Centrale Danone: un déficit de 115 MDH au premier semestre 2018

| Le 19/9/2018 à 7:56

Suite au mouvement de boycott de son produit phare, le lait frais pasteurisé, les résultats semestriels de Centrale Danone ont bien été impactés comme prévu. Le déficit ressort à 115 MDH à fin juin 2018, légèrement inférieur aux prévisions (-150 MDH).

Les indicateurs publiés par Centrale Danone ce mercredi 19 septembre, pour le premier semestre 2018, se présentent comme suit:

Source: LeBoursier, chiffres: Centrale Danone

La baisse du chiffre d'affaires consolidé est expliquée, selon le top management, par le mouvement de boycott qui a touché principalement le segment lait (-28%), mais également le segment des produits laitiers frais (-19%).

Pour l'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) courant, le retrait est imputable à la baisse d'activité susmentionnée et à la non absorption des charges fixes d'exploitation.

L'insuffisance de l'EBE pour couvrir les autres coûts fixes et le résultat financier a entrainé un déficit de 115 MDH, indique le groupe dans son communiqué.

"Toutefois, les actions prises par la société pour gérer au mieux les effets du boycott ont permis une réduction des charges par rapport aux prévisions retenues dans le profit warning publié le 4 juin dernier", souligne le top management.

Pour rappel, Centrale Danone subit, depuis 5 mois, les conséquences désastreuses du boycott de son produit phare, le lait frais pasteurisé. Un mouvement qui a impliqué un repli des ventes de ses produits et une perte de ses parts de marché.

    >> Lire également: Boycott. Les ventes de Centrale Danone en baisse de 40% en trois mois

L'entreprise a déjà publié un profit warning pour alerter sur ses résultats semestriels et annuels 2018. Elle a anticipé un déficit de 150 MDH et un chiffre d'affaires en baisse de 20% pour ce premier semestre.

    >> Lire également: Centrale Danone, un boycott qui couronne une série de déboires

    >> Lire également: Round Up. Boycott du lait Centrale Danone, la crise de l'année

lire aussi
  • | Le 6/12/2022 à 15:00

    Bourse. La prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom finalisée?

    Sur le marché de blocs, l'équivalent de 3,8 MMDH ont été échangés sur la valeur Crédit du Maroc, soit un total de près de 7 millions d'actions au cours de 545,2 dirhams l'unité. Parallèlement, les campagnes de publicité du groupe avec l'ancien logo de Crédit du Maroc ont été stoppées, et les logos des agences ont été masqués.
  • Mediterrania Capital Partners
    | Le 2/12/2022 à 11:28

    En un an, le fonds Mediterrania Capital Partners a réalisé six cessions d’entreprises

    Le groupe Mediterrania Capital Partners revient sur les dernières cessions de son portefeuille, dont la dernière en date avec Akdital suite à son introduction en bourse. Le fonds d’investissement effectuera une sortie partielle de capital à cette occasion.
  • | Le 1/12/2022 à 10:01

    L’encours du crédit bancaire progresse de 64,6 MMDH sur un an

    En octobre, les crédits bancaires progressent de 6,7% sur 12 mois glissants. Sur la même période, les impayés augmentent de 4,9% ou 4,2 MMDH. L’encours des crédits ralentit cependant par rapport à septembre, particulièrement pour les sociétés financières.
  • | Le 1/12/2022 à 9:25

    Le cash en circulation progresse de 23,2 MMDH à fin octobre

    En octobre, le cash en circulation repart à la hausse et progresse de 1,6 MMDH par rapport à septembre. Les dépôts bancaires reculent de 4,3% sur 12 mois glissants et se fixent à 1.084 MMDH.
  • | Le 30/11/2022 à 16:36

    Addoha : hausse de 4,2% du chiffre d'affaires à fin septembre

    Les préventes progressent de 2% à 6.961 unités, grâce à une bonne progression en Afrique de l'Ouest qui vient compenser la baisse sur le marché national. La filiale Douja Promotion Côte d’Ivoire a réalisé une première opération de dette privée de 200 MDH sur le marché financier à Abidjan.
  • | Le 30/11/2022 à 13:48

    HPS : chiffre d’affaires en hausse de 27% à fin septembre

    Le groupe a capitalisé sur la progression de l’activité de paiement, poussée par les revenus SaaS et les revenus d’Upselling. L’endettement baisse de 14% à 155 MDH par rapport à fin 2021.