χ

L'ANME fustige l'accueil du chef des séparatistes à Tunis

L'Association marocaine des médias et des éditeurs a fustigé la démarche provocatrice du président tunisien Kaïs Saïed à la suite de l'accueil réservé au chef des séparatistes à Tunis, dans le cadre de la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD 8).

L'ANME fustige l'accueil du chef des séparatistes à Tunis

Le 30 août 2022 à 14h25

Modifié 30 août 2022 à 15h18

L'Association marocaine des médias et des éditeurs a fustigé la démarche provocatrice du président tunisien Kaïs Saïed à la suite de l'accueil réservé au chef des séparatistes à Tunis, dans le cadre de la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD 8).

Le bureau exécutif de l’association a accueilli « avec beaucoup d’étonnement et de désapprobation la démarche provocatrice du président de la république tunisienne, qui a osé toucher à la cause nationale du peuple marocain, brisant toutes les coutumes, traditions, étiquettes et règles de respect et de bon voisinage ainsi que l’histoire et le destin commun des deux pays, lorsqu’il a accueilli lors d’une cérémonie officielle, à l’occasion de l’organisation à Tunis du sommet de la TICAD, le chef d’une poignée de séparatistes », indique l’Association marocaine des médias et des éditeurs (ANME) dans un communiqué diffusé lundi.

Cette décision, ajoute-t-on, porte atteinte à l’indépendance et à la souveraineté d’un pays de combattants, de résistants et de martyrs.

Ce qu’a fait le président tunisien n’engage que la présidence tunisienne et celui qui la représente, comme en témoigne la campagne de condamnation et de rejet exprimée à travers les symboles du peuple tunisien frère et les forces vives des partis, syndicats, société civile et médias libres, notamment via des communiqués et des tweets, fait observer l’ANME.

L’association cite à titre d’exemple le militant vétéran Moncef Marzouki, l’ancien président de la République tunisienne, qui a considéré cet accueil suspect comme risquant de briser le rêve de l’édification de l’Union du Maghreb, au profit de manœuvres séparatistes et d’Etats fantoches faciles à contrôler de l’extérieur.

A cet égard, l’ANME met en avant la vigilance des peuples marocain et tunisien par rapport à tout ce qui menace l’unité du Maghreb, et les tentatives d’implanter une entité fantoche dans le sud du Maroc.

« La question du Sahara marocain a été réglée sur tous les fronts », souligne la même source, notant que « ces mouvements inconsidérés ne changeront rien à la donne, mais ne feront que retarder les aspirations des peuples maghrébins à l’unité, l’intégration et le développement pour les pays de la région ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente Invest : Erratum

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.