BP s’intéresse au pétrole marocain

British Petroleum vient de prendre des parts dans plusieurs zones de prospection offshore au large d’Essaouira, Foum Assaka et Tarhazoute. La major anglaise a racheté les parts de Kosmos Energy.  

BP s’intéresse au pétrole marocain

Le 15 octobre 2013 à 15h37

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

British Petroleum vient de prendre des parts dans plusieurs zones de prospection offshore au large d’Essaouira, Foum Assaka et Tarhazoute. La major anglaise a racheté les parts de Kosmos Energy.  

La société Kosmos Energy, basée aux Bermudes, vient de finaliser avec succès la cession de parts d’intérêt à la société pétrolière British Petroleum (BP), annonce l'Office national des hydrocarbures et des mines (Onhym) dans un communiqué publié mardi 15 octobre.

Cette cession de parts d'intérêt concerne « les accords pétroliers Essaouira Offshore, Foum Assaka Offshore et Tarhazoute Offshore à la société pétrolière British Petroleum (BP) », précise le communiqué.

Au terme de ces transactions, Kosmos détient:

-30 % des parts d'intérêts à Essaouira,

-29,925 % à Foum Assaka,

-30 % à Taghazoute. 

Pour sa part, BP détient respectivement, dans ces sites, 45 %, 26,325 % et 45 %, tandis que l'Onhymdétient 25 % dans chacun des sites, une part prévue normalement par le Code des hydrocarbures, précise le communiqué, ajoutant que Pathfinder possède 18,750 % au site de Foum Assaka.

Les blocs Essaouira, Taghazoute et Foum Assaka se situent à une profondeur d'eau de 3.000 mètres et couvrent ensemble une superficie de 25.000 km2.

Le bloc Taghazoute, pour lequel un accord pétrolier a été signé entre Onhym et KOSMOS, le 10 octobre 2013, permettra une exploration intégrée sur une partie importante du bassin d'Agadir, l'un des derniers bassins inexplorés au large des côtes atlantiques, dans la mesure où il se situe à proximité des blocs Essaouira et Foum Assaka.

La cession à BP « constitue une étape importante du partenariat Onhym -Kosmos qui prévoit de commencer les opérations de forage au cours du premier semestre 2014 et ce, dans la mesure où la société BP est classée troisième société pétrolière au niveau mondial et dispose, ainsi, de capacités techniques et financières permettant de mener à bien ce programme d'exploration prévu sur le bassin d'Agadir », souligne l'Office.

La cession de parts d'intérêt est une pratique courante dans l'industrie pétrolière pour partager le risque, rappelle la même source.

British Petroleum est une compagnie britannique d'extraction, de raffinage, de recherche et de vente de pétrole créée en 1909. Suite à plusieurs fusions avec d’autres compagnies, elle est désormais la plus grande société du Royaume-Uni et la troisième compagnie pétrolière dans le monde. 

Pour sa part, l’Onhym a pour mission de contribuer efficacement au développement économique du Maroc en développant les ressources naturelles minières (hormis les phosphates) et pétrolières de manière innovante, coopérative et efficiente.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M : Communiqué Financier des indicateurs T2 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.