CMT : la hausse du chiffre d’affaires au T1-2022 ne reflète pas la réelle dynamique positive

B.B | Le 31/5/2022 à 16:53
Au premier trimestre, le groupe a connu une hausse de 21% de son chiffre d’affaires poussé par la hausse des cours. Le volume de vente est resté similaire à celui du T1-2021. Le groupe a cependant affiché une hausse de 41% de sa production. Cette dernière n’a pas pesé dans le chiffre d’affaires du fait d’un retard d’expédition de marchandises. Une forte hausse des revenus devrait être observée au T2 grâce à un double effet volume et prix.

Le groupe a présenté ses résultats au premier trimestre 2022 dans un communiqué diffusé le 30 mai. Le chiffre d’affaires de la CMT affiche une hausse de 21% à 77 MDH par rapport à la même période l’an dernier.

Néanmoins, cette amélioration des revenus de la minière est bien en deçà des proportions observées chez les deux autres grandes minières de la place que sont Managem et sa filiale spécialisée dans l’Argent, la SMI. En effet, ces dernières ont affiché des chiffres d’affaires en hausses respectives de 122% à 2.791 MDH et 84% à 217 MDH.

Cette différence dans le niveau d’amélioration des revenus trouve son explication. Contactée, une source de la place nous rappelle que « dans le communiqué de CMT, ils parlent de niveau de vente quasi stable par rapport à la même période de l’an dernier ». Cela signifie que le groupe a uniquement bénéficié de l’effet prix des métaux sur la période. Elle a d’ailleurs rappelé que les deux principaux métaux qu’elle commercialise, à savoir le plomb et le zinc ont connu des hausses de cours de 15% et 36% par rapport à la même période durant l’exercice précédent.

Néanmoins, le communiqué précise que la production a également été améliorée. « Le groupe a pu réaliser une hausse de 41% de sa production par rapport à un T1-2021 qui a été marqué par une grève et qui avait impacté à la baisse la production de l’ordre de 26% » précise notre source. Il y a donc eu, côté production, un rattrapage significatif par rapport à l’année précédente. Cependant, ce dernier n’a pas été senti sur le chiffre d’affaires du trimestre.

Un retard d’expédition qui a pénalisé le chiffre d’affaires au T1

Cette hausse de la production, non répercutée sur les revenus du groupe vient en réalité d’un retard d’expédition. « Il y aura certainement un décalage des expéditions au T2 2022. Un effet volume important sera donc visible au niveau du T2, de plus, ce sera conjugué à un effet prix très significatif durant le S1-2022. Il faut rappeler que les cours du plomb demeurent très lucratifs au-delà de 2.000 dollars la tonne et ceux du zinc au-dessus de 3.700 dollars la tonne » explique notre source.

Cela signifie que le groupe connaîtra une forte hausse de ses revenus durant le second trimestre 2022 du fait de ce décalage et des cours des métaux favorables. « Actuellement, le chiffre d’affaires au T1-2022 en hausse de 21% ne reflète pas la dynamique positive que pourra afficher la CMT durant le T2-2022 et globalement au S1 2022 » poursuit notre interlocuteur.

Cela est d’autant plus appuyé que le groupe ne stocke pas les métaux. « Les minières ne stockent pas leur production annuelle. Toute la production est exportée. Déjà sur le marché du plomb et du zinc à l’échelle internationale on constate des déficits. On ne peut pas imaginer qu’il y ait une hausse de 41% de la production sans que cela soit répercuté sur les ventes du S1 voire de l’ensemble de l’année » explique notre source.

lire aussi
  • | Le 29/6/2022 à 17:03

    IPO : ce qu’il faut savoir sur Disty Technologies, nouvel arrivant en Bourse

    Le prix de l’action a été fixé à 284 dirhams et la première cotation s’effectuera le 20 juillet. La société est une PME et sera la première à intégrer le marché alternatif. En 2021, elle affichait un chiffre d’affaires de 456 MDH. Son IPO lui permettra d’étoffer son portefeuille produit, de recruter et d'envisager une croissance externe. Un premier dividende sera versé au mois de septembre suite à l’opération. La valorisation a induit un rendement de 5,3% sur les deux prochaines années.
  • | Le 29/6/2022 à 15:46

    Assurance Takaful : l’activité a démarré, son développement sera progressif

    L’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale a fait le point sur le démarrage de l’assurance Takaful et sur le potentiel du marché, lors d’une master class organisée ce mercredi 29 juin.
  • | Le 28/6/2022 à 16:32

    Finance participative : Al Maghribia Takaful dévoile ses produits et ses ambitions

    La filiale participative de La Marocaine Vie démarre son activité au Maroc. Elle a décliné ses produits et exprimé ses ambitions lors d’une conférence de presse ce mardi 28 juin. Détails.
  • | Le 28/6/2022 à 10:07

    Disty Technologies : l’AMMC vise le prospectus d’introduction en bourse de la société

    Cette société de distribution et vente de produits et solutions informatiques souhaite s’introduire en bourse. L’AMMC vise le prospectus relatif à l’IPO et dévoile les conditions de l’opération.
  • | Le 27/6/2022 à 16:28

    BCP : les Marocains du monde devraient booster les crédits immobiliers cette année

    Le groupe table sur un retour exceptionnel des Marocains du Monde après deux ans d’absence, et note d'ores et déjà une amélioration des transferts d’épargne en vue d’investissements. Une amélioration des crédits immobiliers est attendue d’ici la fin de la saison. Ces transferts et acquisitions se font néanmoins dans un cadre réglementaire qui devient de plus en plus tendu, avec l’Europe notamment.
  • | Le 26/6/2022 à 7:53

    LafargeHolcim Maroc : une nouvelle usine moderne, dans un contexte compliqué

    La nouvelle usine Agadir-Souss est fortement équipée en technologie. Elle permettra une amélioration des contrôles et des coûts de production à terme. Le taux d’activité sur la partie clinker est de 60% et l’exportation a déjà commencé. Mais le contexte global est assez morose.