Guerre en Ukraine : que signifie la participation du Maroc à la réunion de la coalition américaine ?

Au lendemain de la réunion en Allemagne d’une coalition américaine de 40 pays, consacrée à la livraison d’armes à l’Ukraine, où était présent le Maroc, Médias24 a sollicité l'avis de l’ancien diplomate Ahmed Faouzi. Ce dernier pense que cette présence ne changera rien à sa position de neutralité, et que le pays pourrait participer à une force d’interposition avec les casques bleus à la fin du conflit.

Guerre en Ukraine : que signifie la participation du Maroc à la réunion de la coalition américaine ?

Le 27 avril 2022 à 18h12

Modifié le 27 avril 2022 à 18h59

Au lendemain de la réunion en Allemagne d’une coalition américaine de 40 pays, consacrée à la livraison d’armes à l’Ukraine, où était présent le Maroc, Médias24 a sollicité l'avis de l’ancien diplomate Ahmed Faouzi. Ce dernier pense que cette présence ne changera rien à sa position de neutralité, et que le pays pourrait participer à une force d’interposition avec les casques bleus à la fin du conflit.

Absent des trois séances de vote tenues à l’ONU qui avaient condamné l’agression russe en Ukraine, le Maroc a été représenté par son ministre délégué chargé de l’administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, lors d'une réunion de 40 alliés des Etats-Unis, le mardi 26 avril à la base aérienne américaine de Ramstein en Allemagne. L'objet de la rencontre était de discuter de la livraison d’aides militaires à l’Ukraine.

« Une présence à la réunion de l’OTAN qui n’engage à rien »

Si le Maroc avait jusque-là refusé de prendre parti clairement pour l’un des deux belligérants, sa présence à la réunion de Ramstein pourrait laisser penser qu’il compte se ranger aux côtés de la coalition américaine antirusse. Mais l’ancien diplomate Ahmed Faouzi avance à contrario que sa présence en Allemagne ne l’engage à rien.

"Le Maroc, qui a un statut d’allié majeur non membre de l’OTAN, est présent au sein d’une organisation avec laquelle il a un partenariat de qualité. Depuis le début de ce conflit, dont la finalité est d’accéder à une suprématie militaire en Europe, le Royaume préfère jouer la carte de la neutralité positive entre les belligérants."

« Chacun des 40 participants reste souverain de ses choix »

"En effet, si les Américains ont, lors de la réunion, créé un groupe consultatif de défense de l’Ukraine qui réunit quarante pays dont le Maroc, le secrétaire d’Etat à la Défense a cependant tenu à préciser qu’ils avaient toute latitude pour participer de manière indépendante et souveraine, et non dans le cadre de l’alliance.

"En d’autres termes, si un des 40 participants, en particulier ceux qui ne sont pas membres de l’OTAN (Qatar, Israël, Libéria, Kenya, Tunisie, Maroc…) n’est pas d’accord avec une des décisions de l’alliance, il reste libre de ses choix. Le Maroc reste ainsi libre de ses choix et positions prises pour se maintenir à équidistance à l'égard de toutes les puissances, tout en privilégiant le recours aux moyens pacifiques pour régler les différends entre la Russie ou alors l’Ukraine."

"Cette déclaration, qui n’oblige aucun participant de la réunion sur le plan décisionnel et politique, est extrêmement importante pour le Maroc qui reste neutre par rapport aux crises qui secouent notre monde, et vote également pour protéger ses propres intérêts."

Une neutralité marocaine qui permettra de préparer la paix

"Malgré la présence de sa délégation de haut niveau à cette réunion censée aider militairement l’Ukraine, le Maroc, qui n’est pas un producteur d’armes, ne risque pas de se départir de sa position de neutralité, d’autant plus qu’il a toujours voulu constituer un pont lors de précédents conflits entre l’Est et l’Ouest", précise le diplomate, rappelant que le Maroc a des intérêts stratégiques avec les deux belligérants.

"Sachant que la fourniture d’armes pour attiser les guerres est contraire à l’esprit de la diplomatie marocaine, le fait de garder le lien avec les Russes et les Américains est une démarche posée et intelligente qui permettra de préparer la paix et de garder langue avec les différentes parties du conflit. Les troupes marocaines ont joué un rôle positif, sous les auspices des Nations unies, dans des conflits divers comme en Côte d’Ivoire, en Centrafrique, en Somalie ou en République démocratique du Congo (RDC)."

"Le rôle où le Maroc est reconnu dans les cas de guerre est comme fournisseur de casques bleus pour l’ONU, et l'un des principaux fournisseurs. Le Maroc pourra se rendre très utile en envoyant des troupes d’interposition à la fin du conflit pour maintenir la paix entre les deux camps, justement parce qu’il est resté neutre", conclut Faouzi pour qui cela ne pourra se réaliser que sous la tutelle de l’ONU.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
Tags :

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.