Société Générale Maroc, Sogelease, Eqdom, La Marocaine Vie... Le coup de maître de Moulay Hafid Elalamy

| Le 7/3/2024 à 16:28
En se positionnant pour racheter les parts du groupe français Société Générale dans sa filiale marocaine, Moulay Hafid Elalamy et sa holding Saham s’apprêtent, si l’opération se conclut, à mettre la main sur une banque affichant un PNB de près de 6 MMDH, une filiale cotée de financement, une filiale de bancassurance et une filiale de leasing.

Le groupe français Société Générale est en train de finaliser une opération de cession de ses parts dans sa filiale marocaine Société Générale Maroc avec Saham, holding de Moulay Hafid Elalamy (MHE).

Le deal porte sur la cession à Saham des 57,66% que la banque française détient dans le capital de sa filiale marocaine. L’opération inclut également les filiales de la Société Générale Maroc, notamment Eqdom (crédit), Sogelease (leasing), La Marocaine Vie (assurance).

Voici également à quoi ressemble l’actuel actionnariat de Société Générale Maroc, d’après les données de l’AMMC :

Notons qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, le cours de Société Générale à Euronext prenait 1,65% à 23,16 euros.

Cotée à la bourse de Casablanca, Eqdom affiche, à la fin de la séance de ce 7 mars, la plus forte hausse à 4,18 % et un cours de 1.096 DH.

Un désengagement continental

Cette cession de la maison-mère française Société Générale marquerait une stratégie de désengagement progressive du continent africain. A la mi-2023, le groupe bancaire français publiait un communiqué indiquant son désengagement de plusieurs pays africains, à travers la cession de la totalité de ses participations dans ses filiales en Mauritanie, au Congo, au Tchad et en Guinée équatoriale.

La raison ? L’étroitesse des marchés locaux et la difficulté de faire jouer les autres activités du groupe, comme la banque de financement ou la bancassurance. Pourtant, contacté à ce moment-là, la Société Générale nous avait indiqué qu’elle ne quitterait pas le Maroc. Huit mois plus tard, force est de constater que la donne a changé.

Pourtant, le Royaume reste, de loin, le plus grand marché africain du groupe français. Après son désengagement de quatre pays d’Afrique subsaharienne en juin dernier, le groupe demeurait alors présent dans 13 pays du continent.

SG Maroc, Eqdom, Sogelease… Voici sur quoi MHE mettra la main

La filiale marocaine de la banque française est de loin la plus importante en termes de Produit Net Bancaire (PNB). A fin 2023, le PNB consolidé de Société Générale Maroc était de 5,57 milliards de dirhams, en hausse de 7,3% par rapport à 2022. L’encours crédit, lui, reculait légèrement de 1,23% en 2023 pour atteindre 94,3 milliards de dirhams.

Il convient de rappeler que d’après les données disponibles auprès du groupe Société Générale, à fin 2023, le Maroc comptait pour près de 25,4% du PNB continental du groupe français, avec un PNB de 484 millions d’euros pour un PNB continental de 1.904 millions d’euros. Cependant, il faut noter que le PNB africain du groupe compte pour moins de 8% du PNB global du groupe.

Pour placer la banque à l’échelle des autres banques nationales, il faut noter que son PNB est supérieur à de nombreuses banques cotées comme CDM, CIH, CFG Bank ou encore BMCI. En somme, parmi les banques cotées, seules les trois banques principales (Attijariwafa Bank, BCP, BOA) la dépassent en PNB.

Notons également que MHE mettrait la main, indirectement, sur une autre entreprise cotée, filiale de la Société Générale Maroc et détenue par cette dernière à hauteur de 52,21%. Il s’agit d’Eqdom, qui a affiché à fin 2023 un PNB de 547 MDH et une production nette de crédit à 2,4 MMDH, en hausse de 26% par rapport à 2022.

Sogelease, de son côté, a affiché des revenus sociaux de 198 MDH en 2023, en hausse de 22% par rapport à l’année précédente. Concernant la production de crédit, Sogelease a pu préserver sa 4e position sur le marché. Sa production a augmenté de 2%, passant de 2.114 MDH fin 2022 à 2.166 MDH en décembre 2023.

L’opération est donc d’envergure et représente une opération à fort impact pour MHE qui détiendra une banque, une compagnie d’assurances, une entreprise de leasing et une société cotée de crédit à la consommation.

Précisons que cette acquisition demeure non définitivement conclue et nécessite notamment l’approbation de Bank Al-Maghrib.

MHE va prendre le contrôle de Société Générale Maroc, deal en cours

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 15/7/2024 à 15:47

    Dislog Group : deux prochaines acquisitions dans le pipe avant fin 2024

    Après huit acquisitions effectuées en 2023, le groupe en prévoit quatre cette année, dont deux déjà actées. Les deux restantes porteront sur le secteur de la santé et de l'alimentaire. Voici ce que l'on sait des deals à venir. 
  • | Le 14/7/2024 à 11:31

    Trésor : les recettes de l'Etat augmentent de 13% à 175 MMDH à fin juin 2024

    Les recettes à fin juin progressent nettement, alors que les dépenses enregistrent un léger retrait par rapport à la même période l'année dernière. La charge de compensation enregistre une détente de 67,5% à 4,56 MMDH au premier semestre.
  • | Le 12/7/2024 à 13:16

    Megaflex dans le giron de Dislog Group : montant du deal et ambitions de Moncef Belkhyate

    Dislog Group a fait l'acquisition de 75% du capital de Megaflex SARL, entreprise du secteur de la santé, spécialisée dans la distribution d'automates et de réactifs. Ambitions, prix du deal... Moncef Belkhyate, PDG de Dislog Group nous livre les premiers détails sur sa dernière acquisition.
  • | Le 11/7/2024 à 8:22

    Après la confirmation de l'amende contre IAM, un communiqué acerbe d'Etisalat, son actionnaire majoritaire

    L'actionnaire majoritaire du groupe Maroc Telecom a annoncé que l'environnement règlementaire entourant les activités de Maroc Telecom affectait négativement les perspectives d'investissement au Maroc.
  • | Le 10/7/2024 à 16:20

    Maroc Telecom : CFG Bank valorise le titre à 105 dirhams malgré l'amende et le recommande à l'achat

    Tout en conservant une approche prudente, la société de recherche anticipe une hausse du cours de 14% à 105 dirhams. L'activité en Afrique joue un rôle fort dans la croissance des revenus du groupe, notamment grâce à l'essor de la data mobile. L'opérateur affiche des indicateurs de rentabilité opérationnelle très élevés, avec une marge d'EBITDA qui se stabilisera autour de 52%.
  • | Le 9/7/2024 à 15:41

    La baisse des taux se formalise sur le court terme (AGR)

    La baisse du taux directeur de Bank Al-Maghrib a eu des répercussions immédiates sur la courbe des taux. Cette dernière affiche des baisses notables, en particulier sur le court terme. Sur le marché obligataire secondaire, des retraits de 30 pbs sont observés, notamment à maturité un an. En revanche, en variation hebdomadaire, les taux sur toutes les maturités sont en recul.