Paiement mobile: BMCE Bank lance Daba Pay dans quelques jours

Sara El Hanafi | Le 22/5/2018 à 15:31

L’application est disponible depuis des semaines sur Google Play et App Store. Son lancement commercial aura lieu d’ici quelques jours.

Après le lancement des applications de paiement mobile de la Banque Populaire et de CIH Bank, baptisées respectivement B-PAY et WEPAY, c’est au tour de BMCE Bank of Africa de lancer son application de paiement mobile, nommée DABA PAY.

«Le lancement de l’application est très imminent, il se fera dans quelques jours», nous affirme une source sûre au sein de la banque.

«L’application est déjà disponible depuis des semaines», indique notre source. L’application est effectivement téléchargeable sur Google Play et App Store.

Le management de BMCE BoA avait déjà déclaré que la banque est prête pour lancer ses solutions pour le paiement mobile. Mounir Chraibi, directeur général délégué de BMCE Bank, avait souligné: "Notre système est prêt. Nous sommes en pleine phase de test". Et de préciser :"Nous sommes en partenariat avec un client de notre banque qui a un réseau de distribution".

M. Chraibi avait également tenu à rappeler que ce nouveau système "apportera une innovation majeure qu’est l’instantanéité de la transaction". 

"Dès juin, nous commencerons à tester l’interopérabilité avec des banques de la place’’, avait-t-il ajouté.

Rappelons que les applications de paiement mobile sont liées à un numéro de téléphone et un compte de bancaire ou de paiement, selon si ces comptes sont offerts par des banques ou des établissements de paiement.

Le chantier du lancement du paiement mobile au Maroc s’approche donc de son dénouement. Le potentiel du marché est énorme. Les opérateurs espèrent capter une bonne partie des 400 milliards de DH de paiements en cash effectués annuellement. Rien que les paiements auprès des commerçants de proximité totalisent environ 290 MMDH annuellement, avec une moyenne par transaction d’à peu près 35 dirhams.

lire aussi
  • | Le 5/10/2022 à 9:21

    La hausse du taux directeur impactera surtout les ménages et les TPME

    La hausse du taux directeur de BAM à 2% renchérira les taux d’intérêt. Les particuliers et les TPME seront les plus exposés. Ceux remboursant actuellement un prêt à taux fixe ne seront pas impactés directement. En revanche, les futurs contractants et ceux détenant un prêt à taux variable verront leur crédit coûter plus cher. 
  • | Le 4/10/2022 à 16:39

    Voici l’impact de la hausse du taux directeur sur les OPCVM

    Le marché des OPCVM avait déjà intégré partiellement l’effet de la hausse du taux directeur en anticipant cette décision. Des réajustements des taux et des choix de placement sont en train d’être opérés. Le marché demeure néanmoins impacté par le manque de visibilité, d’après un gérant de fonds de la place.
  • | Le 3/10/2022 à 15:44

    Les bénéfices semestriels des banques cotées dépassent le niveau d’avant-crise

    Les bénéfices enregistrés par les banques cotées à la Bourse de Casablanca, au titre du premier semestre 2022, ont dépassé pour la première fois ceux enregistrés au premier semestre 2019. Un directeur au sein d'une société de recherche de la place souligne la résilience des banques face à la crise, et liste les facteurs qui y ont contribué.
  • | Le 2/10/2022 à 11:42

    Banques cotées : amélioration du coût du risque et progression des bénéfices au S1-2022

    Légère évolution de l’activité commerciale, amélioration du coût du risque, hausse de 10% du résultat net part du groupe... Voici comment ont évolué les principaux indicateurs des banques cotées à la bourse de Casablanca.
  • | Le 1/10/2022 à 13:55

    Le cash en circulation demeure stable à fin août 2022

    Le cash en circulation demeure stable d’un mois à l’autre mais affiche une hausse de 22,6 milliards de dirhams par rapport à août 2021. Les dépôts bancaires progressent légèrement par rapport à juillet 2022. Sur une année glissante, ils augmentent de 52 MMDH.
  • | Le 30/9/2022 à 16:10

    Alliances : le RNPG progresse de 77% à fin juin

    Le groupe a pu améliorer son résultat grâce à la bonne maîtrise de ses charges et à la hausse des marges opérationnelles. Le carnet de commandes s'élève à 3,1 MMDH.