Crédit du Maroc : hausse de 46% du RNPG à fin mars 2022

| Le 30/4/2022 à 12:30
L'encours crédit et les ressources à vue progressent à fin mars 2022. Le coût du risque baisse de 77% par rapport à la même période l'an dernier. Le PNB augmente de 6,3%, poussé par la progression de la marge nette d'intérêt. Le RNPG se bonifie de 46,5% à 134 MDH au premier trimestre.

Le groupe Crédit du Maroc affiche au premier trimestre 2022 une hausse de 5,8% de son encours crédit à 46,2 MMDH. "Les crédits aux particuliers s’apprécient de 4,0 % à 19 490 millions de dirhams portés par la croissance de 5,6 % des crédits à l’habitat qui compense la baisse de 2,7 % des crédits à la consommation" précise le groupe.

La collecte a également progressé de 4% à 47,4 MMDH à fin mars, profitant de la bonne tenue des ressources à vue qui progressent de 5,7 % à 34 119 millions de dirhams.

Le PNB du groupe ressort en augmentation de 6,3% par rapport à fin mars 2021 à 648 MDH. "La marge nette d’intérêt progresse de 6,8 % à 498,7 millions de dirhams profitant de la dynamique commerciale ainsi que de l’optimisation continue du coût de la ressource. La marge sur commissions est, quant à elle, quasiment stable
(-0,2 %) à 113,7 millions de dirhams" explique CDM.

Le coût du risque baisse fortement de 77,7% à 23 MDH. "Cette amélioration ramène le taux de coût du risque annualisé à 20 points de base, soit une baisse de 79 points de base par rapport à fin mars 2021 due notamment à une sinistralité contenue" explique la banque. Les créances en souffrance enregistrent un recul de 7,7 % à 3,7 MMDH ramenant le taux de créances douteuses et litigieuses à 8,1 % contre 9,2 % au premier trimestre 2021.

Le résultat brut d'exploitation à fin mars ressort à 295 MDH en hausse de 4,1% intégrant des charges générales d’exploitation en hausse de 8,2 %. In fine, le RNPG se fixe à 134 MDH en hausse de 46,5% par rapport à la même période en 2021. Le ratio de solvabilité s'affiche à 15,18% contre 15,31% à la même période l'an dernier.

 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 25/6/2024 à 16:55

    L’augmentation de capital d’Akdital financera l’ouverture de 28 établissements d’ici 2026

    A travers son augmentation de capital de 1 MMDH, Akdital a pour objectifs de financer son expansion et de renforcer ses infrastructures existantes pour atteindre 51 établissements et 5.700 lits à l’horizon 2026.
  • | Le 25/6/2024 à 15:27

    Sursaut du MASI après l'annonce de Bank Al-Maghrib

    Le marché a réagi positivement à la décision de la Banque centrale de réduire le taux directeur de 25 pbs. Les prévisions de croissance économique pour cette année sont en amélioration.
  • | Le 25/6/2024 à 8:53

    L'AMMC vise l'augmentation de capital d'un milliard de dirhams d'Akdital

    Pour cette opération, près de 1,5 million de nouvelles actions seront émises au prix de souscription de 670 dirhams.
  • | Le 24/6/2024 à 15:31

    Sonasid : la nouvelle licence d’importation des billettes n’impactera pas le groupe

    L’importation des billettes d’acier utilisées pour fabriquer le fil machine et le rond à béton est désormais assujettie à une licence. Une mesure qui devrait protéger la production locale. Sonasid, acteur coté du secteur, ne sera pas impacté par cette mesure, nous informe son directeur général. Le groupe produira lui-même l'intégralité de ses billettes dès cette année.
  • | Le 21/6/2024 à 16:29

    Voici les facteurs qui laissent présager un maintien du taux directeur au prochain conseil de Bank Al-Maghrib

    Alors que l'inflation au Maroc retourne progressivement à ses niveaux historiques et que la Banque centrale européenne a d'ores et déjà entamé la baisse de son taux directeur, plusieurs facteurs plaident en faveur du statu quo. Le pivot monétaire est attendu d'ici la fin de l'année, en fonction de l'évolution de l'inflation.
  • | Le 20/6/2024 à 14:35

    Taux directeur : un statu quo très largement anticipé par les investisseurs financiers (AGR)

    Pour de gros investisseurs de la place sondés par Attijari Global Research (AGR), la probabilité d’un statu quo du taux directeur de BAM est de 93%. Les acteurs de référence et les institutionnels tablent à 100% pour un maintien du taux directeur à 3%. Les personnes physiques accordent une probabilité de 33% à un retrait de 25 pbs.