χ

Round up. Xlinks : avancées substantielles au Maroc, lenteur au Royaume-Uni

Le développement du projet de liaison électrique maritime entre le Maroc et le Royaume-Uni se poursuit. Une source autorisée répond aux questions de Médias24 sur l'état d'avancement du projet dans les deux pays.

Round up. Xlinks : avancées substantielles au Maroc, lenteur au Royaume-Uni

Le 22 novembre 2022 à 10h42

Modifié 22 novembre 2022 à 15h34

Le développement du projet de liaison électrique maritime entre le Maroc et le Royaume-Uni se poursuit. Une source autorisée répond aux questions de Médias24 sur l'état d'avancement du projet dans les deux pays.

Malgré la lenteur des discussions avec le gouvernement britannique sur le contrat d'achat de la future énergie qui sera produite au Maroc, le top management de Xlinks Morocco-UK Power reste confiant et poursuit le développement du projet.

Une source autorisée au sein de Xlinks explique à Médias24 que "le gouvernement britannique continue de donner la priorité aux projets d'énergie renouvelable et est en discussion avec Xlinks depuis un certain temps au sujet du projet d'électricité Maroc-Royaume-Uni. Bien que les discussions aient été un peu ralenties au cours des derniers mois en raison des différents changements de gouvernement au Royaume-Uni, le projet progresse toujours de manière significative". 

Les travaux se poursuivent par ailleurs, et beaucoup de choses ont été réalisées "en peu de temps", particulièrement "au cours de la dernière année où d'importants travaux d'aménagement et études sont en cours".

Notre interlocuteur cite "le lancement de la plus grande étude sous-marine offshore pour examiner le tracé du câble, et des études détaillées et approfondies sur le site de production identifié".

"Le projet a également bien progressé avec les parties prenantes au Royaume-Uni, notamment le gouvernement britannique et les responsables locaux, en ce qui concerne le développement à terre du tracé du câble au Royaume-Uni", poursuit notre source.

L'objectif, rappelons-le, est de produire d'ici la fin de la décennie "10,5 GW d'électricité zéro carbone à partir du soleil et du vent pour fournir 3,6 GW d'énergie fiable pendant une moyenne de plus de 20 heures par jour".

En quête de nouveaux investisseurs

En parallèle, la levée des fonds se poursuit, avec des partenariats conclus avec "deux investissements notables cette année, que sont Octopus Energy du Royaume-Uni et Con|Energy d'Allemagne".

"D'autres investissements sont en cours de discussion", confie notre interlocuteur.

"Ces partenariats interviennent alors que le gouvernement britannique s'emploie à renforcer les voies d'approvisionnement énergétique du pays, comme indiqué dans sa stratégie de sécurité énergétique, en réduisant sa dépendance à l'égard des importations de gaz russe tout en abaissant les prix pour les consommateurs et en rapprochant le pays du zéro net. Ce partenariat contribuera à offrir un avenir moins cher et plus vert au public britannique", poursuit-il.

Xlinks reste confiante dans son projet, car l'entreprise estime que "la récente tempête sur les marchés souligne le besoin d'énergie propre, à grande échelle". "Au Royaume-Uni, le gouvernement a déjà annoncé que toute l'électricité proviendrait de sources renouvelables d'ici 2035. Cela signifie que des projets tels que Xlinks sont demandés et attirent les investisseurs. Octopus Energy et Con|Energy, deux investisseurs de premier plan, en sont de bons exemples. Xlinks continue de recruter et entretient des conversations continues avec de grands investisseurs institutionnels et privés, tous dans le but d'investir dans des projets verts qui feront une différence significative dans le défi climatique mondial."

Au Maroc, "avancées substantielles"

Concernant la partie marocaine du projet, notre interlocuteur nous apprend que l'opérateur avance "sur les différents volets en parallèle".

"Les études sur les sites identifiés sont presque finalisées", nous indique-t-il. "Du côté des autorisations, des avancées substantielles ont été réalisées."

Mais nous n'en saurons pas davantage, notamment sur l'identité des différents partenaires impliqués dans le projet, et le rôle de chacun. "Nous avons un certain nombre de partenaires, mais en raison de sensibilités commerciales, nous ne sommes pas en mesure de les nommer à l'heure actuelle."

"Nos futurs partenaires EPC et fournisseurs d'équipements seront sélectionnés suite à des processus compétitifs internationaux qui débuteront prochainement. Xlinks veillera également à ce que les entreprises marocaines, tant au niveau local que national, et lorsque cela est commercialement approprié, s'impliquent dans le projet", souligne notre source.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc: Avis de réunion à l’Assemblée Générale Ordinaire Annuelle du 31 mai 2022 et les états financiers au 31 décembre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Les régionales de l'investissement de la Banque populaire à Casablanca

Changement climatique : L’Afrique prend son destin en main (Ifrane Forum)