χ

Suspension de l’irrigation à partir des barrages dans plusieurs zones agricoles

Les zones agricoles des provinces de Tadla et d’Al Haouz et des régions de Doukkala et Drâa-Tafilalet ne seront pas irriguées à partir des barrages avoisinants, tant que les taux de remplissage de ces retenues d’eau ne s’amélioreront pas.

Suspension de l’irrigation à partir des barrages dans plusieurs zones agricoles

Le 2 novembre 2022 à 18h37

Modifié 3 novembre 2022 à 12h23

Les zones agricoles des provinces de Tadla et d’Al Haouz et des régions de Doukkala et Drâa-Tafilalet ne seront pas irriguées à partir des barrages avoisinants, tant que les taux de remplissage de ces retenues d’eau ne s’amélioreront pas.

L’intervention de Mohammed Sadiki, ministre de l’Agriculture, lors d’une session de questions orales à la Chambre des conseillers, ce mardi 1er novembre, a permis de faire le point sur la dotation à l’irrigation et sur le bilan de la production animalière.

Dans un premier temps, le ministre a indiqué que la campagne agricole actuelle démarrait dans des conditions très difficiles “à cause de la succession des années de sécheresse et du déficit enregistré en matière de ressources hydriques”.

Mohammed Sadiki a précisé que ce “manque de précipitations, dont le déficit atteint 45% par rapport à une année de précipitations normales, impacte la campagne agricole”. À la date du 1er octobre, les précipitations enregistrées ont atteint 21,8 mm.

En conséquence, les barrages agricoles affichent un taux de remplissage d’à peine 24% (3,2 MMm³). Soit une baisse de 32% par rapport à l’année dernière. “Au vu de ce stress hydrique, la dotation à l’irrigation atteindra 533 Mm³”, a indiqué Mohammed Sadiki.

“La décision d’arrêter d’irriguer les plantations à partir des barrages agricoles a été appliquée dans les zones agricoles des provinces de Tadla et d’Al Haouz et dans les régions de Doukkala-Abda, Souss-Massa (Issen) et Drâa-Tafilalet, en attendant l’amélioration des taux de remplissage des barrages”, a-t-il ajouté. Des autorisations pour le pompage à partir des nappes phréatiques seront accordées après dérogation.

Cette décision pourrait mettre en péril la campagne agricole actuelle car les régions concernées sont productrices notamment de fruits, de céréales et de légumineuses. Par ailleurs, le ministre de l’Agriculture accordera de nouvelles subventions à destination des jeunes agriculteurs et dans le cadre des terres collectives.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.