HPS : au cours actuel, la valeur représente un point d’entrée intéressant

| Le 20/7/2022 à 16:59
Le groupe connaît une baisse de 20% de son cours en YTD. Une baisse qui n’a rien de fondamental au vu des bonnes performances financières et des perspectives réjouissantes qu’affiche le groupe. L’industrie dans laquelle évolue HPS croît en permanence. Au prix actuel, la valeur représente un placement intéressant pour les investisseurs. Cette année, une belle croissance des revenus et de la profitabilité est attendue.

Depuis janvier, HPS affiche une chute en bourse, bien plus prononcée que celle du MASI. Alors que l’indice casablancais perd plus de 9,9% en YTD, la valeur HPS chute quant à elle de 21% sur la même période, à 5.350 dirhams à l’ouverture de la séance du 20 juillet.

Source : medias24.com

Le groupe a pourtant affiché des performances notables en 2021 avec une amélioration de 14,4% de son chiffre d’affaires à 833,3 MDH, et des bénéfices en progression de 17% à près de 99 MDH. Le tout avait notamment été poussé par la forte progression de l’activité Processing de 111% en 2021. En 2022 également, sur les trois premiers mois de l’année, le groupe affichait une amélioration de 29% de ses revenus à 221,2 MDH.

Mais alors, comment expliquer ce retrait en bourse et, in fine, le cours actuel représente-t-il un point d’entrée intéressant pour les investisseurs ?

Une baisse de cours infondée et des relais de croissance structurels

Pour un analyste de la place sollicité sur le sujet, le recul en bourse n’a rien de fondamental. « Il n’y a rien provenant de l’activité même de l’entreprise, ni de son secteur, qui puisse expliquer un tel recul en bourse. Il s’agit purement d’une conjoncture marché où le cours a chuté en même temps que l’ensemble de la cote », estime notre interlocuteur.

La valeur en elle-même dispose d’un fort potentiel de croissance selon notre interlocuteur, porté par une industrie en plein développement. « HPS est une valeur de croissance, elle évolue dans une industrie qui ne peut que tirer les revenus et les résultats du groupe à la hausse. Toutes les entreprises positionnées sur le même marché que HPS, à savoir les paiements électroniques, sont en évolution. Le nombre de transactions est amené à évoluer fortement », explique-t-il. A cela s’ajoute l’intégration sur une année complète de la filiale ICPS qui avait effectivement rejoint le périmètre du groupe début avril 2021. « Cela fait que l’on devrait observer, cette année et les années futures, de très forts taux de croissance », poursuit notre source.

Mais alors, pourquoi le cours de bourse du groupe est-il en berne avec de telles opportunités ? Pour notre source, cela vient d’une méconnaissance persistante du business de HPS par certains investisseurs. « Le manque de résilience du titre en bourse ne provient pas de la valeur en elle-même, mais des investisseurs. Encore une fois, il y a une méconnaissance du core business et de l’industrie dans laquelle évolue HPS. Typiquement, à l’étranger, un scénario comme celui-là ne se serait probablement pas produit », explique notre source.

Mais cette méconnaissance des uns peut créer une opportunité pour d'autres. Avec un retrait de 20% depuis début 2022, et avec le potentiel que recèle la valeur, HPS est actuellement un placement intéressant, selon notre source.

Le cours actuel représente une opportunité d’investissement

Actuellement, la valeur traite à 5.350 dirhams. « Selon notre valorisation du titre, la valeur présente un upside de 52%, ce qui fait que le cours actuel représente un bon point d’entrée pour se positionner sur le titre », explique l’analyste.

La valeur dispose en effet d’un fort potentiel de croissance de ses revenus et de son résultat net. Cela provient en partie de la forte progression de ses activités core business, mais également des acquisitions potentielles qu’elle fera au fil du temps pour venir renchérir sa croissance organique. « Sur la période 2015-2021, le TCAM concernant les revenus s’élève à 15,4% », indique notre source. Il convient aussi de préciser que la backlog (niveau de carnet de commandes, ndlr) s’est bonifiée de 28% en 2021 à 733 MDH, laissant présager un avenir serein pour le groupe.

Durant les dernières années, à l'exclusion de 2021, le groupe était connu en bourse pour afficher de fortes hausses de cours, jusqu’à doubler sa valeur en une année. Un scénario de forte hausse est de nouveau envisageable. « Ces hausses fulgurantes de cours se sont arrêtées car les investisseurs locaux étaient arrivés à un point où les niveaux de valorisation leur semblaient trop élevés. Désormais, une nouvelle hausse du cours à venir est envisageable, surtout à ce prix-là », estime notre interlocuteur.

Le trend baissier induit par le marché pourrait s’inverser lors de la publication des résultats semestriels du groupe qui laisseront entrapercevoir les revenus et le résultat net. « Si les résultats semestriels montrent une belle croissance des revenus et du résultat net, on pourra très probablement compter sur un bon rattrapage du cours qui a été injustement pénalisé suite à la baisse générale du marché. En théorie, 2022 devrait être une très belle année pour HPS », conclut notre source.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 1/3/2024 à 16:53

    Fort ralentissement du crédit bancaire en janvier et hausse des impayés

    Les crédits bancaires marquent un fort ralentissement en janvier. L’encours global des crédits recule de plus de 24 milliards de dirhams d’un mois sur l’autre. L’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie chute particulièrement de 12 MMDH en janvier par rapport à décembre. Les impayés, eux, progressent en janvier de près d’un milliard de dirhams d’un mois sur l’autre.
  • | Le 1/3/2024 à 16:37

    Label'Vie : baisse de 31% du résultat net en 2023, hausse de 12% du dividende

    Le groupe est parvenu à maintenir une bonne croissance de son chiffre d'affaires et de ses ventes sur l'année 2023. Alors que 24 magasins ont été inaugurés, la profitabilité a diminué, notamment du fait d'un effet de base défavorable et de la non-récurrence des plus-values exceptionnelles réalisées en 2022.
  • | Le 1/3/2024 à 16:30

    Le FM6I et le GBPM vont lancer le nouveau produit de dette subordonnée

    Le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement a annoncé la création, en partenariat avec le GPBM, de CapAccess, le nouveau produit de dette subordonnée. Le produit aura pour but l’injection de quasi-fonds propres dans les entreprises sous forme de dette subordonnée pour remédier à la problématique de sous-capitalisation, engendrant des difficultés d’accès au financement.
  • | Le 1/3/2024 à 13:05

    OCP : hausse des investissements en 2023 à 26 MMDH

    Le groupe affiche une baisse de son chiffre d’affaires en 2023, notamment du fait d’un effet de base négatif après une année 2022 exceptionnelle. L’OCP a maintenu une forte dynamique d’investissement en hausse de 34% par rapport à 2022 avec 26,8 MMDH.
  • | Le 29/2/2024 à 12:47

    Virement instantané : 21 milliards de DH émis et 31.000 virements par jour en 2023

    Entre le 1er juin et jusqu’au 31 décembre 2023, 31.000 virements instantanés en moyenne ont été effectués chaque jour. Sur cette même période, un total de près de 21 milliards de dirhams a été émis. Détails.
  • | Le 29/2/2024 à 10:05

    Cosumar : chiffre d’affaires consolidé quasi-stable en 2023

    Le chiffre d’affaires demeure stable par rapport à 2022 du fait d’une baisse des volumes de ventes disponibles à l’export et d’une légère hausse des ventes sur le marché local. La production de sucre blanc a baissé de 30% du fait de la campagne agricole compliquée.