de dessalement d’eau de mer de l’Oriental.

L’étude de mise en place d’une unité de dessalement d’eau de mer dans la région de l’Oriental va être réalisée par le groupement marocain composé des entreprises CID, Agro Concept et Medsurvey pour un montant de près de 12,5 millions de dirhams (MDH). La valeur estimative annoncée dans l’avis d’appel d’offres était de 20 MDH.

La future station devrait être construite dans les environs de Nador, sous forme d’un partenariat public-privé. Elle aura une capacité annuelle de 100 millions de m3 extensible à 200 millions de m3.

Cette nouvelle station va contribuer à sécuriser l’approvisionnement en eau potable, industrielle et touristique dans la région, notamment la zone de Nador-Driouech. Elle devra également atténuer le déficit en eau d’irrigation dans la Basse Moulouya.

Ce projet est le fruit d’un partenariat entre le ministère de l’Equipement et de l’eau et le Conseil de la région de l’Oriental, pour le financement et la réalisation des actions urgentes et structurantes au niveau du bassin hydraulique de la Moulouya, pour un montant de 1,3 milliard de dirhams.

Les études consistent en les missions suivantes :

– étude technique ;

– étude du milieu marin pour la réalisation du projet de la station de dessalement dans la région de l’Oriental ;

– étude d’impact cadre sur l’environnement (EIE) ;

– étude d’évaluation préalable selon la loi 86-12 relative aux contrats de PPP, modifiée et complétée par la loi 46-18 ;

– mise en place du projet en partenariat public-privé.

Ces prestations ne devront pas dépasser une durée de 15 mois. Elles revêtent un caractère urgent, selon la Direction de la recherche et de la planification de l’eau (DRPE) au ministère de l’Equipement et de l’eau, maître d’ouvrage du projet.

A titre de comparaison, pour la station de dessalement de Casablanca, qui aura une capacité annuelle de 200 millions de m3 extensible à 300 millions de m3, rien que les études du milieu marin ont coûté 10 millions de dirhams.

L’assistance technique pour le volet financier du PPP, octroyé à Synergy Consulting, a quant à lui coûté 1,5 million de dollars.

Oriental : lancement prochain des études pour un projet de dessalement d’eau de mer

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente Invest : Indicateurs d’activité du 3ème trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.