χ

Les indicateurs conjoncturels pour ce début d’année augurent d’une situation économique contrastée

Les indicateurs conjoncturels disponibles pour les premiers mois de l'année 2013 augurent d'une situation économique contrastée, au niveau national, indique la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie et des finances.  

Les indicateurs conjoncturels pour ce début d’année augurent d’une situation économique contrastée

Le 24 avril 2013 à 11h30

Modifié 24 avril 2013 à 11h30

Les indicateurs conjoncturels disponibles pour les premiers mois de l'année 2013 augurent d'une situation économique contrastée, au niveau national, indique la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie et des finances.  

Si les activités minières à côté du BTP, de l'électronique, de l'aéronautique et de la consommation de l'énergie électrique accusent des baisses qui restent toutes limitées, le secteur agricole, le secteur touristique et le secteur de la pêche maintiennent une croissance positive, souligne la DEPF dans sa note de conjoncture du mois d'avril.

En outre, la performance attendue au niveau de l'agriculture ne manquerait pas d'avoir des retombées positives sur les autres secteurs de l'économie, notamment le commerce et le transport, et sur le développement de la demande intérieure, précise la même source.

Au niveau du secteur primaire, la valeur ajoutée agricole se serait bien orientée en 2013, bénéficiant des conditions climatiques favorables.

Pour sa part, le volume des débarquements de la pêche côtière et artisanale s'est raffermi de 35% en glissement annuel à fin février 2013. De son côté, la valeur de ces débarquements a été marquée par une augmentation de 12%.

Concernant les activités secondaires, la production des dérivés de phosphate a montré un bon dynamisme, enregistrant une progression de 13,1% à fin février 2013.

A fin février 2013, l'énergie électrique appelée nette a affiché une légère hausse de 0,6% en glissement annuel après une augmentation de 12,9% à fin février 2012.

De son côté, l'activité du raffinage a été marquée par une baisse au titre de la même période. En effet, le volume des entrées de la raffinerie a atteint 874.588 tonnes, en baisse de 24,5% en glissement annuel.

S'agissant du secteur du bâtiment et travaux publics, les pronostics augurent d'une stabilité, en glissement trimestriel, de son activité au titre du premier trimestre de l'année 2013. En glissement annuel, ce secteur aurait marqué une évolution modeste.

Pour le premier trimestre de l'année 2013, le secteur manufacturier aurait connu une quasi-stabilité en glissement trimestriel

L'activité touristique a été marquée par une croissance notable durant le premier trimestre de l'année en cours, reflétée par la bonne tenue des indicateurs du secteur. Ainsi, le nombre d'arrivées de touristes étrangers a progressé de 8% en glissement annuel à fin mars 2013, après une hausse de 1% au titre des deux premiers mois de l'année en cours.

De leur côté, les nuitées, réalisées dans les établissements d'hébergement classés, maintiennent leur bonne orientation, enregistrant une augmentation de 19,2% au titre de la même période, après une hausse de 6% à fin février 2013.


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Crédit du Maroc : communiqué

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Conférence de presse sur le Salon international de l’édition et du livre