HPS : le résultat net progresse de 17% en 2021

| Le 20/3/2022 à 16:27
Le groupe HPS a connu une bonne évolution de ses activités en 2021. Sa capacité bénéficiaire ressort en forte amélioration. Détails.

HPS a réalisé des revenus consolidés de 833,3 MDH en 2021, en hausse de 14,4%, avec une accélération durant le second semestre liée notamment à l’amélioration du contexte sanitaire au  niveau mondial.

Cette croissance repose sur la croissance organique des activités du groupe dont les revenus augmentent de 4,8% et sur la contribution des nouvelles acquisitions, avec une croissance externe des revenus de 9,6%.

Voici comment ont évolué les différentes activités du groupe :

Les revenus de l’activité Processing a­tteignent 207,1 MDH, en hausse de 111,6%, représentant  désormais 26% des revenus consolidés, contre 14% en 2020.  Cett­e  dynamique s’explique par une  très  forte  croissance  organique de 40,3% de l’activité et par la contribution des acquisitions de ICPS et de IPRC.

Cette activité a été marquée par l’intégration des entités ICPS et IPRC, qui viennent consolider la  position du groupe en tant que leader du Processing des paiements en Afrique et renforcer les services autour de l’offre Processing, et, aussi, par la  forte  hausse  de  l’activité  Switching liée à un  retour  progressif  à  la  normale  après  une  année  2020  marquée  par  des  mesures  de  confinement et de restrictions sanitaires qui ont fortement impacté l’activité des commerces au Maroc.

S’ajoute à cela la poursuite de la croissance de l’activité Paiement avec un renforcement des  activités en Afrique, au Moyen-Orient et en Europe, mais également la concrétisation des  premiers contrats Paiement en Asie-Pacifique.

Les revenus de l’activité Solutions s’établissent à 495,8 MHD, soit une croissance de 3,6% par rapport à 2020 et une croissance de 4,6% sur la base des chiffres 2020 pro forma.

Avec l’amélioration graduelle de la situation sanitaire au niveau mondial au second semestre, les équipes HPS ont pu revenir à un rythme normal de déploiement des projets PowerCARD dans les différentes régions d’activité.

L’activité Solutions a également enregistré  une  solide  performance  commerciale en 2021, avec un renforcement important du carnet de prospection et avec la concrétisation de nouveaux contrats de la part de plusieurs institutions de premier rang.

L’activité Services a pu être redressée. La mise en œuvre des synergies avec les autres activités du groupe et l’amélioration du contexte sanitaire, à partir du quatrième trimestre, ont contribué à limiter à 5,1% la baisse des revenus, qui était de -8,1% au premier semestre.

Amélioration de la profitabilité et de la capacité bénéficiaire

L’EBITDA  s’est situé à 188,7 MDH,  générant  une  marge  EBITDA de 22,6% en amélioration de 0,6 pt par rapport à 2020.

Cett­e performance résulte du pilotage des coûts ayant accompagné le développement de l’activité durant l’année. Les achats & charges externes ont augmenté de 11,3%, en lien avec la hausse des charges de sous-traitance et des frais de déplacement ayant repris avec la levée progressive des restrictions sanitaires. Les  la hausse charges de  personnel ont augmenté de 17,1%, liée à l’augmentation organique des effectifs  (+11,5%) et l’intégration des nouvelles acquisitions.  Les frais  liés  à  la  recherche  &  développement ont également progressé pour représenter 12,4% des revenus consolidés.

Ainsi, le résultat d’exploitation du groupe se situe à 144,4 MDH, avec une marge opérationnelle de 17,3%, en amélioration de 0,8 pt.

Tenant compte de toutes ces évolutions, le résultat net consolidé s’est établi à 98,8 MDH, en hausse de 17,1% et de 10,2% sur une base pro forma. Cett­e évolution est principalement liée à :

– L’amélioration du résultat financier.

– La  baisse  du  résultat  non  courant  sous  l’effet des charges non courantes liées à la nouvelle  organisation de ‑5,9  MDH  et  de  la  mise  en  place  de  la  contribution sociale de solidarité  au  Maroc de ‑2,5 MDH.

A fin 2021, le backlog s’est établi à 733,4 MDH, contre 572,8 MDH, en hausse de 28,1%.

lire aussi
  • | Le 2/10/2022 à 11:42

    Banques cotées : amélioration du coût du risque et progression des bénéfices au S1-2022

    Légère évolution de l’activité commerciale, amélioration du coût du risque, hausse de 10% du résultat net part du groupe... Voici comment ont évolué les principaux indicateurs des banques cotées à la bourse de Casablanca.
  • | Le 1/10/2022 à 13:55

    Le cash en circulation demeure stable à fin août 2022

    Le cash en circulation demeure stable d’un mois à l’autre mais affiche une hausse de 22,6 milliards de dirhams par rapport à août 2021. Les dépôts bancaires progressent légèrement par rapport à juillet 2022. Sur une année glissante, ils augmentent de 52 MMDH.
  • | Le 30/9/2022 à 16:10

    Alliances : le RNPG progresse de 77% à fin juin

    Le groupe a pu améliorer son résultat grâce à la bonne maîtrise de ses charges et à la hausse des marges opérationnelles. Le carnet de commandes s'élève à 3,1 MMDH.
  • | Le 30/9/2022 à 8:58

    Ciments du Maroc : baisse de 18% du résultat net

    Le chiffre d’affaires a été maintenu par rapport à la même période en 2021 grâce à la bonne tenue des ventes de clincker à l’export et des matériaux de construction. La hausse des coûts de production, notamment de petcoke, a rogné sur les marges et le résultat net.
  • | Le 29/9/2022 à 18:14

    TGCC en accord avec son business plan, évoque sa lutte contre l’inflation des intrants

    Lors de sa conférence de presse, le management du groupe a exposé les bons résultats du premier semestre et a décrit les moyens mis en œuvre pour lutter contre la hausse du prix des intrants. TGCC n’a pas caché ses ambitions continentales, indiquant que des projets d’envergure seraient annoncés d’ici la fin de l’année. Son chiffre d’affaires dans cette zone devrait tripler d’ici deux ans.
  • | Le 27/9/2022 à 17:22

    Voici pourquoi Maroc Telecom continue de baisser en bourse

    Nouvelle sanction, hausse du taux directeur, risque inflationniste… Voici les facteurs qui alimentent la baisse du titre Maroc Telecom en bourse.