Ciments du Maroc : hausse de 70% du résultat net en 2021

| Le 24/3/2022 à 10:31
Le groupe a profité de la reprise nationale de consommation de ciments et a vu son chiffre d'affaires progresser de 12% en 2021. L'EBE n'augmente que de 4,6%, rogné par la hausse des cours du petcoke. Le résultat net atteint 1 216 MDH et un dividende par action de 95 dirhams par action sera proposé contre 10 dirhams par action en 2020.

En 2021 le groupe Ciments du Maroc a bénéficié d'une bonne reprise après une année 2020 lourdement impactée par la crise sanitaire. Le chiffre d'affaires du groupe progresse de 12% à 4 128 MDH dans un contexte où la consommation nationale de ciment a progressé de 14,8% en 2021.

L'EBE du groupe ressort en progression de 4,6% à 1 833 MDH sur la période. "Il a fortement impacté par la hausse importante des facteurs de coûts, et notamment celle du coke de pétrole, fondamental à la production de ciment" explique le groupe.

Le résultat net progresse de 70% sur la période à 1 216 MDH, également impacté par la revalorisation des actifs financiers. Par rapport à une année normative comme 2019, le résultat net progresse de 12,5%. "Retraitée des éléments exceptionnels de 2020 (dépréciation d’actifs, contribution au fonds spécial Covid, ...) et de 2021, la progression du résultat net de la société ressortirait à + 222 MMAD (+23 %) en comparaison avec l’exercice précédent" note le groupe.

La capacité d'autofinancement du groupe progresse de 4,8% par rapport à 2020 à 1 423 MDH.

In fine, le conseil d'administration proposera la distribution d'un dividende ordinaire de 95 dirhams par action contre 90 dirhams par action au titre de l'année 2020. Rappelons qu'en 2020, un dividende exceptionnel de 10 dirhams par action avait été distribué.

La société poursuit l’exécution de son plan de développement et d’investissement stratégique avec la construction en cours de son centre de broyage à Nador. Celui-ci, sera opérationnel en juillet 2022 et permettra d’étendre la présence nationale de la société à la région du Nord.
lire aussi
  • | Le 2/2/2023 à 17:07

    IPO : de hauts cadres relatent leur expérience face aux défis de la communication

    Dans le cadre d’une conférence sur la réputation financière, organisée par l’agence Bonzaï, plusieurs cadres de sociétés cotées ont fait part des challenges qu’ils ont dû relever dans leur communication. Le PDG de Cosmos Electro, Fahd Bennani, revient notamment sur l'IPO avortée de l'entreprise, à la suite d'un litige juridique concernant l'un de ses points de vente.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.
  • | Le 30/1/2023 à 16:16

    Qui contrôle les principales banques commerciales au Maroc ?

    En fin d'année, le paysage bancaire a évolué avec la prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom. Voyons comment se répartit désormais le capital des principales banques commerciales du pays. Infographie.
  • | Le 23/1/2023 à 13:46

    En 2022, les dépenses de compensation ont atteint 42 MMDH

    Le Trésor a connu l’an dernier une amélioration de ses recettes, alors que les dépenses de compensation ont presque doublé par rapport à 2021. Le déficit budgétaire global demeure assez stable à 69,5 MMDH.