Gousses de caroube. Le marché joue un mauvais tour aux spéculateurs

Si les gousses de caroube se vendaient ces deux dernières années au prix historiquement élevé de 70 dirhams le kilogramme, la baisse de la demande, attendue lors de la campagne actuelle, risque de porter un coup dur aux spéculateurs. Une perspective qui favorise plutôt les coopératives de valorisation.

Gousses de caroube. Le marché joue un mauvais tour aux spéculateurs

Le 1 août 2023 à 11h00

Modifié 1 août 2023 à 17h28

Si les gousses de caroube se vendaient ces deux dernières années au prix historiquement élevé de 70 dirhams le kilogramme, la baisse de la demande, attendue lors de la campagne actuelle, risque de porter un coup dur aux spéculateurs. Une perspective qui favorise plutôt les coopératives de valorisation.

Arbre millénaire, le caroubier est promis à un bel avenir. Pas étonnant que le ministère de l'Agriculture ait misé sur cette culture résiliente et à haute valeur ajoutée.

Au cours des deux années précédentes, le prix au kilo avait atteint des sommets, attirant davantage de spéculateurs et d’intermédiaires. Mais au vu de la récolte en léger recul cette année et de la demande en baisse, les prix des gousses de caroube ont chuté. 

Par conséquent, les spéculateurs ayant acheté les gousses issues de la production de 2022, entre 50 et 70 DH/kilo, sont aujourd'hui dans l'obligation de vendre au rabais. "Plusieurs spéculateurs ont misé sur les gousses de caroube, attirés par les marges qui ont été réalisées en 2021 et 2022", nous explique une source professionnelle. 

À l’époque, le fruit du caroubier se vendait jusqu’à 70 DH/kilo, car la demande dépassait largement l’offre. Comme indiqué dans l'un de nos précédents articles, le prix au kilo des gousses de caroube avait flambé en raison d’une demande exceptionnelle en provenance de l’étranger, notamment de l’Union européenne.

Pensant que les prix allaient poursuivre leur tendance haussière, plusieurs spéculateurs ont donc lorgné sur le marché des fruits de caroube. "Ils risquent désormais de perdre beaucoup d’argent", estime notre interlocuteur. "Les tonnes de gousses qui ont été stockées par ces spéculateurs ne valent plus autant qu’avant".

L'étape du concassage sera cruciale

Actuellement, sur le marché, deux récoltes sont mises en vente. Celle de 2023 affiche un prix compris entre 8 et 10 DH le kilo. "C’est le prix normal des gousses de caroubier lors de la vente par adjudication", précise Jamal Eddine Ouchkif, directeur de l’Economie forestière, du partenariat et de l’animation à l’Agence nationale des eaux et forêts. La production de 2022 est, quant à elle, proposée entre 30 et 50 DH le kilo.

"Toutes les personnes qui ont acheté les fruits de caroube à 70 DH l’année dernière n’ont d’autre choix que de les vendre au rabais cette année", déplore l'un d'entre eux, contacté par Médias24. "Mais la majorité d'entre eux misent sur une hausse des prix afin de pouvoir entrer dans leurs frais", poursuit-il, soulignant que les concasseurs vont donner le ton du marché.  

C'est en effet lors de l’étape du concassage que les prix sont véritablement fixés sur le marché. Selon des professionnels, cette étape cruciale est prévue à la mi-août. "Pour le moment, les grossistes s’efforcent de réunir un maximum de gousses de caroube en vue du concassage".

Le début du concassage est également attendu fébrilement par les coopératives de valorisation. L’année dernière, certaines coopératives de valorisation avaient décidé de ne pas signer de contrat avec leurs clients et "de décréter une année blanche, pour ne pas faire l'affaire des spéculateurs et faire baisser les prix", nous explique Khadija Lyahmouty, présidente de Biobenzar. 

"Nous souhaitons attendre le prix fixé par le premier concasseur afin de pouvoir nous positionner en termes de valorisation. Si le prix du kilo ne dépasse pas les 12 DH, alors nous relancerons notre activité." Or, il est peu probable que les prix montent en flèche, comme dans un passé récent.

La production de 2023 est en léger recul, puisqu'elle est prévue aux alentours de 55.000 tonnes. Et la demande est beaucoup moins importante que lors des deux années précédentes. Au final, et c’est assez rare pour être souligné, le marché des gousses de caroube et la loi de l’offre et de la demande semblent avoir joué un mauvais tour aux spéculateurs. 

Stress climatique : l’État mise sur le caroubier avec 100.000 ha d’ici 2030

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: FCP “AWALI” Rapport du commissaire aux comptes exercice du 1er Janvier 2023 au 31 Décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.