Le Maroc, un “pôle d’affaires régional” selon le rapport américain sur le climat d’investissement en 2023

Le Département d’État américain a publié mercredi 26 juillet son rapport annuel 2023 sur le climat d’investissement dans le monde. Il y décrit le Maroc comme un pôle d’affaires régional pour de multiples raisons.

Le complexe portuaire de Tanger Med.

Le Maroc, un “pôle d’affaires régional” selon le rapport américain sur le climat d’investissement en 2023

Le 1 août 2023 à 11h00

Modifié 1 août 2023 à 11h00

Le Département d’État américain a publié mercredi 26 juillet son rapport annuel 2023 sur le climat d’investissement dans le monde. Il y décrit le Maroc comme un pôle d’affaires régional pour de multiples raisons.

"Le Maroc cherche à se transformer en un pôle d’affaires régional en tirant parti de sa situation géographique stratégique, de sa stabilité politique et de ses infrastructures de classe mondiale pour se développer en tant que base régionale de fabrication et d’exportation pour les investissements étrangers", indique le Département d’État américain dans son rapport.

Ce positionnement du Maroc est tiré par son encouragement et sa facilitation active de l’investissement étranger, en particulier dans les secteurs d’exportation comme l’industrie manufacturière, par le biais de politiques macroéconomiques positives, de la libéralisation des échanges, d’incitations à l’investissement et de réformes structurelles, explique la même source.

Le rapport souligne également la politique nationale pour stimuler l’emploi, attirer les investissements étrangers et accroître les performances et la production dans les principaux secteurs générateurs de revenus : les énergies renouvelables, l’automobile, l’aérospatiale, le textile, les produits pharmaceutiques, l’outsourcing et l’agro-industrie.

"Le Maroc continue de réaliser d’importants investissements dans les énergies renouvelables et est en bonne voie pour atteindre son objectif de 52% de capacité installée totale d’ici 2030", ajoute la même source.

Le département d’État américain rappelle par ailleurs que les IDE sont en croissance continue et que le Royaume continue de s’orienter comme la "porte d’entrée vers l’Afrique", entre autres à travers l’inauguration de l’extension de Tanger-Med, où une troisième phase augmentera la capacité de ce complexe portuaire à 4 millions d’équivalents vingt pieds (EVP). De plus, le Maroc a été retiré de la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI) suite à ses efforts et à diverses réformes législatives contre le blanchiment de capitaux, rappellent les auteurs du rapport.

Cependant, la faible application des droits de propriété intellectuelle, l’inefficacité de la bureaucratie gouvernementale, la corruption et la lenteur des réformes réglementaires restent des défis à relever pour le pays, estime la même source.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

RCI Finance Maroc: indicateurs trimestriels T4 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.