Marsa Maroc : Attijari recommande de conserver le titre dans les portefeuilles

| Le 30/3/2021 à 11:19

Attijari Global Research a repris le suivi de la valeur Marsa Maroc après la publication de ses résultats annuels 2020. La société de recherche recommande aux investisseurs de conserver le titre dans les portefeuilles.

Attijari Global Research (AGR) a repris le suivi du titre Marsa Maroc après l’avoir suspendu en mars 2020 à cause du manque de visibilité sur les répercussions du Covid-19 sur le trafic mondial des conteneurs, et « dans l’attente d’évaluer de manière quantitative les premiers impacts de cette crise sanitaire mondiale sur son activité », avait expliqué la société de recherche.

A présent, et grâce aux perspectives de croissance positives de l’activité portuaire au Maroc et tenant compte du démarrage du terminal TC3 du port Tanger Med II, comme annoncé lors de la publication des résultats annuels de cet opérateur, les analystes d’AGR trouvent que les niveaux de valorisation actuels du titre Marsa Maroc sont fondamentalement justifiés.

Ils recommandent donc de conserver le titre dans les portefeuilles avec un cours objectif de 199 DH, à atteindre à un horizon de 12 mois. Le titre devrait donc baisser de 8% en comparaison avec un cours de 215,60 DH (observé à la clôture de la séance du lundi 29 mars).

A rappeler que CFG Bank, qui a diffusé une note d’analyse des réalisations de Marsa Maroc il y a quelques jours, recommande, elle aussi, de conserver le titre dans les portefeuilles. CFG Bank a fixé un cours objectif de 210 DH, soit une baisse potentielle de près de 3% est anticipée.

A noter que ce titre a gagné plus de 3% depuis le début de cette année.

Evolution du cours de Marsa Maroc

Graph SODEP P

La baisse des réalisations de Marsa Maroc était anticipée

Commentant les résultats annuels de Marsa Maroc, AGR trouve que la baisse affichée de ses résultats était très attendue dans un contexte marqué par un net ralentissement de l’activité portuaire à l’échelle Mondiale.

A rappeler que le chiffre d’affaires du groupe Marsa Maroc est en recul de 5% à cause de la diminution de 6% du trafic traité sur l’année 2020. Le don au fonds Covid a fait chuter le résultat net du groupe de 57%. Le groupe a annoncé un dividende de 8 DH, en baisse de 17,5% par rapport à celui de 2019.

La société de recherche souligne également que « nous avons assisté en 2020 à un effet décalé de la crise sanitaire sur le trafic portuaire. En effet, la baisse du trafic global s’est nettement accélérée au cours de la seconde moitié de l’année avec des replis de -8% au T3-20 et de -11% au T4-20 contre seulement -2% au terme du S1-20 ».

Et d’ajouter : « le recul de l’activité conjugué à l’augmentation des charges d’exploitation suite au démarrage du terminal TC3 du port Tanger Med II, se sont traduits par une baisse plus importante du résultat d’exploitation de -19% à 759 MDH. Il s’agit d’une réalisation inférieure à notre estimation initiale de 782 MDH ».

La baisse du dividende de Marsa Maroc était également attendue, d’après AGR qui indique que « le D/Y du titre ressort à 3,8%, un rendement qui demeure tout de même supérieur de 190 PBS à celui des BDT-5 ans »
 

lire aussi
  • | Le 25/11/2022 à 15:07

    BKGR recommande de souscrire à l'IPO d'Akdital et valorise le titre à 340 dirhams

    Premier entrant en bourse sur le secteur de la santé, Akdital représente une opportunité de diversification du portefeuille des investisseurs. Son maillage territorial et la faible offre médicale à l'échelle nationale offrent un bon potentiel de croissance.
  • | Le 17/11/2022 à 16:58

    La prime de risque actions d'AGR progresse de 50 points de base à 8%

    En retenant la méthode de calcul de la prime de risque par sondage, la société de recherche note une hausse de la prime de risque actions de 50 points de base à 8% par rapport à l'édition du mois de mai 2022. Cette méthode vise à déterminer la rentabilité annuelle exigée par les investisseurs en bourse, et ce, sur un placement supérieur à 5 ans.
  • | Le 16/11/2022 à 16:08

    Taqa Morocco : BKGR recommande d’accumuler le titre dans les portefeuilles

    Cette année, la hausse des cours du charbon et les bonnes performances industrielles vont fortement faire progresser les revenus et la profitabilité. Le groupe, en cette période de crise, fait figure de refuge pour les investisseurs, avec une visibilité sur ses cash flows et un rendement attendu de 3,7% cette année, d’après les projections de la société de recherche BKGR.
  • | Le 14/11/2022 à 16:00

    LafargeHolcim Maroc : M.S.IN s’attend à un TCAM des bénéfices de 6,5% sur la période 2022-2026

    Le groupe devrait connaître une baisse de près de 19% de son résultat net cette année du fait de la baisse de la demande et de la hausse des intrants. Mais, dès l’année prochaine, le RNPG et le dividende devraient progresser. Les bénéfices devraient atteindre 2.101 MDH en 2026, après une croissance annuelle moyenne de 6,5%.
  • | Le 13/11/2022 à 16:10

    CIH Bank : les hausses de fonds propres devraient booster la dynamique de croissance

    La croissance était au rendez-vous au premier semestre 2022 pour CIH Bank, mais elle a ralenti par rapport aux années précédentes, notamment en termes de collecte. Les deux augmentations de capital devraient aider à renforcer les ratios de solvabilité et la dynamique de crédits. Le coût du risque devrait poursuivre sa baisse. Alpha Mena et BKGR recommandent d’accumuler le titre.
  • | Le 10/11/2022 à 16:36

    SNEP : amélioration des coûts de production, l’effet prix favorable sera bénéfique

    Pour BKGR, le groupe bénéficie d’une bonne dynamique des produits vinyliques et d’un effet prix avantageux cette année. Parallèlement, la hausse de ses capacités de production permet d’améliorer la structure des coûts. De bonnes perspectives se profilent à l'horizon 2024, avec une capacité attendue de 120 kt de PVC par an et 115 kt de soude. Les bénéfices devraient progresser de 18% cette année à 149 MDH.