χ

Campagne agricole 2022-2023. La superficie irriguée par les barrages sera réduite de 75%

La superficie irriguée à l’échelle nationale ne dépassera pas 417.000 hectares, contre environ 1,6 million d’hectares durant les années où la pluviométrie était satisfaisante.

Campagne agricole 2022-2023. La superficie irriguée par les barrages sera réduite de 75%

Le 15 novembre 2022 à 8h35

Modifié 15 novembre 2022 à 13h00

La superficie irriguée à l’échelle nationale ne dépassera pas 417.000 hectares, contre environ 1,6 million d’hectares durant les années où la pluviométrie était satisfaisante.

Lors de la session des questions orales à la Chambre des conseillers, ce lundi 14 novembre, Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, a mis l’accent sur la pénurie d’eau dans le pays. Le département de l’Agriculture a décidé de réduire la dotation à l’irrigation à partir des barrages agricoles. Ces derniers disposent actuellement d’une réserve totale de 3,2 milliards de m³ (MMm³).

Moins de 20% de ces réserves, soit “600 Mm³, seront réservées à l’irrigation”, a affirmé Mohammed Sadiki. La majorité des ressources en eaux des barrages agricoles seront allouées à l’alimentation en eau potable des populations avoisinantes, a-t-il assuré.

Dans certains périmètres agricoles, l’irrigation va tout de même se poursuivre, notamment dans les régions du Gharb et du Loukkos. Concernant le Souss-Massa, Ouarzazate et la Moulouya, “l’irrigation à partir des barrages agricoles sera temporaire”, a précisé M. Sadiki.

Ceci dit, la superficie irriguée sera logiquement impactée par cette réduction de la dotation agricole. “La superficie irriguée au niveau national atteindra 417.000 hectares sur environ 1,6 million irrigués en temps normal”, a-t-il indiqué.

Cette décision fait suite à celle de suspendre l’irrigation à partir des barrages dans les zones agricoles situées dans les provinces de Tadla et d’Al Haouz, et dans les régions de Doukkala et Drâa-Tafilalet.

Voici, ci-dessous, le tableau de bord de Médias24 sur la situation des barrages. Ce lundi 14 novembre, les réserves globales étaient de 3,9 milliards de mètres cubes. Selon M. Sadiki, celles des barrages agricoles est seulement de 3,2 milliards de mètres cubes.

Voici une analyse des barrages concernés par la suspension de l’irrigation

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CHANGEMENT DE GOUVERNANCE AU SEIN DE IMMORENTE INVEST

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.